Accueil > La profession

Bilan sur l’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité

dimanche 1er juin 2008

Dans la perspective de la journée mondiale sans tabac, organisée par l’OMS, le 31 mai, Roselyne Bachelot a présenté un bilan sur l’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité en vigueur depuis janvier 2008.

La journée mondiale sans tabac, inscrite dans le code de la santé publique, vise à favoriser une prise de conscience globale sur les dangers du tabac pour leurs consommateurs et leur entourage. Cette année, l’événement mettra l’accent sur les jeunes.

Dans ce cadre, le ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative a demandé à l’Inpes de mener une étude sur l’interdiction de fumer. Il en ressort les points suivants :

- Le respect de l’interdiction est quasi absolu

97 % des fumeurs déclarent ne jamais fumer dans les restaurants et brasseries et 95 % dans les bars et cafés. 32 % des fumeurs sortent régulièrement et 34 % de temps en temps ou de manière exceptionnelle dans la rue pour fumer. Les jeunes sont les plus nombreux à sortir fumer.

L’étude montre que malgré l’adhésion positive à la mesure, les bars et restaurants enregistrent une baisse de la fréquentation des fumeurs réguliers : 33 % pour les restaurants et 41 % pour les bars.

L’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité a eu un impact sur le tabagisme. Quelque 9 % des fumeurs ont profité de la mesure pour cesser de fumer quand 12 % déclarent avoir diminué leur consommation.

- Les infractions au décret

Du 1er janvier au 1er mars, la DGPN a relevé 188 infractions à la réglementation à Paris et dans 45 établissements (112 imputables aux usagers et 76 aux responsables des locaux).

En province : 375 infractions à la réglementation (246 imputables aux usagers et 127 aux responsables de locaux).

La DGGN a relevé 71 infractions à la réglementation de fumer dans un lieu couvert et 15 infractions pour aide ou incitation à la violation de fumer.

- Les campagnes média

Afin de sensibiliser les quelque 60 % de fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer, le ministre de la Santé et l’Inpes lanceront, le 31 mai, une campagne de communication auprès du grand public et des professionnels de santé. Celle-ci comportera des annonces presse et de l’affichage, des spots radio et des bannières internet. Des documents pédagogiques seront diffusés.

- Les numéros utiles

L’Inpes a mis en place deux dispositifs d’aide à l’arrêt du tabac :

Une ligne téléphonique, le 0825 309 310 (0,15 euros la minute depuis un poste fixe) qui renseigne sur les risques du tabac. Les personnes qui le souhaitent peuvent être mises en relation avec des professionnels.

Un site Internet : lancé le 31 mai 2005, le site d’information sur le tabac et ses méfaits comprend des outils et exercices interactifs et un coaching permettant aux internautes de faire le point sur leur dépendance. Des démarches leur sont proposées pour arrêter de fumer.

Source : site premier-ministre.gouv

[Charlaine]


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus