Publicité
Publicité

Cadre en service de soins, une polyvalence particulière 2/2

dimanche 8 février 2004, par Stéphane Bourel

Le cadre de santé et la gestion des ressources humaines

Ces diverses approches de la fonction du cadre de santé orientent le questionnement sur son rôle dans ce contexte. Deux aspects se côtoient dans une unité de soins : d’une part l’aspect gestion économique, matérielle, technique et d’autre part l’aspect gestion des ressources humaines. Ces deux aspects peuvent paraître opposés pour certains soignants puisque l’objectif essentiel est le fonctionnement de l’unité et la qualité des soins pour le bénéfice du patient. La considération de leurs valeurs et de leur épanouissement personnel peut leur sembler éloignée de la réalité du cadre de santé. Pourtant, « concilier qualité du soin, qualité au travail et maîtrise des dépenses constitue un défit que le cadre de santé doit relever dans un système hospitalier en pleine mutation. » [1].

Dans ce contexte connoté d’incertitudes, notre objectif est de conduire une équipe, c’est à dire des hommes, vers une production collective. Pour se faire, nous devons instaurer un climat de confiance, d’échanges, afin que les professionnels concernés considèrent les changements et paradoxes actuels comme une force, puisque l’intérêt premier d’un changement est lié au questionnement qu’il suscite et à l’évolution qu’il induit. Cette démarche est essentielle car nous sommes les garants de la pérennité du service dont nous avons la responsabilité.

Le travail en équipe, une notion fondamentale.

La notion d’équipe est une des valeurs fondamentales du système hospitalier. Au-delà de cette notion, il apparaît indispensable que le cadre de santé reconnaisse chacun des membres de l’équipe soignante en qualité de sujet à part entière. Une de nos missions essentielles n’est-elle pas de développer les compétences des professionnels que nous manageons ? Ce développement s’inscrit entre autre dans un souci de qualité, d’efficacité des soins, mais aussi dans un but de réalisation personnelle des agents. Le projet de service doit permettre de réunir les attentes individuelles et les fédérer vers un objectif collectif.

Le cadre de santé a ce rôle dynamique majeur puisque le projet est une démarche participative qui s’inscrit dans une logique d’adaptation à l’environnement en renforçant la cohésion de l’équipe. La notion de projet est donc essentielle dans une unité de soins. Elle permet de réunir les professionnels vers un même objectif et de les faire s’exprimer sur leurs valeurs, leur conception du soin, de la personne soignée… Le mot projet émane du verbe se projeter qui signifie « se définir dans un avenir proche. » Cette définition passe par la reconnaissance du contexte, de l’environnement, des acteurs. Elle nécessite aussi de définir les missions et les finalités du service. Travailler sur un projet de service doit permettre l’émergence d’objectifs explicites et l’adhésion du maximum d’acteurs de l’unité pour pouvoir délivrer un soin de qualité.

Manager une équipe avec des valeurs fortes.

« Le soin conçu comme ferment de vie incite chaque personne qui compose notre monde à tenter, jour après jour, d’être soignant modestement, de la place qu’il occupe. Dans cette acceptation, le terme soignant ne désigne plus seulement telle ou telle catégorie professionnelle, mais bien chaque personne qui tente, en de multiples circonstances professionnelles ou non, d’exprimer son humanité pour une plus grande atmosphère d’humanité. » (W. HESBEEN, décembre 2000). Pour éviter les représentations et interprétations, cette conception du soin que nous souhaitons partager demandera assurément à être développée dans l’unité dont nous aurons la responsabilité. Le résultat sera d’offrir des prestations personnalisées avec pour objectif un retour à la vie en société. Travailler ensemble dans le même sens est la condition sine qua non pour y parvenir. [2] TRAMONI et RENAUD expriment qu’ « une des missions les plus nobles du cadre de santé reste celle de savoir créer et mettre en œuvre la confiance à tous les niveaux hiérarchiques et entre les citoyens et leur système de soins. »

La notion de confiance implique une prise en compte des missions de chacun, un respect de la différence, une communication efficiente. Accompagner le changement qui régit le monde de la santé passe par ce travail élémentaire, mais aussi par évaluer les représentations mentales des acteurs, leurs logiques, leurs enjeux. Pouvoir cerner les attentes d’une équipe permet d’anticiper, de mesurer l’adéquation possible avec la réalité du quotidien. En tout état de cause, ignorer cet état de fait ne peut que générer des incompréhensions, des dysfonctionnements néfastes à des prestations de qualité.

