Deux jours de formation et de convivialité pour les 30 ans de l’ANCIM

jeudi 12 septembre 2019, par Bruno Benque

À quelques semaines des Journées annuelles des cadres de santé, au cours desquelles l’Association Nationale des Cadres Infirmiers et Médico-techniques (ANCIM) fêtera ses trente ans, nous avons rencontré la Présidente Dominique Combarnous pour faire le point avec nous sur l’évolution des missions des cadres managers à l’hôpital et sur la réingénierie de formation notamment.

Cadredesante.com : Quel est votre ressenti, deux ans après la mise en place des GHT, sur l’évolution des missions des cadres de santé managers ?

Dominique Combarnous : La situation des cadres managers est très inégale selon le territoire concerné ou la taille des établissements. Le retour que nous en avons, au sein de l’association, fait état de structures couvrant des secteurs géographiques étendus, avec une remise en question du style de management. Dans certains GHT, le management de projet est favorisé, ce qui leur permet notamment de prendre du recul sur la fonction.

CDS.com : Secteur géographique étendu renvoie-t-il à une diminution du nombre de postes dans ces établissements ?

D.C. : Pas forcément. J’ai l’exemple de services de petites structures où il n’y avait pas d’encadrement formel et où ont été créés des postes transversaux centrés sur la spécialité, comme la pharmacie, la biologie, voire l’imagerie médicale. Cela crée une synergie entre ces services, ce qui est intéressant. Mais quid du management individuel des personnels, ainsi que de la compétence collective au sein de ces unité ? Cette organisation semble efficiente aujourd’hui, mais cela ne me semble pas très pérenne dans le temps, car cette prise de distance n’est pas forcément compatible avec le soutien aux soignants, surtout dans le contexte actuel de l’hôpital. Sans compter que les jeunes générations ont besoin que l’on leur donne des repères.

CDS.com : Avez-vous des retours concernant l’implication des cadres dans les projets médico-soignants des GHT ?

D.C. : Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur le sujet, mais je sais que les directeurs de soins y sont très favorables et qu’à certains endroits, comme au CHU de Reims par exemple, les cadres y participent activement. Je sais, en tout cas, que l’Association Française des Directeurs de Soins (AFDS) prône l’implication massive des managers de terrain pour enrichir les projets médico-soignants. J’ajoute, sur ce thème, que l’avènement des médecins managers ne viendra pas concurrencer l’activité des cadres de santé. Ils ont pour mission de gérer l’équipe médicale et viennent ainsi compléter l’équipe managériale.

CDS.com : Où en est-on au sujet de la réingénierie de la formation des cadres, qui traine maintenant depuis des années ?

D.C. : Je ne puis pas vous donner d’information très originale sur ce sujet malheureusement. Le Ministère s’est concentré, durant les derniers mois, sur les pratiques avancées et a semble-t-il laissé ce dossier de côté. J’espère obtenir des informations plus précises du Ministère avant le début de nos Journées annuelles.

CDS.com : Justement, l’ANCIM fêtera, les 25 et 26 novembre 2019, ses trente ans d’existence lors de ses Journées annuelles qui se tiendront à Lyon. Quels seront les moments importants de cet événement ?

D.C. : Tout d’abord, nous avons fait le choix, pour les trente ans, d’organiser deux jours de congrès, alors que ces journées ne duraient qu’un jour jusqu’ici. Ensuite, nous avons réalisé un programme qui couvrira l’ensemble des domaines d’expertise des cadres de santé, avec des sujets en sociologie, dialogue de gestion, qualité, management agile, numérique et e-santé notamment. Nous évoquerons l’évolution de la fonction à travers le temps également. D’autre part, les 300 professionnels qui ont prévu de nous rejoindre au Musée des confluences de Lyon pour cet événement bénéficieront d’une visite gratuite du musée. Enfin, la soirée anniversaire du 26 novembre sera animée par un orchestre de jazz et par quelques surprises.

CDS.com : Reste-t-il des places pour ces journées ?

D.C. : Oui, nous pouvons accueillir encore quelques personnes. J’invite les cadres à venir nous rejoindre dans ce lieu magique qu’est le Musée des confluences, pour un programme riche et des moments de convivialité qui, je crois, ne les décevront pas...

Propos recueillis par Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus