Accueil > La profession

Lutte contre les infections nosocomiales : améliorer la qualité des soins et la transparence au sein des établissements de santé

dimanche 18 décembre 2011

Le ministère chargé de la santé s’est engagé depuis plusieurs années pour la qualité et la sécurité des soins dispensés aux patients. La lutte contre les infections nosocomiales (IN) en constitue l’une des priorités : depuis 1999, leur surveillance fait partie des actions que les établissements de santé, publics comme privés, sont incités à mettre en place.

Au niveau national, un programme 2009-2013 de prévention des IN est en cours, intégré à un plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins (IAS).

Comme chaque année depuis 2006, un tableau de bord, désormais constitué de 6 indicateurs de qualité, permet de mesurer les actions et les résultats des établissements dans leur lutte contre les IN, en les classant de A (pour les meilleurs) jusqu’à E (pour les moins impliqués) et F (les non répondant).

Les résultats du tableau de bord 2010 des infections nosocomiales ont été rendus publics lors du colloque « Sécurité du patient : pour tous, avec tous », organisé le 23 novembre dernier dans le cadre de la 1ère semaine de la sécurité des patients.

Résultats 2010 :

- ICALIN (indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales) : 92,7% des établissements classés A et B
- ICSHA2 (indicateur de consommation de solutions hydro-alcooliques) : 72,2% des établissements classés A et B (évolution de ICSHA)
- SURVISO(indicateur de surveillance des infections du site opératoire) : 70,5% des établissements classés A et B
- ICATB(indice composite de bon usage des antibiotiques) : 87,1% des établissements classés A et B
- Score agrégé(agrège les indicateurs 4 indicateurs ICALIN, ICSHA2, SURVISO, ICATB) : 89.7% des établissements classés A et B
- SARM(indicateur du taux de staphylococcus aureus résistant à la méticilline) : 38,6% des établissements classés en A et B (nouvel indicateur obligatoire à compter de 2010).

Ces résultats témoignent de l’engagement massif des établissements dans la lutte contre les IN : sur la base nationale de 2 763 établissements de santé, seul un d’entre eux n’a pas répondu à l’obligation de recueil du tableau de bord des infections nosocomiales.

Afin de renforcer l’information auprès des usagers du système de santé, la loi « Hôpital, patients, santé, territoires » (HPST) prévoit que les résultats des indicateurs de qualité soient mis à la disposition du public par les établissements de santé eux-mêmes.

Ainsi, chaque établissement de santé, conformément à l’arrêté du 28 décembre 2010, devra publier les résultats le concernant, accompagnés des données de comparaison, ceci dans un délai de 2 mois à compter du 22 novembre 2011, date de publication nationale des résultats 2010 des indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales.

En cas de non-respect de cette obligation, les directeurs généraux des agences régionales de santé (ARS) peuvent prendre les mesures appropriées, notamment des sanctions financières.

Les résultats du tableau de bord 2010 sont d’ores et déjà accessibles sur le site Platines : www.platines.sante.gouv.fr

[Pascal]


Voir en ligne : sante.gouv.fr


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus