Publicité
Publicité

Accueil > La profession

A vos magnétoscopes : semaine du 15 au 21 mars

vendredi 14 mars 2008

A l’aide de brèves comme celle-ci, cadredesante.com se propose chaque semaine de recenser pour vous les émissions, reportages et autres documentaires télévisés en lien avec la santé.

Nous ne sommes évidemment pas responsables des déprogrammations éventuelles...

En cas d’omission ou d’erreur, n’hésitez pas à le faire savoir en cliquant ici

Enfin, nous vous rappelons qu’un forum réservé aux discussions concernant ces émissions est à votre disposition. N’hésitez pas à venir y échanger vos avis vos impressions... Pour s’y rendre directement cliquer là : forum « Votre avis sur le programme télé »

Samedi 15 mars 2008

Au coeur des urgences : Les femmes chirurgiens
Documentaire.
En tant que femmes, les docteurs Ali Strocker, Tracy Heisler et Nova Foster sont engagées dans un combat quotidien pour concilier leur vie personnelle et leur carrière de chirurgien. Ali Strocker est chargée de s’occuper d’un bébé de seize mois qui souffre d’une importante malformation. Quant à Tracy Heisler, interne de dernière année, elle prend en charge Harriet Potik, une patiente âgée atteinte d’une tumeur au côlon. Enfin, Nova Foster est appelée pour opérer l’intestin perforé d’un bébé de dix mois qui a déjà subi neuf interventions pour corriger de nombreux dysfonctionnements.
- Téva / 00h35-01h15

Au coeur des urgences : La dure réalité des urgences
Documentaire.
Le docteur Yi-Meng « Beng » Yen, interne aux urgences du centre médical de UCLA, débute une garde de 36 heures. Beng est confronté à des patients de toutes conditions sociales, parmi lesquels de nombreux sans-abri, alcooliques et drogués. Travaillant en collaboration avec Beng, les autres docteurs et les infirmières, Anne Sherwood, infirmière aux urgences, commence elle aussi une garde éprouvante.
- Téva / 01h15-02h00

Envoyé spécial
Magazine de reportages présenté par Guilaine Chenu, Françoise Joly.
« Envoyé spécial » revient chaque semaine sur l’actualité. Aussi, le sommaire peut-il être modifié à la dernière minute.
Au sommaire entre autres reportages :
La reconstruction des visages
Reportage d’Anouk Burel et Guillaume Michel.
Chaque année en France, des milliers de patients dont les visages ont été altérés par la maladie ou l’accident s’en remettent à la chirurgie. L’équipe d’« Envoyé spécial » a pu tourner à Créteil avec le professeur Laurent Lantieri, qui construit des nouveaux visages à des personnes atteintes de maladies défigurantes, à l’hôpital Nord d’Amiens avec le professeur Dechauvelle, auteur de la première greffe mondiale de visage, et enfin à Paris, à l’hôpital Armand-Trousseau, avec le professeur Marie-Paule Vasquez, du premier service en France consacré à la chirurgie maxillo-faciale des enfants.
- Avis : Le talent des virtuoses français du bistouri méritait bien un coup de projecteur. Et un coup de chapeau. Prudence, quelques gros plans en cours d’intervention peuvent être difficiles à regarder pour certains.
- France2 / 01h35-03h45

Travailler à en mourir
Documentaire de Paul Moreira.
Des salariés qui ont plongé dans la dépression, frôlé le suicide par désespoir ou que le stress a usés jusqu’à la maladie évoquent leur parcours. La banque, les plateformes téléphoniques et la sidérurgie font partie de secteurs où le mal-être des employés est prégnant. Certaines méthodes de travail ont parfois un pouvoir bien plus destructeur que les petits chefs aux manières autoritaires. Souvent, ce sont des mécaniques, des technologies ou des modes d’organisation qui rendent malades : plusieurs témoins évoquent une course à la rentabilité et à l’efficacité qui, peu à peu et inéluctablement, les a broyés.
- Avis : L’ex-rédacteur en chef du magazine « 90 minutes », sur Canal +, livre ici un film accablant sur les dérives de nouvelles méthodes de management, en vigueur dans des industries où le rendement prime sur l’humain. Étayé par des enquêtes sur le terrain, le constat est sans appel.
- France2 / 04h55-05h55 /

Dimanche 16 mars 2008

E=M6 : notre visage à la loupe
Magazine scientifique présenté par Mac Lesggy.
Au sommaire :
Le nez... vu de l’intérieur !
A chacun son oreille
La langue, un muscle à tout faire
Les yeux, ça se travaille !
- M6 / 20h05-20h35

Lundi 17 mars 2008

Les infirmières : Insensibles non, professionnelles oui
Série documentaire de François Chilowicz.
Certains patients de l’hôpital sont plongés dans un coma long et profond. De leurs malades, les infirmières des soins intensifs ne savent souvent que des bribes, que les familles et les proches ont bien voulu leur raconter. Mais à l’aide des soins physiques qu’elles leur prodiguent, elles parviennent à recréer un lien empathique avec ces hommes et ces femmes silencieux, suspendus dans l’inconnu.
- Arte / 07h00-07h30

Violence conjugale, le courage de dire
Documentaire de Caroline Tresca.
En écho aux chiffres alarmants, au silence et à la détresse de celles qui la subissent, comment les professionnels de santé, de police, les travailleurs sociaux et psychologues d’un même département, l’Hérault, luttent ensemble contre ce fléau ? Pour Florence Simon, assistante sociale du Conseil Général et Aline Faucherre, psychologue au CIDF (Centre d’information des droits des femmes et de la famille), la violence conjugale est une spécificité. Pour aider les femmes battues à sortir de leur isolement et leur permettre d’un jour avoir le courage de dire, cela nécessite que les professionnels Police Secours, hôpitaux, services sociaux, commissariats et gendarmeries soient formés pour repérer, appréhender les situations et avoir des réponses adaptées. Tel est l’enjeu de ce documentaire dans lequel la parole est donnée aux victimes qui ont eu le courage de témoigner. Dans l’ombre, elles rendent compte de la gravité des situations et de l’importance du travail de Florence Simon et Aline Faucherre. Réfugiées dans un centre d’hébergement, ces femmes meurtries se battent pour que leur calvaire cesse et mettent tout en oeuvre pour encourager d’autres victimes à faire le pas. Anne et Sophie, quant à elle, témoignent à visage découvert. Fières de pouvoir surmonter leurs peurs, elles reviennent sur leur parcours difficile vers une liberté retrouvée. Un document poignant qui lève le voile sur un fléau social longtemps ignoré et relance le débat sur l’efficacité des mesures actuellement mises en places pour lutter contre ces violences...
- Planète / 21h50-22h45

A comme ayurveda
Documentaire de Michèle Decoust.
Venue d’Inde, la médecine ayurvédique est une approche millénaire qui prend en compte l’être humain dans sa globalité, proposant des massages aussi bien que des règles de vie et d’hygiène.
Ce documentaire montre comment il est possible d’adapter en Occident - en France en particulier -les massages ayurvédiques, qui sont au coeur de la médecine traditionnelle de l’Inde, scientifique et millénaire : l’Ayurveda. Aujourd’hui, notre Occident démuni devant les maladies du monde moderne (stress, dépressions, allergies, migraines et douleurs articulaires chroniques...etc) se tourne de plus en plus vers ces massages éprouvés depuis 5000 ans, appropriés à chaque cas, et qui parviennent à soigner le corps, les émotions, et l’âme.
Kiran Vyas, il y a 25 ans, a importé les soins ayurvédiques en France, et créé en Normandie, à deux pas de la mer, le centre de cure et de formation Tapovan. Michèle Decoust et Dominique Fresne l’ont suivi en Inde, où il leur a fait découvrir des centres ayurvédiques traditionnels, et un hôpital, le CHU ayurvédique d’Hassan (Etat du Karnataka). On y voit des Occidentaux surmenés, ou atteints de pathologies persistantes, venus chercher des traitements à base de toute une gamme de massages aux huiles et plantes médicinales, adaptés pour chacun. C’est dans ce Sud de l’Inde, berceau de l’Ayurveda, que Kiran Vyas revient régulièrement s’inspirer des anciennes et nouvelles pratiques pouvant soulager les maux de l’homme occidental. Il fait venir aussi en France des masseurs traditionnels indiens, qui enrichissent de leur savoir-faires la formation des masseurs-thérapeutes français.Aujourd’hui, au coeur de la Normandie, il est prouvé que l’Ayurveda peut voyager, qu’Orient et Occident savent s’allier pour s’enrichir, et ainsi participer à notre mieux-être...
- Odyssée / 20h50-21h45
- Rediffusion : samedi 22 mars à 14h10

Le droit de savoir : accidentés de la vie, la rage de vivre
Magazine présenté par Charles Villeneuve.
Une enquête réalisée par Ionut Teianu.
Victimes d’accidents gravissimes, ils sont aujourd’hui paralysés mais luttent avec courage pour apprécier la vie. Alexandre, 20 ans, était disc-jockey à La Baule. La chute d’un monte-charge lui a brisé la colonne vertébrale. Paraplégique, il montre des capacités de récupération hors du commun. Jean-Manuel, devenu tétraplégique après un accident de voiture, attend avec impatience son mariage prévu en septembre prochain. Jennifer, 17 ans, a perdu l’usage de ses jambes car le chauffeur de la voiture dans laquelle elle avait pris place était ivre. Marc, paraplégique depuis une douzaine d’années, s’est adapté à son handicap. Enfin, « Lève-toi et marche » est un programme thérapeutique ambitieux. Grâce à une puce électronique implantée dans l’abdomen, Marc peut se maintenir debout et effectuer quelques pas.
- Odyssée / 23h00-00h10

Mardi 18 mars 2008

La maladie de Charcot, une prison sans barreaux
Documentaire de Philippe Labrune.
L’épouse du célèbre écrivain et aventurier Gérard Legrand raconte le combat de son mari contre une maladie très rare et terrible : la maladie de Charcot. Dès le diagnostic établi, Gérard Legrand se lança un incroyable défi : partir pour une ultime expédition maritime à l’autre bout du monde. Il refusa le défaitisme même si cette maladie neuromusculaire, qui se caractérise par une forte diminution de la conduction des influx nerveux vers les muscles, ne peut être guérie. Jusqu’au bout, il souhaita rester en mouvement, alors que la maladie le condamnait à l’immobilité. Avec ses amis et quelques célébrités, il put mener sa dernière aventure comme il le souhaitait.
- Avis : Le combat d’un homme qui, a défaut d’être libre dans son corps, l’était dans sa tête.
- France5 / 01h00-01h55

Ayurvéda : Un art de vivre et de guérir
Documentaire de Pan Nalin.
En sanskrit, l’Ayurvéda désigne le « savoir sur la longévité ». La médecine ayurvédique puise son origine dans les Védas, les plus anciens textes sacrés de l’Inde. Elle repose sur l’idée que le corps et l’esprit ne font qu’un et que toute maladie est l’expression d’un déséquilibre des humeurs vitales. Pan Nalin, le réalisateur de « Samsara », a observé la pratique ayurvédique en Inde, mais aussi en Grèce et aux Etats-Unis. Il remarque que le but de la médecine ayurvédique est d’abord de se maintenir en bonne santé grâce à des règles d’hygiène précises. En cas de maladie, il s’agit de rétablir l’harmonie des énergies vitales, selon les principes de vie ancestraux qui sous-tendent l’Ayurvéda.
- Planète / 01h20-02h55

Reportages : un médecin de montagne
Magazine de reportages.
Le docteur Lucien Giacomoni vit sa profession comme un sacerdoce. Médecin de montagne, il fait sa tournée depuis trente-trois ans dans les villages, les bourgs et les fermes de la région d’Entrevaux, chef-lieu de canton des Alpes-de-Haute-Provence. Également directeur du petit hôpital d’Entreveaux, il a mis au monde de nombreux habitants de la région de même qu’il en a accompagné beaucoup dans la mort. Pour les gens d’ici, il fait un peu partie de la famille. Malgré les dures conditions de travail - il doit être disponible de nuit comme de jour, quelles que soient les conditions météo -, il n’a rien perdu de son enthousiasme. Il faut dire qu’il trouve une aide précieuse en la personne de sa femme, Colette, une infirmière. Elle dit qu’en rencontrant Lucien, elle a épousé « l’homme et le métier ».
- Avis : Un document bien conduit, saisissant de vérité et de chaleur humaine. En appréciant la personnalité du médecin, on découvre la beauté des Alpes-de-Haute-Provence.
- TF1 / 05h25-05h55

Les infirmières : Le coeur des infirmières est aussi beau que le cerveau des savants
Documentaire de François Chilowicz.
Médecins et infirmières n’ont pas la même approche du malade. Dans ce duo hospitalier, chacun trouve ses propres protections pour prendre du recul et mieux faire face à l’essentiel : la vie, la mort, la souffrance, la tristesse, l’anxiété.
- Arte / 07h00-07h30

Portables en accusation
Documentaire de Klaus Scheidsteger.
Le combat, contre le lobby des télécoms, d’un scientifique américain dont les recherches démontrent les effets des téléphones mobiles sur la santé. Un documentaire édifiant....
Six ans plus tard, il décide de passer l’action et s’associe à des cabinets d’avocats comme expert scientifique, afin de défendre des utilisateurs victimes de cancers. Ceux-ci ont tous développé des tumeurs sans connaître les risques qu’ils prenaient. L’enjeu est en effet de taille : les indemnisations réclamées sont énormes et le déficit d’image et la baisse de revenus qui en découleraient, en cas de victoire des plaignants, considérables pour l’industrie de la téléphonie mobile. Alors qu’une puce existe, capable de supprimer les effets nocifs pour le corps de l’utilisateur, pourquoi son brevet n’a-t-il pas été acheté par un seul grand fabricant ? Sans doute parce que ça reviendrait à reconnaître la dangerosité des téléphones portables....
- Planète / 13h50-14h45

Wi-Fi, un danger pour la santé ?
Documentaire de Katy Morgan.
D’après le gouvernement britannique, le Wi-Fi, la technologie sans fil, n’a rien de dangereux. Une équipe de journalistes a décidé d’en avoir le coeur net et s’est rendue dans une école de Norwich fréquentée par mille élèves. Leur but : comparer le niveau de radiation du Wi-Fi à celui émanant des antennes relais des téléphones portables. Conclusion : il est trois fois plus élevé. Or, ce même gouvernement britannique reconnaît la nocivité des ondes émanant des antennes relais des portables. Cette découverte est d’autant plus inquiétante que d’autres tests ont prouvé que le cerveau d’un enfant absorbe plus les radiations que celui d’un adulte. Selon le professeur Olle Johansson, de l’Institut Karolinska en Suède, les radiations émises par la Wi-Fi peuvent endommager les chromosomes, réduire les capacités de mémorisation et de concentration et augmentent les risques de cancer. Le docteur Gerd Oberfeld, de Salzbourg, appelle au retrait de la Wi-Fi dans les établissements scolaires. Pourtant, sur les 50 écoles britanniques équipées contactées par les journalistes, seule une a été avertie des dangers de cette technologie sur la santé. De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé soutient le gouvernement britannique par la voix de Mike Repacholi, coordinateur du Projet International sur les champs électromagnétiques. D’après lui, on ne pourra établir que la Wi-Fi est vraiment nocive pour la santé que lorsque plusieurs études émanant de laboratoires réputés auront identifié les mêmes dangers. Ce n’est toujours pas le cas. Pendant ce temps, la Wi-Fi continue à attirer des centaines de milliers d’internautes au Royaume-Uni...
- Planète / 14h45-15h20

Mercredi 19 mars 2008

Anorexique
Documentaire de Lauren Greenfield.
Les troubles de l’alimentation, en augmentation depuis les vingt dernières années, posent aujourd’hui un sérieux problème de santé publique aux Etats-Unis. Autrefois minimisées, la boulimie ou l’anorexie sont désormais reconnues comme des maladies mentales sérieuses. Au Renfrew Center, on suit de près quatre jeunes femmes âgées qui, se privent de manger, se mettant parfois en danger de mort .
Brittany, 15 ans, convaincue que la minceur corporelle est la seule façon de se faire accepter par ses pairs, s’alimente très mal. Un comportement désordonné qui, tristement, lui a été enseigné par sa propre mère.
Shelly, 25 ans, mène un combat contre l’anorexie depuis six ans : elle est admise à Renfrew avec une sonde d’alimentation implantée chirurgicalement dans son estomac.
Quant à Alisa, 30 ans, divorcée et mère de deux enfants, sa répulsion à l’égard de son corps s’exprime par un recours compulsif aux purgatifs.
Polly, 29 ans, reprend et abandonne les traitements depuis des années, persistant à se soustraire aux règlements du centre chaque fois que l’occasion se présente.
Les habitudes de la vie quotidienne dans l’établissement, les amitiés spontanées et les étonnants basculements du rétablissement à la rechute, rien n’échappe à la caméra de Laure Greenfield. A travers le parcours des quatre femmes, la réalisatrice brosse le portrait d’une maladie dévastatrice par les souffrances qu’elle cause aux malades comme à leurs proches. Décourageante de complexité aussi, car elle implique non seulement la nourriture, l’image du corps et l’estime de soi, mais aussi un enchevêtrement de problèmes personnels, familiaux et culturels...
- Planète / 01h20-03h05
- Rediffusion : Dimanche 23 Mars à 00h05

