La DGOS rappelle les points critiques de l’ambulatoire dans un guide

mercredi 15 juin 2016, par APM-International

La prise en charge des patients en ambulatoire nécessite une vigilance accrue de la part des équipes soignantes. La DGOS émet des recommandations à leur encontre sur ce thème dans un guide intégré au sein d’une Instruction législative du 24 mai 2016.

La direction générale de l’offre de soins (DGOS) a publié un guide relatif aux points critiques récurrents et aux situations à risque dans le cadre de la chirurgie ambulatoire, en annexe d’une note d’information mise en ligne lundi sur le site circulaire.legifrance.gouv.fr.

Des points de vigilance pour les prises en charges de moins de 12h

Ce guide, qui se présente sous forme de cinq fiches, est « destiné à éclairer les établissements de santé publics et privés dans la mise en oeuvre de leurs obligations de gestion des risques associés aux soins et d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, dans le domaine de la chirurgie ambulatoire », précise la DGOS. « En effet », relève-t-elle, « s’il est démontré que sa mise en oeuvre ne génère aucun risque supplémentaire pour le patient, la prise en charge ambulatoire de moins de 12 heures présente des contraintes organisationnelles, et donc des points de vigilance spécifiques ».

Une série de fiches sur les risques récurrents

A cette fin, le guide liste, en fiche 1, les principaux points critiques récurrents identifiés au cours du processus que constitue le parcours du patient en chirurgie ambulatoire, incluant les étapes d’amont et d’aval de l’unité de chirurgie ambulatoire (UCA). Ils sont reliés, dans un tableau récapitulatif, aux séquences identifiées dans le document de la Haute autorité de santé (HAS) « patient-traceur » appliqué à la chirurgie ambulatoire. Il propose, en fiche 2, des modalités de déclinaison en unité de chirurgie ambulatoire de la politique et du programme d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins et de gestion des risques de l’établissement, et, en fiche 3, des éléments de sa mise en oeuvre.

Le guide rappelle enfin, en fiche 4, les principaux facteurs de risque identifiés en UCA et en fiche 5 des exemples d’indicateurs mobilisables pour la constitution d’un tableau de bord. Les établissements concernés doivent recevoir ce guide par l’intermédiaire des agences régionales de santé (ARS).

© 2004-2016 APM-International - Tous droits réservés. Les données sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l’encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l’accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM et le logo APM International, sont des marques d’APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d’APM, veuillez consulter le site Web public d’APM à l’adresse http://www.apmnews.com/


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus