Publicité
Publicité

Accueil > La profession

Quinze mesures pour l’emploi des personnes handicapées

mardi 5 décembre 2006

A l’occasion de la 10e semaine pour l’emploi des personnes handicapées, Gérard Larcher et Philippe Bas ont présenté, le 15 novembre, quinze mesures pour simplifier et améliorer leur parcours professionnel. Elles entreront en vigueur en 2007.

Afin d’orienter et d’accompagner au mieux les personnes handicapées vers l’emploi, il est nécessaire d’avoir une coordination plus étroite entre les acteurs sanitaires et sociaux et ceux du service public de l’emploi.

A cet effet, deux nouveaux protagonistes interviendront :

- un « référent insertion professionnelle » intégré au sein de chaque maison départementale des personnes handicapées. Il aura pour mission de définir l’orientation, soit directement en milieu protégé, soit vers le service public de l’emploi. De plus, il coordonnera les actions d’accompagnement social ou médico-sociales tout au long du parcours d’insertion professionnel.
- un « correspondant handicap » désigné par l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) dans chaque bassin d’emploi. Ce dernier animera la fonction d’accueil des personnes handicapées dans les agences locales.

La coordination des actions entre les différents intervenants concerne également les systèmes d’information qui seront associés. Le dossier unique du demandeur d’emploi sera, par exemple, accessible au réseau Cap Emploi. Ce réseau est composé de 119 organismes spécialisés dans l’insertion durable des personnes handicapées en milieu ordinaire de travail.

Ils accueilleront 64 000 demandeurs d’emploi, en application de la convention 2007-2008 ANPE-Agefiph.

Parmi les autres mesures, le délai entre la décision d’orientation et le premier contact avec le service public de l’emploi sera désormais de 15 jours au maximum, et le programme de formation « Handicompétences » de l’Agefiph sera renforcé avec l’attribution de 110 millions d’euros sur la période 2006-2008.
Améliorer le statut des travailleurs handicapés

Il s’agit, d’abord, de conforter le statut des travailleurs handicapés en milieu protégé, dans des établissements de services d’aide par le travail (ESAT). Pour cela, seront mis en place un accès à l’intéressement, une participation de l’Etat au financement de la formation continue et le co-financement des régimes de prévoyance.

Dans le cadre de la sous-traitance, l’Etat et l’Agefiph engageront un programme pour encourager les entreprises protégées à se positionner sur ce marché. Le ministère chargé du Travail consacrera 47 millions d’euros pour soutenir la modernisation des structures les plus en difficulté. Enfin, le seuil des 20 000 places subventionnés dans les entreprises adaptées sera franchi, avec un budget de 243 millions d’euros.

Source : site du premier-ministre.gouv

[Charlaine]


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité