Publicité
Publicité

Accueil > La profession

L’Europe contre la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées

jeudi 6 novembre 2008

C’est pour répondre à ce défi que les membres du trio (les trois pays qui se succèdent sur 18 mois à la présidence du Conseil de l’Union européenne : France, Tchéquie, Suède) ont inscrit le vieillissement de la population comme ligne directrice de leurs présidences.

Il s’agit d’une formidable opportunité pour élaborer tous ensemble une stratégie commune. La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées ont été choisies par Nicolas Sarkozy comme priorité de la présidence française. Au cœur de la conférence organisée à Paris le 30 et 31 octobre, un triple défi posé par la maladie d’Alzheimer qui touche 850000 personnes en France et près de 6 millions en Europe : le défi médical, social et scientifique. Les intervenants spécialistes de cette pathologie ont exposé, dans ces différents domaines, leurs expériences nationales. Roselyne Bachelot-Narquin a clôturé ces échanges en réaffirmant sa volonté de bâtir une politique commune procédant d’une approche globale et pragmatique, fondée sur le partage d’expériences, qui pourrait ainsi favoriser :
- l’élaboration de principes communs relatifs à la qualité de la prise en charge des malades et de leurs aidants ;
- le développement de compétences spécifiques et l’adaptation des métiers ;
- la coordination de nos programmes de recherche.

Documents :
- Dossier de presse - L’Europe contre la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées (965.7 ko)
- Discours de M. le Président de la République lors de la conférence Européenne sur la Lutte contre la Maladie d’Alzheimer et les Maladies Apparentées
- Discours de Roselyne BACHELOT-NARQUIN lors de la Conférence ministérielle « lutte contre la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées »

Au sommaire de ce dossier de presse :

I. Discours fondateur du Président de la République (février 2008, Sophia-Antipolis)

II. Biographies des intervenants en session plénière
- 1. Henry Brodaty, professeur de psycho-gériatrie
- 2. Jan Henry T. Olsen, ancien ministre de la pêche en Norvège
- 3. Marc Wortmann, directeur exécutif Alzheimer’s Disease International
- 4. Maurice O’Connell, président d’Alzheimer Europe
- 5. Joël Ménard, professeur de santé publique
- 6. Françoise Lutsman, inspecteur général des finances, chargée de la mission de pilotage du plan Alzheimer
- 7. Françoise Grossetête, membre du parlement européen
- 8. Jean Georges, directeur d’Alzheimer Europe
- 9. Antoni Montserrat, direction générale de la santé à la commission européenne
- 10. Philippe Amouyel, professeur de santé publique
- 11. Sube Banerjee, conseiller spécial en gériatrie au ministère de la santé britannique

III. Pourquoi une telle conférence ?
- 1. Rappel du plan français Alzheimer 2008-2012
- 2. Une priorité de la présidence française
- 3. Des enjeux européen : l’élaboration d’un socle commun

IV. Un enjeu sanitaire : point à date des mesures sanitaires du plan Alzheimer en France

V. Un enjeu socialet économique : une meilleure prise en charge des patients et de leurs familles, une formation adaptée et la mise en œuvre d’une démarche éthique
- 1. Une meilleure prise en charge des malades et de leurs familles et une formation adaptée
- 2. Promotion d’une réflexion et d’une démarche éthique

VI. Un enjeu scientifique : un plan pour assurer la cohérence nationale de la politique de recherche

VII. Annexe - Circulaire conjointe DHOS-DGS du 15 septembre 2008 : précision du calendrier de mise en œuvre des mesures santé

[Pascal]


Voir en ligne : Sante.gouv.fr


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité