L’ANCIM se soucie de la QVT des cadres de santé

lundi 27 novembre 2017, par Dominique Combarnous

La 26ème Journée des cadres de santé organisée par l’ANCIM le 24 novembre 2017 a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Des intervenants de grande qualité, une thématique, la QVT des cadres, on ne peut plus d’actualité et une introduction en chanson réalisée par le Comité d’organisation ont fait de cette session une réussite. Les participants ont d’ailleurs pu en témoigner en donnant leur feed back en temps réel.

Le 24 novembre 2017, le CHU de Nice a reçu l’Association Nationale des Cadres Infirmiers et Médico-techniques (ANCIM) pour sa 26 ème Journée des cadres de santé. Le thème : la qualité de vie au travail des cadres, si on en parlait....

Une chanson du Comité d’organisation en signe de bienvenue

La journée a commencé avec les traditionnels discours d’ouverture, notamment du directeur du CHU, Mr Guepratte, de la directrice-adjointe des ressources humaines, Pauline Robineau et enfin de Mme Eymery, missionnée à la DGOS pour la qualité de vie au travail des paramédicaux. Mais pour trancher avec la monotonie de ces prises de parole souvent convenues, il fallait compter sur le dynamisme de l’association. Car une surprise attendait les participants : une chanson interprétée par le comité d’organisation de l’ANCIM, enregistrée et masterisée spécialement pour l’événement ! Après le moment de surprise le public a participé avec enthousiasme à ce moment d’humour et de détente avant d’entamer le vif du sujet.

Soigner la « routinite aigüe » des cadres managers

Les communications, de grande qualité, ont suscité beaucoup de commentaires et questions du public. Des experts en QVT, en management et sociologie se sont succédés au pupitre, puis de très intéressants retours d’expérience de Reims et de Nice ont illustré ces apports théoriques en les rattachant au terrain. La plus inattendue et passionnante de ces interventions a été dispensée par Stéphanie Assante, auteur, coach et routinologue. Elle a tenté de soigner notre « routinite aigüe » en démontrant qu’on peut devenir le Héros de sa propre vie. Une séance de vente et de dédicace de son livre a été organisée ensuite, pour le plus grand plaisir des participants.

Faire grandir les rangs de l’ANCIM pour faire entendre votre voix

Enfin Cécile Kanitzer, Conseillère paramédicale de la Fédération Hospitalière de France (FHF) est intervenue et a incité les cadres à se positionner pour la réingénierie de la formation cadre, une occasion d’adhérer à l’ANCIM pour être représenté et donner son avis. Lorsque des réformes comme celles-ci sont à l’étude, la force du groupe est une composante à ne pas négliger pour faire entendre notre voix. Cette journée, placée sous le signe de l’espérance et de l’humour, pour un sujet sérieux et difficile, est apparue, pour tous les participants, très dynamisante. Le Sli.do mis en place tout au long de cette session pour recueillir le feed back de l’assistance atteste de l’intérêt qu’ils y ont porté.

Un feed back en temps réel pour qui atteste du grand intérêt porté par l’assistance

« Excellente introduction ! Merci les chanteurs », s’exclamaient certains en ouverture. « Le cadre est l’acteur de proximité de la QVT : management, éthique, bienveillance, écoute, sécurité, reconnaissance, prévention des RPS et convivialité », commentait un autre. « Quid de la QVT si les CDS sont en dissonance cognitive ? », ou bien « D’où l’intérêt de prendre en compte l’expertise des cadres », réagissaient les suivants pendant les retours d’expérience. « Merci et bravo d’oser parler ainsi Stop aux formations cadres inefficaces et inadaptées avec le terrain » ; « Votre proximité et votre humanité avec les CDS font plaisir à voir », lançaient enfin d’autres congressistes à Cécile Kanitzer.

En un mot, cette journée a été une vraie réussite et ces retours enthousiastes nous encouragent dans notre action. Merci à toutes et tous !

Dominique Combarnous
Présidente de l’ANCIM
dominique.combarnous@chu-lyon.fr
www.ancim.fr


Partager cet article