Publicité
Publicité

Accueil > La profession

Elaboration du plan « Violence et Santé  »

jeudi 20 octobre 2005

Xavier Bertrand, ministre de la Santé et des solidarités a reçu mercredi 19 octobre 2005 le rapport « violence et santé » réalisé par le Comité d’orientation « violence et santé » et remis par sa présidente Madame Anne Tursz, directrice de recherche à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, pédiatre et épidémiologiste, en présence des présidents des commissions thématiques (François Baudier, Jacques Lebas, Marie-Eve Joël, Anne Lovell, Christophe Dejours et Omar Brixi).

Le rapport du Comité, installé le 12 mai 2004, s’appuie sur les travaux de 6 commissions thématiques : « périnatalité, enfants et adolescents » ; « genre et violence » ; « personnes âgées et personnes handicapées » ; « violence et santé mentale » ; « violence, travail, emploi et santé » et « Institutions, organisations et violence »..

Il met en évidence que :
- les déterminants principaux sont la détresse affective, l’isolement et la consommation d’alcool ;
- les phénomènes de violence touchent toutes les catégories sociales et professionnelles ;
- l’auteur des actes de violence est le plus souvent un proche de la victime.

Le rapport propose trois axes majeurs d’amélioration :

- Développer la connaissance statistique et scientifique, jugée insuffisante.
Le rapport constate que les données épidémiologiques sont partielles, et, les estimations qu’elles fournissent, probablement sous-évaluées. Le rapport fait également un vif plaidoyer pour le développement de la recherche pluridisciplinaire : étude du rôle de l’environnement familial précoce, étude des relations entre médias et violences ou une de leur amélioration.

- Améliorer la sensibilisation, l’information et la formation de l’ensemble des acteurs du secteur médico-social et du le grand public.
Le rapport constate que les dispositifs législatifs ou réglementaires existants sont insuffisamment connus par l’ensemble des professionnels et du grand public. Le système de repérage et de prise en charge médico-sociale souffre du manque d’information et de formation des professionnels qui le composent et de trop grands cloisonnements ;

- Renforcer les unités médicopsychologiques et les unités médicojudiciaires, dispositifs spécifiques concourrant à la prise en charge des victimes de violences et en accroissant notamment leur couverture sur le territoire national.
Dans le cadre du « plan national de lutte pour limiter l’impact sur la santé de la violence, des comportements à risque et des conduites addictives », l’un des cinq plans stratégiques prévus par la Loi relative à la Santé Publique du 9 août 2004, et sur la base des recommandations de ce rapport, le Ministre de la Santé et des Solidarités présentera en janvier 2006 un programme d’actions spécifiques « violence et santé ».

- Télécharger le rapport général (format PDF)

- Télécharger les annexes (format PDF)

Site à voir : sante.gouv.fr

[Pascal]


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité