Accueil > La profession

Installation du comité de suivi national du plan « Bien vieillir »

lundi 6 octobre 2008

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative et Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité ont installé ce mardi 23 septembre le comité de suivi national du plan « Bien vieillir ».

Le plan « Bien vieillir » concerne tous les seniors, soit plus de 10 millions de personnes, et vise à répondre au défi du vieillissement de la population, en développant les axes suivants :
- organiser une prévention ciblée pour prévenir ou retarder l’apparition de pathologies ou d’incapacités ;
- maintenir ou favoriser l’investissement des personnes âgées dans la vie sociale.

L’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées représente un défi sociétal qui justifie la mise en œuvre de stratégies de prévention, de dépistage et de formation pour les professionnels de santé. Ces stratégies leur permettront à terme d’adapter les axes du plan « Bien vieillir » à toutes les populations concernées et en particulier à celles en situation de fragilité sociale ou de précarité.

Roselyne Bachelot-Narquin a demandé au docteur Jean-Pierre Aquino, président du comité national de suivi du plan « Bien vieillir » de mettre en place un groupe de travail. Ce groupe élaborera le contenu d’une consultation de longévité pour les personnes qui cessent leur activité et en lancera l’expérimentation.

Cette consultation permettra d’assurer un lien entre la médecine préventive professionnelle et le médecin traitant. Elle représentera une occasion privilégiée pour le patient de faire le point avec son médecin sur les événements de santé de sa vie, les facteurs de risques personnels et professionnels et de déterminer avec lui la mise en place d’un programme personnalisé de prévention, de dépistage et, si nécessaire, de prise en charge sanitaire et médicosociale.

Afin que ce plan puisse créer le parcours d’un vieillissement réussi, Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité souhaite qu’il s’appuie sur trois démarches fortes :
- la valorisation des actions mises en œuvre au niveau local par les villes et les autres collectivités territoriales par la création d’un label « Bien vieillir ». Les collectivités qui recevront ce label, témoigneront de leur volonté et de leur engagement de prendre en compte le facteur de vieillissement des habitants dans la mise en œuvre des politiques locales ;
- le changement de regard que la société porte sur les personnes âgées et la lutte contre cette forme particulière de discrimination qui touche les personnes âgées. Les initiatives concrètes intergénérationnelles seront encouragées comme l’installation de crèches dans les EHPAD ;
- la valorisation de la solidarité entre les générations qui passe notamment par une prise de conscience de l’impact positif des personnes âgées dans notre mémoire familiale et collective mais aussi sur notre économie, comme le prouve la multitude des transferts financiers des plus âgés vers les plus jeunes afin de les accompagner dans les moments clés de leur vie (début de la vie professionnelle, équipement de leur logement, garde des jeunes enfants…).

[Pascal]


Voir en ligne : sante.gouv.fr


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus