L’hôpital aimant, un authentique label de qualité pour attirer les talents

mardi 21 novembre 2023, par Bruno Benque

L’hôpital aimant est un endroit où il fait bon travailler. C’est, en préambule, le propos qu’a tenu Matthieu Sibe, lors des dernières Journées de l’AFDS, au sujet d’un concept qui est devenu un label de qualité aux USA. Un label que nous pourrions faire notre afin d’accroître l’attractivité des établissements de Santé, en faisant la promotion des ambiances de travail et des prise de décisions collégiales pour une efficacité collective optimale au sein des organisations.

Dans une période marquée à la fois par une pénurie de personnels et par un manque d’attractivité des métiers du cure et du care – qui sont souvent liés -, les initiatives pouvant permettre aux directeurs d’hôpitaux de signer de nouvelles embauches sont bonnes à prendre.

L’hôpital aimant, un endroit où il fait bon travailler

Dans ce contexte, ils devraient prêter une attention toute particulière au concept d’hôpital aimant. À l’occasion des Journées d’études des Directeurs de soins 2023, qui se sont déroulées dernièrement à Lyon, Matthieu Sibé, maître de conférences en sciences de gestion au sein de l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement de l’Université de Bordeaux, est revenu sur les processus qui font qu’un établissement de Santé est aujourd’hui plus attirant qu’un autre pour les professionnels de Santé.

L’hôpital aimant, a-t-il annoncé en préambule, c’est là où il fait bon travailler. Le terme aimant vaut d’ailleurs aussi bien dans le sens d’endroit qui aime ses employés mais également dans le sens de structure qui attire les personnels les plus compétents. Et il s’avère qu’aujourd’hui cette reconnaissance sonne comme une marque de fabrique permettant aux établissements d’accroître leur attractivité auprès des personnels paramédicaux, mais aussi médicaux.

Un authentique label de qualité aux USA

Ce concept n’est pas nouveau, puisqu’il est apparu en 1983 aux États-Unis sous l’appellation de Magnet Hospital dans un ouvrage publié par l’American Academy of Nursing et intitulé « Magnet Hospitals : Attraction and Retention of Professional Nurse ». Nous en avions d’ailleurs consacré un article dans nos colonnes et un étudiant cadre nous avait sollicité, en 2020, pour diffuser son questionnaire de mémoire qui traitait de ce sujet.

Mais c’est en 2005 qu’un article scientifique sur le magnet hospital a été élaboré aux USA, si bien que ce concept d’hôpital aimant est devenu un label pour lequel sont accrédités quelques 600 établissements américains, soit 10% du total dans ce pays.
Les caractéristiques du magnet hospital sont tout d’abord l’empowerment, c’est-à-dire la possibilité, pour les personnels, d’agir et de se révéler, le leadership ensuite, par la montée en compétences, et le climat relationnel enfin, qui permet à tout un chacun de naviguer entre le care et le cure. Dans ce contexte, la qualité de vie au travail rend les personnels meilleurs, plus efficaces et performants. Des études récentes publiées dans Journal of nursing en attestent.

Ambiance de travail et prise de décisions collégiales pour une efficacité collective optimale

En France, une étude, à laquelle a participé Matthieu Sibé, a utilisé le processus COMET© (Contexte Organisationnel et Managérial en ÉTablissement de santé) pour explorer le ressenti des agents dans 33 établissements auprès de 856 professionnels de Santé. Elle a ciblé le contexte du service, qui est plus révélateur d’une ambiance homogène que l’ensemble d’un établissement par exemple, et a révélé trois classes d’établissements, les optimistes, les pessimistes et les structures comprenant des services aux profils contrastés.

Matthieu Sibé a pu ainsi, à l’issue de ce travail, confirmer que les organisations les plus abouties en termes d’ambiance et de prise de décisions collégiales avaient un impact majeur sur l’efficacité collective du service. Ce travail montre également que l’hôpital aimant joue sur l’humeur des agents, sur leur implication et, par conséquent, sur leur désir de rester au sein de l’organisation. Mais cette efficacité collective implique une mobilisation de toute l’équipe en renforçant le positif.

Un label de qualité que nous pourrions faire notre afin d’accroître l’attractivité des établissements de Santé

Les hôpitaux devraient donc s’emparer de ce process et le faire fructifier dans leurs organisations, afin d’attirer de nouveaux professionnels. Il s’agit ainsi d’amorcer la spirale positive qui consiste à occuper les postes vacants, ce qui a pour incidence de réduire la fatigue des agents, ce qui peut améliorer l’ambiance du service et, comme un éternel recommencement, attirer d’autres candidats de talent à l’embauche. Et pourquoi pas faire de l’hôpital magnétique un label de certification à l’américaine, les référentiels de qualité de la Haute Autorité de Santé (HAS) n’apportant pas toutes les garanties dans ce domaine ?...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@gpsante.fr
@bbenk34.


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus