Publicité
Publicité

Accueil > La profession

CHU de Nice : Développement durable, les effets positifs de l’éco-campagne niçoise

jeudi 27 octobre 2011

Eco-construction, transport en commun des patients et du personnel, gestion optimisée des ressources, collecte des déchets, collectes des ampoules et du papier… Souhaitant devenir un acteur exemplaire en matière de développement durable, le CHU de Nice a engagé depuis plus de 10 ans dans une démarche politique d’amélioration de ses pratiques. Une politique qui satisfait aux injonctions et contraintes réglementaires imposée par la Haute Autorité de Santé notamment dans le cadre de la Certification des établissements de santé. 7 axes majeurs ont été arrêtés. Premiers bilans d’une éco-campagne d’ampleur…

Objectif 1. Le management et le pilotage de la démarche développement durable
L’établissement a revu son organisation en intégrant un Comité d’Orientation Qualité chargé de définir les orientations relatives au Développement Durable. La Direction Parcours Patient Qualité Risques Evaluation en a la responsabilité. Le programme est intégré dans les contrats de pôle, qui fixent en la matière un axe Développement Durable dans leurs projets. A cet effet, des indicateurs de suivi sont mis en place, permettant de définir l’intéressement financier attribué aux pôles.

Objectif 2. L’éco construction et la rénovation des bâtiments
Pour les projets de construction ou de rénovation, des critères de Haute Qualité Environnementale ont été privilégiés pour la conception et la construction de l’hôpital Pasteur 2.

Objectif 3. La gestion de l’eau et de l’énergie dans les bâtiments
Les pôles sont incités à promouvoir des gestes « Eco-citoyen » auprès de leur personnel. La centrale énergétique de l’hôpital de L’Archet a été rénovée …
La blanchisserie centrale du CHU traitant en moyenne 2 500 tonnes de linge par an, s’est lancée en 2007 dans un processus de certification environnementale ISO 14001 concernant la maîtrise des déchets via le tri et le recyclage, le contrôle des eaux usées et la diminution des consommations en matière d’eau et d’énergie. La Blanchisserie a obtenu la double certification ISO 9001 et 14001 en juin 2010, une première dans le monde hospitalier français. Le Comité français de l’étiquetage pour l’entretien des textiles (Cofreet), sous le patronage du ministère de l’Ecologie leur a décerné le trophée 2011 dans la catégorie « Economie d’eau et d’énergie ».
L’équipement solaire thermique collectif au Centre de retraite et de Convalescence de Tende. L’installation devrait permettre de produire 91 073 Kwh d’énergie d’apport solaire, de réduire ainsi la facture énergétique tout en contribuant à la protection de l’environnement. Une surface de 140 m2 de panneaux solaires thermiques est implantée sur le toit terrasse du bâtiment. Elle est associée à trois ballons de 3 000 litres disposés dans la chaufferie et destinés au stockage de l’eau chaude sanitaire.

Objectif 4. La gestion des déchets
Les objectifs sont notamment d’améliorer la sécurisation des circuits de gestion des déchets, respecter l’ensemble des règles d’hygiène, garantir la sécurité des professionnels et des patients, ou encore réduire les coûts et l’impact environnemental liés à l’élimination des déchets.
En parallèle de ce projet institutionnel, d’autres démarches ont été entreprises :
Obtention du label « Imprim’Vert » L’imprimerie du CHU garantit des travaux d’impression propres et respectueux de l’environnement. Tout au long de la chaîne graphique, l’utilisation de produits chimiques et dangereux entraîne la production de déchets dangereux. Ces derniers doivent suivre une filière d’élimination appropriée et conforme, de la collecte à l’élimination finale selon 3 critères : une bonne gestion des déchets dangereux (cartouches d’encre, chiffons souillés, solvants, etc) ; la sécurisation du stockage des liquides dangereux pour éviter les accidents et les risques de pollution ; et la non utilisation de produits « toxiques ».
Collecte des néons Le CHU de Nice a obtenu pour la seconde année consécutive, « Meilleur Point de Collecte 2010 » en région PACA par la société Recylum, agréé au plan national pour le recyclage des lampes et néons. Près de 666 kg qui ont été collectés par la direction des travaux sur les différents sites hospitaliers.
La collecte de papier L’établissement encourage à la diminution de la consommation du papier en sensibilisant son personnel à la limitation du gaspillage de papier, au recyclage des brouillons dans les imprimantes et à la limitation des impressions des données informatisées.
La collecte de papier en vue de son recyclage, a été organisée en partenariat avec Nice Côte d’Azur dans les bureaux administratifs.

Objectif 5. Le transport et le déplacement du personnel, des patients et des visiteurs
Le CHU de Nice a institué en juin 2010 la prise en charge à hauteur de 50% du tarif de l’abonnement proposé par le transporteur (Ligne d’Azur, SNCF ou « vélo bleu »).
Le futur hôpital Pasteur 2 sera desservi par l’extension de la ligne 1 du tramway. Cette station sera entièrement accessible aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

Objectif 6. La politique d’achat : Audit achat maintenance en cours

Objectif 7. La formation et la communication sur les enjeux du développement durable
Afin d’accompagner cette démarche, une Eco-campagne est engagée. Elle comprend notamment une « Eco-journée » le 20 octobre 2011 dans les selfs des personnels et diverses animations : Un repas biologique, diffusion d’affiches et de dépliants, ainsi qu’un « Eco-jeu » une évaluation des connaissances des professionnels sur le tri des déchets hospitaliers à travers d’« Eco-quizz ». Une formation des professionnels au respect des filières de tri et d’élimination des déchets garantissant la sécurité des agents, des patients et de l’environnement. Les supports de cette formation aboutissent sur un « Eco-code » et un « Eco-guide ».

Chiffres clés en 2010
Aujourd’hui le CHU de Nice effectue une collecte sélective pour un certain nombre de déchets comme :
- les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux 1200 tonnes
- les piles usagers 696 kg en importante hausse en 2011
- les déchets végétaux 17 tonnes
- les huiles alimentaires 2 840 litres
- les déchets toxiques . 24 tonnes
- les ampoules et néons 1 tonne par an avec 840 kg de fluos et 103 kg d’ampoules

[Pascal]


Voir en ligne : reseau-chu.org


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité