Accueil > La profession

Sécurité routière : diminution du nombre de tués en 2005

lundi 12 juin 2006

Pour la quatrime anne conscutive, le nombre de tus sur les routes a diminu : en 2005, 4975 personnes sont dcdes six jours aprs leur accident (- 4,9 % par rapport 2004).

Des rsultats ds « la politique de fermet que nous avons mise en place » a dclar Dominique Perben en prsentant, le 6 juin, le bilan de la scurit routire.

Pour autant, « pas question d’allger les sanctions pour les petites infractions » a ajout le ministre qui, en revanche, a propos de rduire le dlai pour repasser le permis aprs son invalidation.

Dominique Perben a prsent le 6 juin 2006 le bilan de la scurit routire pour l’anne 2005. Avec 4,9 % de tus en moins, c’est la quatrime anne conscutive que le bilan s’amliore. Alors qu’en 2001, la France occupait le 11me rang europen en terme de mortalit routire, elle figure aujourd’hui la 7me place.

La baisse a t particulirement visible en autoroute urbaine et sur les nationales. Selon une synthse parue sur le site de la scurit routire, le principal facteur ayant contribu ces rsultats est la baisse de 1,9 % des vitesses moyennes pratiques par les automobilistes et les motocyclistes.

Pour le ministre des Transports, « c’est la politique de fermet que nous avons mise en œuvre qui a permis d’obtenir ces rsultats ». Le Gouvernement a dvelopp le contrle-sanction automatis, ce qui a multipli par deux le nombre d’infractions vitesse, mais la forte hausse du prix des carburants figure aussi parmi les explications. Les dpassements de vitesse restent rpandus, et ce malgr une amlioration en 2005 : 50 % des automobilistes roulent encore trop vite.

Rduire les disparits entre dpartements

La baisse du nombre de tus est sensible « chez jeunes de 18-24 ans » (6,9 % de moins), ce qui « contraste », souligne un communiqu du ministre des Transports, « avec l’augmentation de 12,6 % du nombre de jeunes tus entre 15 et 17 ans ».

Des disparits entre dpartements ont men les ministres de l’Intrieur et des Transports demander « un audit de la politique locale des scurit routire dans certains dpartements ». On retrouve ici le souhait affich par le Gouvernement de remdier aux ingalits face l’inscurit routire.

Depuis le 1er janvier 2005, une nouvelle rglementation europenne a t adopte la demande des associations de victimes. Dsormais, on compte parmi les « personnes tues » les personnes qui dcdent dans les trente jours qui suivent l’accident, au lieu de six jours. Sur cette nouvelle base, on dnombre 5 318 personnes tues sur les routes de France en 2005, contre 5 593 en 2004.

Source : premier-ministre.gouv

[Charlaine]


Partager cet article

TOUT L’QUIPEMENT DES CADRES DE SANT

IDE Collection a regroup tout le matriel ncessaire au management de vos quipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, ides cadeaux...

Dcouvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus