Journées AFDS : des cadres de santé toujours plus nombreux

vendredi 14 septembre 2018, par Bruno Benque

Alors que les 16èmes Journées d’étude de l’Association Française des Directeurs de Soins se profilent, nous avons rencontré le Président Stéphane Michaud qui nous trace les grandes lignes de l’édition 2018 de cette manifestation. Il invite, comme il le fait depuis cinq ans, les cadres de santé à y participer, persuadé que les deux professions sont complémentaires et peuvent s’enrichir mutuellement.

Cadredesante.com : Les 16èmes Journées nationales d’études des Directeurs de soins ouvrira ses portes le 3 octobre 2018. Quelles seront les thématiques phares de cette session ?

Stéphane Michaud : Nous allons beaucoup parler cette année des usagers citoyens. Nous pensons que le patient sera non seulement au centre des préoccupations des acteurs de Santé, mais également à côté d’eux dans un processus de personnalisation des soins et de prévention. Dans ce contexte, les nouvelles technologies prendront une place significative. Nous allons innover aussi quelque peu, en donnant la parole à des intervenants issus d’autres secteurs que celui de la Santé, notamment un ingénieur spationaute et un chef étoilé.

CDS.com : On entend beaucoup, ces derniers temps, parler de la place des usagers. Cette place ne devient-elle pas trop importante ?

S.M. : Non, je ne crois pas. En fait, je pense plutôt qu’elle n’est pas bien définie selon la personne à laquelle on a à faire. Je crois qu’il est essentiel aujourd’hui de prendre en compte les propositions que font les patients au cours de leur prise en charge, des éléments qu’ils peuvent nous apporter concernant leur pathologie. L’éducation thérapeutique que nous sommes sensés leur apporter n’en sera que plus pertinente par des réponses adaptées à leur parcours de soins. Nous avons tous un raisonnement clinique acquis lors de notre formation et notre expérience, mais il est intéressant d’avoir leur avis et de construire avec eux leur prise en charge.

CDS.com : Les étudiants directeurs de soins seront-ils impliqués dans l’animation des journées ?

S.M. : Dans notre programme, j’ai demandé aux étudiants de l’EHESP de réfléchir à la place des usagers dans la réingénierie des formations paramédicales. C’est un chose dont on n’a jamais parlé mais il serait peut-être intéressant qu’un usager puisse venir donner son avis sur ses attentes vis à vis des acteurs paramédicaux et de placer ce thème dans un module de formation des Ide par exemple. Les étudiants feront une présentation à ce sujet le 5 octobre lors des Journées de l’AFDS.

CDS.com : La réingénierie de la formation des cadres de santé devrait évoluer cette année. Avez-vous des nouvelles à ce sujet ?

S.M. : Je n’ai pas beaucoup d’informations nouvelles à ce sujet. Ce qui avait été proposé aux dernières nouvelles était une première année commune aux deux filières manager et formateur, puis une seconde année de stage sur son lieu d’activité avec des analyses de pratiques et un mémoire en fin d’année. Ensuite, pour devenir directeur des soins, je milite pour qu’un cadre de santé n’attende pas d’être cadre supérieur.

CDS.com : Le Président Macron présentera lundi prochain sa réforme du système de Santé. Qu’en attendez-vous concrètement ?

S.M. : Je ne vais pas être original pour dire que j’attends qu’il mette l’accent sur le parcours territorial de la prise en charge des patients, sur la prévention, sur l’accompagnement de fin de vie, sur la participation de tous les acteurs d’un territoire, au sens large, à cette prose en charge et sur la collaboration médicale et paramédicale. On voit quelques projets médico-soignants intéressants apparaître et la pratique avancée infirmière est un vrai premier pas sur ce thème dans le contexte français. Le directeurs de soins militent depuis longtemps pour promouvoir des outils communs et des aménagements d’exercices par le financement au parcours.

CDS.com : Revenons aux journées AFDS pour finir. Elles sont toujours ouvertes aux cadres de santé ?

S.M. : Plus que jamais ! Nous sommes complémentaires et les cadres sont intimement impliqués dans les activités des DS. Nous avons ouvert ces journées aux cadres il y a cinq ans et il y a une réelle montée en charge dans leur participation aux Journées de l’AFDS. L’ensemble des thématiques les concernent, cela leur permet d’échanger avec d’autres professionnels et de partager leurs pratiques et leurs avis.

Propos recueillis par Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article