Avec ces objectifs, le cadre de santé doit personnaliser son management au plus près des professionnels qu’il encadre pour que ceux-ci puissent personnaliser leurs prestations auprès du patient. « Sois ce que tu veux paraître » nous dit SOCRATE. Cette action favorisera la confiance mutuelle, le respect de la différence, la communication des vécus individuels et de groupe et ainsi éviter autant que possible l’interprétation des situations. Le positionnement du cadre développé par J.M. MOTTA [3] [4] [5] traduit et explicite les droits et devoirs de chacun. Garant de la pérennité de l’organisation du service comme je l’écrivais précédemment, le cadre de santé doit réagir aux pressions par des ajustements à courts termes ou des changements structurels à longs termes pour maintenir l’équilibre entre le changement et la stabilité. Développer les conditions d’échanges relationnels peut favoriser l’élaboration d’un langage commun et permettre de finaliser les valeurs qui fédéreront l’équipe au service de la personne soignée.

Une prise de fonction passe par quelques stratégies pour réaliser ses objectifs :

• Réaliser un état des lieux pour amener une réflexion sur les comportements de l’équipe et les nôtres.

• Redéfinir nos valeurs, la qualité à atteindre.

• Etre authentique.

• Accorder nos paroles et nos actes.

• Evaluer les changements individuels et collectifs.

La fonction pédagogique méconnue et sous-estimée.

La fonction pédagogique du cadre de proximité n’est pas à négliger dans le management d’une unité de soins. Philippe PERRENOUD, sociologue de l’éducation et professeur à l’université de Genèvre a décliné neufs points de la fonction pédagogique que j’ai adaptée aux professionnels de la santé [6] :

1/ Savoir aider les professionnels à se situer par rapport aux valeurs et aux finalités de la profession, sans pour autant faire œuvre de mission.

2/ Savoir aider les professionnels à construire leur identité professionnelle, sans incarner un modèle d’excellence.

3/ Savoir faire travailler les professionnels sur eux-mêmes comme individu et sur leur relation à autrui sans devenir thérapeute.

4/ Savoir travailler sur les non-dits et les contradictions, être réaliste sans déchanter le monde.

5/ Savoir partir des pratiques et de l’expérience sans s’y enfermer, pour formaliser, comparer, expliquer, théoriser.

6/ Savoir aider à construire des compétences, à exercer la mobilisation des savoirs sans renoncer à la distance réflexive.

7/ Savoir identifier et connaître les résistances à la formation, à la prise de risque, au changement sans les mépriser.

8/ Savoir travailler sur les dynamiques collectives, la coopération, l’organisation et le rapport au pouvoir et aux institutions.

9/ Savoir travailler sur le rapport au savoir, à la théorie, à l’action, à la formation.

Exister dans ces neufs points semble plus facile à écrire qu’à réaliser, et je me suis interrogé sur mes propres capacités à pouvoir faire vivre cela. Je pense que les doutes sont légitimes et qu’ils permettent, par la réflexion qui les accompagne, de construire les futurs professionnels que nous serons demain.

En guise de conclusion, je citerai l’écrivain britannique Gilbert KEITH-CHESTERTON :

« Il n’y a pas de bonne pensée si elle ne se traduit pas en paroles, pas de bonnes paroles si elle ne se traduit pas en acte. »

Je vous laisse méditer sur cette citation.

PDF - 20.9 ko
Cadre en service de soins, une polyvalence particuli ?re 2/2

[1TRAMONI, RENAUD, Revue soins cadres n° 35

[2TRAMONI et RENAUD Revue soins cadres n° 35

[6PERRENOUD, La formation des enseignants entre théorie et pratique


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité