Accueil > La profession

Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, a visité le centre d’hébergement d’urgence « Le Marabout », à Marseille, référence en matière de prise en charge psychiatrique de rue

jeudi 28 avril 2011


Nora BERRA s’est rendue au centre d’hébergement d’urgence « Le Marabout », 35 et 46 rue Curiol à Marseille. En compagnie de Jean-François MATTEI, le Président de la Croix-Rouge, elle a rencontré le Dr Vincent GIRARD, Psychiatre a l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille, l’équipe mobile de santé communautaire et les habitants du centre.


L’équipe mobile de santé communautaire travaille depuis plusieurs années avec les personnes vivant dans la rue et présentant des troubles psychiatriques (schizophrénie et troubles de l’humeur). Ces personnes n’ont plus de contact avec les institutions sanitaires depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, et sont majoritairement éloignées de leurs familles. « Le travail effectué par l’équipe mobile ici, qui consiste à aller vers les personnes précaires pour créer des liens de confiance et favoriser une prise en charge, est un exemple de la psychiatrie moderne que je souhaite promouvoir » a déclaré la Secrétaire d’Etat. « Car on sait bien que ce qui marche, c’est la prise en charge globale : on ne peut pas espérer que ces patients suivent correctement un traitement, qu’ils aient envie de se soigner, quand ils n’ont pas de toit et qu’ils ont au quotidien des préoccupations matérielles d’urgence » a-t-elle ajouté.


« Cette visite est très importante parce que ce dispositif va dans le sens des dispositions sur le développement de la psychiatrie « hors les murs » qui figurent dans le texte de loi sur les soins psychiatriques qui vient d’être adopté à l’Assemblée nationale. » a déclaré la Secrétaire d’Etat.


Ce programme innovant a vu le jour au sein de l’APHM sous la coordination du Dr Vincent GIRARD, en lien avec Médecins du monde et la Ville de Marseille. Il est soutenu par l’Agence régionale de santé PACA et les services de l’État. Le Ministère de la Santé soutient le projet depuis 2008, avec un financement de 794 000 € en 2011.


[Pascal]


Voir en ligne : sante.gouv.fr


Partager cet article