Accueil > La profession

HAS : Quelle place pour l’acide zolédronique (Aclasta®) dans l’ostéoporose post-ménopausique ?

jeudi 18 septembre 2008

L’acide zolédronique est un bisphosphonate indiqué dans l’ostéoporose post-ménopausique chez les patientes à risque élevé de fracture et administré en perfusion intraveineuse une fois par an. Il diminue le risque de fractures vertébrales et non vertébrales (y compris de la hanche) chez les femmes ayant une ostéoporose post-ménopausique. En raison du risque de fibrillation auriculaire ou d’ostéonécrose de la mâchoire, son emploi justifie une surveillance cardiaque et bucco-dentaire particulière.

Place dans lastratégie thérapeutique
Aclasta® apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge de l’ostéoporose post-ménopausique chez la femme à risque augmenté de fractures  ; il n’est remboursable que pour un T-score < -3 ou pour un T-score ≤ -2 associé à plusieurs facteurs de risque de fracture.

L’acide zolédronique était déjà indiqué sous le nom de Zometa® dans la prévention des complications osseuses chez des patients atteints de pathologie maligne avec atteinte osseuse et dans l’hypercalcémie induite par des tumeurs, ainsi que, sous le nom d’Aclasta®, dans la maladie osseuse de Paget.

Documents
- Fiche BUM Aclasta® (75.85 Ko)

[Pascal]


Voir en ligne : Haute Autorité de Santé


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus