Accueil > La profession

Un article de l’hebdomadaire Le Point, à paraître demain, porte un regard critique sur l’acquisition des vaccins contre le virus pandémique A(H 1 N 1 ) décidée par le gouvernement.

jeudi 29 octobre 2009

Les journalistes, auteurs de cet article, omettent néanmoins de rappeler les éléments suivants, qui viennent contredire nombre de leurs allégations :

les vaccins ont été commandés au mois de juillet, sur la base d’un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 22 juin 2009

ces commandes ont toujours fait l’objet d’une communication publique, régulière, détaillée et exhaustive ;

dès que les contrats ont été affermis, le gouvernement a, au cours de nombreuses conférences de presse, annoncé le nombre de doses commandées et les montants investis ;

en outre, ce sujet a été présenté dans le détail aux parlementaires au cours de deux auditions de la ministre de la santé et des sports, le 16 septembre à l’Assemblée nationale et le 29 septembre au Sénat, en présence du sénateur François Autain, précisant à cette occasion les prix unitaires des vaccins achetés.

La Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) ayant statué par avis en date du 15 octobre 2009 , les contrats relatifs à ces commandes seront désormais transmis à toute personne morale en faisant formellement la demande au ministère en charge de la santé, dans le respect de la loi du 17 juillet 1978 et des dispositions de son article 6 .

Les éléments scientifiques avancés sur les vaccins et le virus sont en outre souvent erronés :
- le passage à une injection, s’il devait être recommandé par les autorités sanitaires européennes, ce qui n’est pas le cas dans le dernier avis de l’agence européenne du médicament en date du 23 octobre, ne concernerait vraisemblablement pas la totalité de la population, les enfants et les personnes présentant des facteurs de risque restant très vraisemblablement soumis à une vaccination à deux injections pour une protection complète et pérenne. Les 94 millions de doses acquises, auxquelles il faut retrancher les 10 % qui seront données à l’OMS, ne permettront donc en aucun cas d’immuniser 94 millions de personnes ;

les dernières données épidémiologiques (cf. point de situation épidémiologique InVS du 28 octobre consultable sur le site internet de l’InVS, notamment en Amérique du Nord, viennent enfin contredire les assertions relatées dans cet article et auraient dû inciter à davantage de prudence.

[Pascal]


Voir en ligne : santé.gouv.fr


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus