Publicité
Publicité

Accueil > La profession

AP-HP : Bébé du double espoir, 1ère naissance en France à l’Hôpital Antoine Béclère

mercredi 9 février 2011


 

Grâce au diagnostic génétique pré-implantatoire, une famille dont les deux premiers enfants sont atteints d'une maladie génétique grave et invalidante (beta-thalassémie, a donné naissance à un enfant sain au groupe tissulaire compatible (HLA). Son sang de cordon a été conservé afin d'être greffé dans un proche avenir à l'un des aînés malade.

Le petit Umut-Talha qui signifie en turc « notre espoir » est né le 26 janvier 2011 à l'hôpital Antoine Béclère (AP-HP). Il pèse 3 650g et est aujourd'hui en très bonne santé.

La loi de bioéthique de 2004 et le décret 2006 autorisent cette pratique après accord de l'Agence de Biomédecine. Sept transferts après diagnostic pré-implantatoire (DPI) et recherche du groupe antigènes des leucocytes humains (HLA) ont eu lieu dans le cadre de la collaboration Béclère-Necker. Ces transferts ont abouti à 3 grossesses et à cette première naissance HLA compatible.

Cette naissance est le fruit de la collaboration des équipes médicales et biologiques de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris : celles de l'hôpital Necker (Pr A. Munnich, et Dr J. Stephann, Dr N. Gigarel, Dr Ph. Burlet, Dr J.P. Bonnefond et Pr M. Vekemans) et celles de l'hôpital Antoine Béclère (Dr N. Achour-Frydman, Dr L. Hesters, Dr F. Lamazou, Mme V. Kerbrat et Pr R. Fanchin), au sein des Universités Paris Descartes (Paris V) et Paris Sud (Paris XI).

En France 2 autres centres sont autorisés à pratiquer des diagnostics pré-implantatoires : le CHU de Montpellier et le CHU de Strasbourg mais Antoine Béclère-Necker enfants malades est le seul à prendre en charge cette situation.

Le Diagnostic pre-implantatoire*, DPI, consiste à rechercher certaines anomalies génétiques sur des embryons obtenus par fécondation in vitro (FIV). Les embryons non porteurs de l'anomalie sont transférés dans l'utérus et les embryons atteints sont détruits.
Le DPI se présente comme une alternative au diagnostic anténatal et s'adresse aux couples à risques génétiques, soit que l'un des membres du couple ou les deux, ait une anomalie génétique connue dans la famille, soit qu'un premier, voire un deuxième enfant, ait révélé l'existence d'une transmission génétique d'une maladie
____
*Source www.genetique.org



 

Pour plus d'informations, contacter :


Eve AULONG
Directrice de la communication
Assistance Publique - Hôpitaux de Paris - 3, av Victoria
75184 Paris CEDEX 04
Tél : 01 40 27 30 00
Fax : 01 40 27 38 50
email : direction.communication@sap.ap-hop-paris.fr


[Pascal]


Voir en ligne : reseau-chu.org


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité