Faire coopérer les pays du Sud-Est européen pour les faire sortir du marasme

mardi 7 février 2023, par Bruno Benque

Dans un rapport publié en décembre 2022, l’European Health Management Association (EHMA) décrit la situation sanitaire des pays du Sud-Est Européen, qui appartenaient anciennement au bloc socialiste. Des lacunes médico-économiques et RH y sont identifiées, avec des professionnels de Santé peu formés et insuffisamment rémunérés. L’EHMA se positionne pour aider ces pays, notamment en favorisant leur coopération. Un rapport qui engage à prendre du recul sur la situation franco-française...

L’European Health Management Association (EHMA) a créé un groupe d’intérêt spécial (GIS) pour étudier les pratiques du management hospitalier dans le Sud-Est de l’Europe (SEE).

Une région qui présente encore des lacunes médico-économiques résultant de la fin du bloc socialiste

Cette région, formée par la Roumanie, la Bulgarie, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Moldavie et la Serbie comprend, vous l’avez compris, de nombreuses contrées qui étaient, il y a peu, intégrées au bloc communiste chapeauté par l’URSS. La crise politique et économique qui a suivi l’effondrement de ce dernier a laissé un héritage durable dans les systèmes de santé de ces pays. L’EHMA s’est donc penchée sur cette région et a édité un rapport, publié en décembre 2022, et sensé identifier les objectifs de progrès ainsi que les opportunités qui sont susceptibles de s’y présenter. Car, bien que de nombreux systèmes de santé de la région ont, depuis, subi des réformes de transition, cet héritage socialiste commun continue de présenter à la fois des lacunes mais aussi une base solide pour la collaboration entre ces pays.

L’European Health Management Association se positionne pour favoriser les coopérations

À l’heure actuelle, le Réseau de santé de l’Europe du Sud-Est (SEEHN) est le principal exemple d’organisme intergouvernemental de collaboration pour la santé dans la région et travaille sur de vastes initiatives de collaboration entre les pays depuis sa création en 2001. Cependant, il y a de la place pour une collaboration régionale plus poussée sur les questions de santé, en particulier sur le thème de la gestion du système de Santé. L’EHMA se positionne, dans ce contexte, pour venir en aide à ces organisations et favoriser les coopérations. Les principaux freins au développement viennent notamment d’une structure de gouvernance très centralisée, les décisions étant prises au niveau national ou régional, ce qui rend plus difficile, pour les gestionnaires de la santé, l’action sur les problèmes spécifiques au niveau local.

De graves problèmes de formation et de rémunération des professionnels de Santé

D’autre part, les politiques sanitaires des pays du SEE ne rémunèrent pas leur personnel de manière satisfaisante, ne se soucient que trop peu du développement de leurs compétences ni des opportunités de formation professionnelle qui pourraient se présenter. Sans stratégies efficaces pour former et retenir leur personnel de santé, les systèmes de santé souffrent d’un manque cruel de personnel, encore plus aigu que celui que l’on connaît actuellement en Europe de l’Ouest. Cela est dû, notamment, à un financement limité pour les systèmes de santé de ces pays, ainsi qu’à un manque criant d’outils d’évaluation des activités sanitaires qui pénalise la gestion financière des établissements.

Un rapport qui engage à prendre du recul sur les problèmes existant en Europe de l’Ouest

Dans ce contexte, le GIS SEE composé par l’EHMA vise à renforcer la capacité de gestion dans ces contrées et à créer des systèmes de santé plus résilients pour des soins de meilleure qualité dans la région. Cela passe par la diffusion de bonnes pratiques, la garantie que ces pratiques sont soutenues par une politique solide, la création d’un forum permettant aux gestionnaires de la santé d’échanger des connaissances, ainsi que la réponse aux besoins de formation des personnels de santé. Ce rapport réalise une revue de littérature complète couvrant les défis actuels de la gestion de la santé dans chaque pays de la région et décrivant le paysage pour chaque pays, notamment en termes médico-économiques et RH.

Au travers de la description de la situation pays par pays, ce document nous oblige à prendre du recul sur la conjoncture franco-française et à mieux apprécier, peut-être, l’environnement sanitaire dans lequel nous évoluons tous les jours.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@gpsante.fr
@bbenk34.


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus