Élaboration d’une charte de management au CH d’Hyères (Part II)

lundi 28 décembre 2015, par Annick Tramoni

Suite de la présentation du travail qui a permis aux groupes cadres du CH d’Hyères (83), grâce à l’élaboration d’une charte de management, de retrouver une dynamique et une solidarité d’actions face aux demandes de la direction, dans une contexte de contrat de retour à l’équilibre. Après une première partie où nous avons décrit l’historique de la démarche et ses fondements théoriques, nous abordons ici la méthodologie employée ainsi que les perspectives pouvant découler de ce travail.

JPEG - 18.2 ko

Il n’existe pas de méthode « clé en main » pour l’élaboration d’une charte. Les objectifs, méthodes, étapes, personnes à impliquer dépendent de chaque organisation et de l’importance que celle-ci accorde au changement de culture managériale.

Méthodologie d’élaboration de la charte

Au cours d’une réunion cadre, le projet est présenté par le binôme chef de projet. Afin de limiter les réunions et faciliter les échanges, il est décidé de travailler par mails et de faire le point de l’avancée des travaux une fois par mois en début de réunion cadre.

Au début de ce travail, trois questions sont posées aux cadres soignants et médico-techniques.

  • Quelle est votre définition de l’encadrement ?
  • Quelles sont vos valeurs au travail ?
  • Quelles sont les valeurs du service public ?

Pour chaque question, un mot ou un groupe de mots sont demandés. Au cours de cette première étape d’enquête, il est proposé à l’ensemble des encadrants du CH d’intégrer le groupe de travail.

Dans la 2ème étape de notre travail, les résultats sont récoltés et diffusés aux encadrants (cf tableau). Il est alors demandé de choisir 3 mots parmi les réponses et de les hiérarchiser (du plus au moins important).

Enfin, trois groupes de mots sont retenus pour chaque question au cours de la dernière phase d’élaboration de la charte. Ces trois mots vont servir de base à l’écriture de la charte.(cf tableau)

Mise en œuvre de la charte

Après 5 mois de réflexion, un groupe de volontaires est constitué pour rédiger la charte. Le groupe est pluridisciplinaire. Il est constitué d’un encadrant administratif, d’un cadre médico-technique, de deux cadres soignants et de deux cadres sage-femme.

Le groupe se rencontre tous les 15 jours pendant 3 mois. La charte est écrite en recherchant le consensus et de façon collégiale. Dans un souci de valorisation, elle est ensuite mise en forme par l’infographiste de notre établissement, afin de la rendre « accrocheuse » avant sa présentation et sa diffusion.

Un calendrier pour la mise en œuvre de la charte avec un plan de communication est établi. Il comprend la présentation de la charte aux différentes instances, CODIR, CME, CTE, CSIRMT, groupe projet social. La diffusion de cette charte se matérialise dans les réunions de cadres, lors d’une journée d’encadrement inter établissements, ainsi que par un article dans Prem’Hyères (journal interne) ou une publication dans un magazine. Elle fait, en outre, l’objet d’une communication régulière et chaque événement marquant de la vie de l’entreprise doit permettre d’y faire référence.

Évaluation du processus et recherche de nouveaux outils

Comme nous l’avons précisé en introduction, cette charte s’inscrit dans le volet social du projet d’établissement. Le binôme à l’origine de ce projet est nommé référent de cette évaluation avec comme objectif de s’assurer de l’harmonisation des pratiques managériales (cf fiche action en pdf ci-dessous).

L’écriture de la charte nous a permis de développer un travail de collaboration avec tous les encadrants. Cette charte de management devient l’outil de communication interne par lequel l’établissement va expliciter sa politique managériale. Initiée et portée au plus haut niveau, elle va devenir une référence pour chaque encadrant, qui doit la comprendre pour mieux se l’approprier et la déployer auprès de l’ensemble des agents.

La mise en œuvre d’un tel outil nécessite un réel engagement, exigeant et bienveillant de l’équipe de direction, ainsi qu’une mobilisation active des encadrants.

Il ne suffit pas en effet de veiller à l’application scrupuleuse de la méthode pour accéder immanquablement aux objectifs désirés. Cette charte et ses enjeux montrent un besoin de développer d’autres outils, parmi lesquels un guide de bonnes pratiques de management ou une fiche-outil intégrée dans le projet social, pour aider les encadrants à progresser et améliorer leurs performances.

Annick TRAMONI
Directeur des soins / Coordonnateur Général des Soins
CH d’Hyères
atramoni@ch-hyeres.fr

Lire « La fiche action : les pratiques de management »


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus