Accueil > La profession

HAS : Dépistage de l’infection à Helicobacter pylori - Pertinence et populations concernées

mardi 7 septembre 2010


Au terme de cette évaluation, un dépistage d’Helicobacter pylori en population générale asymptomatique présenterait des inconvénients, causés par le dépistage et les interventions, nombreux au regard d’avantages incertains.


La HAS ne recommande donc pas le dépistage systématique de l’infection à Helicobacter pylori en population générale asymptomatique en France.


Chez les sujets asymptomatiques présentant un antécédent familial au 1er degré de cancer gastrique, qui présentent un risque accru de cancer gastrique, et chez les sujets asymptomatiques recevant un traitement par AINS au long cours qui présentent un risque accru d’ulcère gastrique, la HAS recommande le dépistage et le traitement de l’infection à Helicobacter pylori, en conformité avec le consensus européen Maastricht III.


La HAS rappelle l’importance des recommandations existantes sur les indications du diagnostic et les modalités de traitement de l’infection à Helicobacter pylori, publiées par l’Afssaps (recommandation en cours d’actualisation) en accord avec le consensus européen Maastricht III.


 


La pertinence du dépistage d’Helicobacter pylori a été jugée selon les critères d’évaluation a priori d’un programme de dépistage établis par l’Anaes en mai 2004. Une analyse de la littérature a été réalisée sur les questions précises de l’efficacité de l’éradication d’Helicobacter pylori en termes de réduction de l’incidence du cancer gastrique (analyse non exhaustive de la littérature limitée aux études synthétiques, méta-analyses et rapports des agences d’évaluation) et de l’efficience du dépistage d’Helicobacter pylori (analyse exhaustive de la littérature médico-économique). Les autres critères n’ont pas nécessité de recherche bibliographique systématique.


Les résultats de l’analyse des critères d’évaluation a priori d’un programme de dépistage appliqués au dépistage de l’infection à Helicobacter pylori convergeaient en défaveur d’un dépistage systématique, et ont permis de conclure sur la question de sa pertinence en France. Ainsi, dans le cadre la présente évaluation, le recueil de l’avis d’un groupe d’experts n’a pas été nécessaire.

Documents

 


[Pascal]

     
     

 


Voir en ligne : Haute Autorité de Santé


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus