Publicité
Publicité

Anesthésistes, directeurs de soins et DIM : avis divergeants sur les futurs GHT

vendredi 8 avril 2016, par APM-International

­ Le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-­réanimateurs élargi (SNPHAR­E, membre d’Avenir hospitalier) dit s’inquiéter « de la tournure que prend l’élaboration des projets de décret » des groupements hospitaliers de territoire (GHT), tandis que l’Association française des directeurs des soins (AFDS) et la Société francophone de l’information médicale (Sofime) en sont satisfaites, ont-­ils chacun fait savoir dans des communiqués publiés le 7 avril 2016.

Les GHT, un partage de la misère pour le SNPHARE

Le SNPHAR­E estime que « les directions hospitalières, les ARS, la Fédération hospitalière de France (FHF), les associations de malades et les élus sont à la manoeuvre des projets de GHT déjà très concrets dans certaines régions » et qu’ils « y vont de leur découpage territorial dont les frontières sont bien loin des ambitions du projet initial ». Il regrette de voir que pour l’instant il s’agit d’« un découpage calqué sur les territoires de santé actuels avec une logique dont les insuffisances et les manquements tant qualitatifs que quantitatifs sont constatés quotidiennement ». Pour le syndicat, « les projets qui se font jour actuellement s’élaborent dans le but de pallier aux problèmes démographiques et de recrutement médicaux et ressemblent à un partage de la misère pour les établissements MCO (médecine­, chirurgie­, obstétrique) ».

« Les vraies questions sur les plateaux techniques (constitution, répartition, utilisation…) sont éludées au profit de considérations électoralistes », ajoute le SNPHAR­E, qui indique par ailleurs qu’il sera « particulièrement vigilant quant aux procédures de nomination et d’affectation ».

De belles avancées pour l’AFDS

De son côté, l’Association française des directeurs des soins (AFDS) s’est dite « satisfaite » des « belles avancées » actées dans la dernière version du projet de décret. Elle a salué la prise en compte de « nombre de demandes portées par l’AFDS », notant d’abord que la rédaction d’un projet de soins partagé au sein du GHT « n’est plus facultati(ve) mais obligatoire ». Il est à présent prévu que les présidents de commission de soins infirmiers, de rééducation et médico­techniques (Csirmt) des établissements préparent la convention constitutive du GHT, au côté des directeurs et des présidents des commissions médicales d’établissement (CME), relève l’AFDS.

Elle se réjouit aussi de « la systématisation de la Csirmt de territoire », qui avait été introduite dans la version précédente du texte. « Nous resterons toutefois vigilants sur la question de la coordination des instituts [de formation] et leur gouvernance, car [...] nos propositions n’ont pas retenu l’attention », note l’AFDS. Elle avait demandé que la convention constitutive fixe « des règles générales communes [au sujet de ces instituts] notamment en termes de gouvernance », et que leurs directeurs soient associés à la rédaction de la convention.

DIM de territoires associés aux travaux sur la convergence des systèmes d’information

La Sofime, qui est elle aussi satisfaite de la dernière version du projet de décret, demande que les « DIM (départements d’information médicale) de territoire soient associés étroitement, et dès le début, dans les travaux de convergence des systèmes d’information qui sont un des autres chantiers proposés aux établissements dans ce décret ». Elle précise que « la présence du médecin responsable DIM de territoire comme membre de droit du comité stratégique est une mesure qui soutiendra la réalisation des missions sur la globalité de l’information médicale au profit de la coconstruction du GHT par les établissements constitutifs des groupements ». Tout changement génère « légitimement de l’anxiété chez les acteurs concernés », note la Sofime, qui souligne que le « respect des organisations existantes » doit « préside[r] autant que possible aux travaux qui vont maintenant rapidement s’engager ».

Elle prévient par ailleurs qu’il faudrait « veiller à ce que, dans un contexte de plus en plus contraint pour les établissements de santé, les moyens des DIM de territoire soient ajustés pour lui permettre une bonne couverture de ses missions ».

© 2004-2016 APM-International - Tous droits réservés. Les données sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l’encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l’accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM et le logo APM International, sont des marques d’APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d’APM, veuillez consulter le site Web public d’APM à l’adresse http://www.apmnews.com/


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité