Accueil > La profession

Bientôt un dossier médical personnel pour tous

samedi 30 septembre 2006

Consulter, compléter et partager les informations concernant un patient, tout en respectant la confidentialité : telles sont les principales caractéristiques du DMP (dossier médical personnel). Instauré par la loi du 13 août 2004, il est expérimenté depuis l’an dernier dans 17 sites pilotes. La première démonstration informatique du DMP a eu lieu vendredi 22 septembre à Amiens, en présence de Xavier Bertrand.

Le dossier médical personnel (DMP), qui devrait être généralisé à l’ensemble de la population au 1er juillet 2007, est né d’un constat : il n’existe aucun outil offrant la possibilité aux professionnels de la santé de mutualiser les informations médicales d’un patient commun. D’où l’idée de créer un dispositif pour connaître le parcours médical d’une personne nécessitant des soins, et dont le principal avantage serait l’amélioration de la qualité du traitement. Mais la confidentialité est la condition sine qua non de la réussite du DMP, qui sera donné à chaque patient âgé de 16 ans au moins. Seul à avoir l’accès à son carnet de santé électronique, il pourra choisir de le partager. Ou non.

La clé du DMP : la nouvelle Carte Vitale

Les informations du DMP seront issues des professionnels de la santé qui entourent le patient : médecin traitant, pharmacies, laboratoires d’analyses médicales, spécialistes et hôpitaux. Comment ? Sous la forme numérisée de prescriptions, délivrances de médicaments, lettres de sortie d’hôpital, comptes-rendus de radiologie ou d’analyses médicales... Toute la chaîne médicale sera réduite à une seule puce !

Le patient sera lié contractuellement à un hébergeur qui lui ouvrira son DMP et lui transmettra son AQS (adresse qualité santé). Le DMP ne sera donc pas stocké sur la Carte Vitale, même si la nouvelle version de celle-ci, comportant des éléments de biométrie et la photo du patient, sera la clé d’autorisation d’accès au dossier. Utilisée conjointement avec la carte du professionnel de santé (CPS) ou avec un code personnalisé, elle permettra aux médecins traitant et hospitaliers et aux services d’urgence, d’avoir accès au dossier du patient - sous réserve de l’accord de celui-ci.

Les autres professionnels de la santé (infirmiers, pharmaciens, kinésithérapeutes) et l’Assurance maladie pourront également en avoir un accès limité. En revanche, le dispositif exclut les médecins des assurances privées, les mutuelles et la police. Pour l’heure, le DMP est en cours d’expérimentation et des modifications pourraient survenir avant sa généralisation dans quelques mois.

Chiffre-clé :
3,5 milliards d’euros par an : c’est l’économie que devrait permettre de faire le DMP (par exemple en évitant la répétition d’examens).

Pour aller plus loin

Consultez le site officiel du Dossier Médical Personnel

Téléchargez le cahier des charges et ses annexes

Découvrez le rapport du Sénat sur l’informatisation dans le secteur de la santé

Lisez l’avis de la CNIL

Site à voir : sante.gouv.fr

[Pascal]


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus