Accueil > La profession

AP-HP : Première mondiale française en neurochirurgie

mardi 2 septembre 2008

Les patients souffrant de métastases cérébrales résistantes aux radiothérapies, chimiothérapies et radiochirurgies pourront bénéficier avec succès d’un traitement au laser dans le cadre d’une IRM interventionnelle. Un article publié dans la revue « Neurosurgery » de juillet 2008 rapporte le premier succès mondial de traitement de tumeur cérébrale en réalité virtuelle en temps réel et décrit les 6 premiers traitements de l’étude (publication intermédiaire) dans le cadre d’un essai clinique de phase 1-2 (safety study), à l’hôpital Lariboisière (Paris), de décembre 2006 à février 2008.

Cette technologie, mise au point par une équipe de neurochirurgiens, radiologues et anesthésistes dirigée par le Professeur Alexandre Carpentier, neurochirurgien dans le service du Professeur Rémy Van Effenterre, en collaboration avec le centre anti-cancéreux MD Anderson de Houston et BioTex, une start up de l’université du Texas Medical Branch signe la naissance de l’IRM interventionnelle.

15 patients, souffrant de métastases cérébrales résistantes aux traitements de radiothérapie-chimiothérapie-radiochirurgie, ont été inclus dans cette étude, autorisée par l’AFFSAPS.

Déroulement du traitement
Une fibre optique est insérée au sein de la tumeur par stéréotaxie sous anesthésie locale. Après contrôle du bon positionnement en IRM et simulation pré thérapeutique par ordinateur, une émission laser est débutée afin d’induire un échauffement du tissu tumoral en vue de sa nécrose. Pendant le traitement le patient, parfaitement conscient, est allongé dans l’IRM. Le traitement thermique qui dure quelques secondes (1 à 2 min) est contrôlé en temps réel par des séquences d’imagerie IRM qui permettent de définir la température du tissu traité. Le système intelligent module l’énergie laser en temps réel en fonction des données calorimétriques acquises par l’IRM. Le patient n’a rien senti. La fibre est retirée dès contrôle de l’efficacité du traitement par l’IRM. Le patient sort de l’hôpital quelques heures après la procédure.

Neuf patients ont reçu un traitement partiel, six, un traitement total dont cinq sans récidive à 9 mois (moy) chez des patients qui seraient décédés normalement à 3 mois.

Le Professeur Alexandre Carpentier, avec le physicien Julian Itzcovitch, est en train de développer un programme de recherche purement français au sein du laboratoire de Recherche en Technologies Chirurgicales Avancées de la Pitié qui vise à réaliser un nouveau progrès technologique.

Le Président-délégué du Conseil d’Administration, Jean-Marie Le Guen et le Directeur Général de l’AP-HP, Benoît Leclercq, expriment leur fierté devant le succès de cette équipe de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

Cette première mondiale illustre la capacité de recherche et d’innovation de l’AP-HP, Centre Hospitalo-Universitaire d’IIe-de-France, à développer des essais cliniques. Chaque année, environ 500 essais cliniques sont promus par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et près de 1000 essais cliniques à promotion industrielle se déroulent au sein des établissements de l’AP-HP. Enfin, environ 500 essais sont promus par des organismes (de recherche, associations…) au sein des établissements de l’institution.

Pour plus d’informations, contacter :
Eve AULONG, Directrice de la communication, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris,- 3 av Victoria, 75184 Paris CEDEX 04
- Tél : 01 40 27 30 00
- Fax : 01 40 27 38 50
- email

[Pascal]


Voir en ligne : reseau-chu.org


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus