Accueil > La profession

Le niveau élevé de la consommation française des psychotropes est un sujet d’inquiétude

dimanche 9 juillet 2006

La dpense pharmaceutique des Franais - plus de 30 milliards d’euros en 2004 - place la France au deuxime rang, aprs les Etats-Unis, parmi les pays de l’Organisation de coopration et dveloppement conomique (OCDE). S’agissant plus particulirement des mdicaments psychotropes, la consommation franaise est la plus importante de celles des autres pays de l’Union europenne.

Les mdicaments psychotropes, qui regroupent un ensemble htrogne de molcules, ont comme point commun d’tre des substances psychoactives d’action exclusivement symptomatique, c’est--dire qu’ils n’agissent pas sur la cause des troubles. Ils font partie de la prise en charge thrapeutique psychiatrique sans pour autant la rsumer.

S’interrogeant sur les raisons du niveau lev de la consommation franaise et sur ses consquences en matire de sant publique, les membres de l’Office parlementaire d’valuation des politiques de sant (OPEPS) ont souhait disposer d’un tat des lieux de la situation en France, afin de dboucher sur des recommandations argumentes. Le cahier des charges de l’tude a t structur autour de six questions portant sur :

- les caractristiques et les spcificits de la consommation de mdicaments psychotropes en France par comparaison avec les autres pays europens ;

- les principaux facteurs explicatifs de l’volution de la consommation dans notre pays ;

- l’utilisation des mdicaments psychotropes au regard des bonnes pratiques ;

- l’efficacit des actions engages par les pouvoirs publics et l’assurance maladie afin de lutter contre les prescriptions inadaptes ;

- les alternatives thrapeutiques ;

- la dpendance aux psychotropes.

La ralisation de cette tude a t confie aprs appel d’offres l’unit INSERM 657 et IFR99 de l’Universit Victor Segalen de Bordeaux 2, sous la responsabilit des professeurs Hlne Verdoux, mdecin psychiatre, docteur en pidmiologie, et Bernard Bgaud, mdecin pharmacologue, docteur en biologie humaine, professeur des universits-praticien hospitalier, directeur de l’unit INSERM U 657 et prsident de l’Universit Bordeaux 2.

Elle a permis de runir des contributions scientifiques de premier ordre et rassemble des lments importants sur un sujet qui n’a pas fait l’objet de synthse rcente.

Les Professeurs Verdoux et Bgaud ont anim une quipe pluridisciplinaire de scientifiques (dix experts), qui a effectu un important travail de synthse, prenant en compte de manire approfondie un grand nombre de travaux scientifiques et intgrant les contributions directes de plus de vingt personnes associes l’quipe proprement dite.

Par leur intermdiaire, des organismes trs divers ont t associs la ralisation de l’tude, parmi lesquels plusieurs units de recherche de l’INSERM et services de Centres hospitaliers universitaires (CHU), la Caisse nationale d’assurance maladie des professions indpendantes (CANAM), l’Agence franaise de scurit sanitaire (Afssaps), l’Observatoire franais des drogues et des toxicomanies (OFDT), ainsi que la direction gnrale de la sant (DGS).

Cette tude a donn lieu un rapport scientifique, annex au prsent rapport, sur lequel s’appuient l’analyse de l’Office et ses recommandations.

Lire le rapport sur le site de l’assemble nationale M. Briot (rapport de l’OPEPS, juin 2006)

[Charlaine]


Partager cet article

TOUT L’QUIPEMENT DES CADRES DE SANT

IDE Collection a regroup tout le matriel ncessaire au management de vos quipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, ides cadeaux...

Dcouvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus