L’ANFH publie une plateforme dédiée à la politique handicap en établissements de Santé

mercredi 13 juin 2018, par Bruno Benque

Afin d’aider les établissements de Santé à la gestion du handicap au travail, l’ANFH a créé un site internet dédié. Cette plateforme propose des fiches didactiques et très fournies sur les déterminants d’une bonne politique Handicap, avec des spécifications sur le diagnostic, la mise en œuvre et l’évaluation d’un plan d’action spécifique, mais aussi l’identification d’interlocuteurs de référence, personnages clés du processus.

L’accompagnement des professionnels en situation de handicap au sein des établissements de Santé fait l’objet, depuis quelques temps, d’actions concrètes dans les établissements de soins, initiées par le Ministère.

Une nouvelle plateforme ANFH dédiée à la gestion du handicap au travail

L’association Nationale de Formation du personnel Hospitalier (ANFH) s’inscrit dans ce mouvement et vient de mettre en ligne un site internet spécifique propose de nombreux outils à télécharger destinés aux acteurs RH, aux référents handicap, aux cadres, aux agents ou aux représentants du personnel. Les objectifs de cette nouvelle plateforme sont notamment de favoriser la mise en réseau des établissements avec l’ensemble des acteurs locaux du handicap présent sur le territoire, changer les représentations et intégrer les personnes en situation de handicap et faciliter la gestion quotidienne des diverses spécificités de la gestion du handicap au travail.

La politique Handicap au sein des établissements de Santé

Le handicap au travail se définit comme l’impossibilité pour une personne, du fait de ses problématiques de santé, de pouvoir réaliser l’ensemble des tâches qui lui sont confiées dans le cadre de son environnement de travail. Parmi les nombreux outils que propose ce site web, les dispositions relatives à la politique Handicap au sein des établissements de Santé, qui sont à la base du processus, sont à même d’appliquer une gestion du handicap au travail cohérente. Elles font l’objet, comme celles relatives à la communication, au recrutement ou au maintien dans l’emploi, de fiches didactiques très fournies.

Diagnostic, plan d’action et évaluation de sa mise en œuvre

Alors, comment mener une politique Handicap digne de ce nom au sein d’un établissement de Santé ? Il convient tout d’abord à l’employeur de réaliser un diagnostic de l’existant,en identifiant les atouts de sa politique handicap et les axes de progrès. La fiche ANFH propose ensuite un plan d’actions formalisé comprenant des échéances calendaires se projetant à 36 mois, afin de disposer d’objectifs à court, moyen et long termes, accompagné, le cas échéant, d’une convention de partenariat avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) peut être signée. La mise en œuvre de ce plan d’action est ensuite évaluée, avec des indicateurs donnant une vue sur le nombre de personnes accompagnées au maintien dans l’emploi dans l’année, de personnes reçues en entretien en vue d’un maintien dans l’emploi, de postes aménagés et d’études de poste ou de recrutements de travailleurs handicapés.

Les référents handicap, personnages clés du processus

Une bonne politique Handicap se doit, selon l’ANFH, de s’appuyer sur un ou plusieurs interlocuteurs de référence. Des pistes de réflexion sont ainsi données pour déterminer le profil de ces référents, qui doivent être proches du terrain, avoir des compétences spécifiques et appartenir, entre autres, au service RH, au CTE ou au personnel d’encadrement. Il convient également de définir les missions de ces personnels référents, avec en premier lieu l’accompagnement des salariés en situation de handicap par un repérage de leurs difficultés, des entretiens réguliers ou la recherche de matériels afin d’aménager les postes de travail. Mais ces référents doivent, de plus, évaluer la bonne marche du plan d’action, superviser la communication ou le recrutement.

La fiche de l’ANFH consacrée à la politique Handicap dans les établissements de Santé énumère enfin l’ensemble des acteurs concernés par ce processus, les RH, le médecin du travail le cadre, bien entendu, le CTE, l’assistant social, l’ergonome et enfin les référents Handicap. Ce n’est pas de trop pour mettre les personnels en situation de handicap dans les meilleures conditions afin qu’ils s’épanouissent dans leur travail.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article