Les infirmières : Le mystère infirmière
Documentaire de François Chilowicz.
Pendant quelques semaines ou pendant des mois, les infirmières vivent en contact étroit avec la famille d’un patient dans le coma. Des échanges téléphoniques, des photos, des visites quotidiennes créent des liens toujours plus profonds. Il en devient difficile pour les infirmières de ne pas se projeter dans ce qu’éprouvent les proches.
- Arte / 07h00-07h30

Le droit de savoir : folie, paranoïa, dépression, enquête sur les maladies mentales
Magazine de société présenté par Charles Villeneuve.
Documentaire de Jean-François Didelot, Sandrine Lucchini.
Pour tenter de mieux comprendre les enjeux humains, sanitaires et économiques de la psychiatrie, Sandrine Lucchini et Jean-François Didelot sont allés à la rencontre de patients, de médecins et de membres du personnel soignant. Ils ont choisi quatre structures très différentes pour y observer diverses pathologies mentales, de la dépression à la paranoïa. Ils ont assisté à l’accueil en urgence d’un patient dépressif, aux traitements d’adolescents suicidaires, à la vie difficile d’un schizophrène et enfin, ont filmé le quotidien dans une U.M.D., - Unité pour malades dangereux -, où l’on accompagne des maladies mentales incurables. Quelles sont les différentes alternatives à l’hospitalisation ? Cette enquête lève le voile sur un univers aussi méconnu que tabou et dresse un état des lieux de la psychiatrie en France.
- Odyssée : 20h50-22h00

Jeudi 20 Mars 2008

Mondialisation et santé : Le tourisme médical : patients ? Ou clients ?
Documentaire.
Chirurgie plastique ou soins dentaires : deux domaines dans lesquels la Tunisie et la Thaïlande excellent. En raison du coût de certaines interventions dans les pays occidentaux, de nombreux patients n’hésitent plus à aller se faire soigner dans les cliniques thaïlandaises ou tunisiennes. Des agences de voyages se sont ainsi spécialisées dans cette clientèle d’un nouveau genre, proposant des forfaits de soins et des séjours de convalescence dans des hôtels de luxe. Pour la Tunisie, cette manne financière est très intéressante. Quant à la Thaïlande, elle est passée à l’échelle industrielle. Gros plan.
- France5 / 01h30-02h20

Les infirmières : D’un côté la vie, de l’autre la mort
Documentaire de François Chilowicz.
Dans la journée de travail d’une infirmière, les guérisons succèdent aux décès. Emotionnellement, le grand écart peut se révéler épuisant pour celles qui sont tenues d’accorder la même attention soutenue aux mourants qu’à ceux dont les forces reviennent.
- Arte / 07h00-07h30

Le fou, le glaive et la balance
Documentaire d’Agathe Lanté.
Novembre 2007 : un non-lieu psychiatrique est prononcé en faveur de Romain Dupuy, le meurtrier de deux infirmières dans un hôpital de Pau, en 2004. Au sujet de cette affaire, Nicolas Sarkozy, déclarait qu’il fallait juger les personnes malades et dangereuses comme si elles étaient saines d’esprit. Agathe Lanté est donc partie enquêter dans l’une des cinq unités pour malades difficiles de France, près d’Avignon. Détenus, psychiatres, soignants, familles de victimes ou de meurtriers prennent la parole tour à tour, pour donner une autre image de la maladie mentale et, surtout, interroger la responsabilité des auteurs psychotiques d’actes violents.
- France5 / 16h30-17h30

C’est pas sorcier : la radioactivité
Magazine éducatif présenté par Frédéric Courant, Jamy Gourmaud, Sabine Quindou.
De la radioactivité naturelle des sols à la fabrication des armes atomiques, Fred et Jamy montrent comment les éléments radioactifs font partie de la vie quotidienne. Ils évoquent l’origine de la radioactivité, les différents types de radiations et leurs effets sur l’homme, les normes de sécurité et les conséquences d’accidents tels que la catastrophe de Tchernobyl.
- France3 / 16h55-17h25

Envoyé spécial
Magazine de reportages présenté par Françoise Joly, Guilaine Chenu.
« Envoyé spécial » revient chaque semaine sur l’actualité. Aussi, le sommaire peut-il être modifié à la dernière minute.
Au sommaire en autres reportages :
Le dopage des seniors
Reportage de Vincent Liger, Cédric Fouré et Charles Maumy.
Les plus de 50 ans représentent aujourd’hui le tiers de la population française, soit environ 21 millions d’individus. Cette nouvelle génération de seniors a peur de vieillir. Son but, à la retraite : repousser le plus loin possible les marques du temps. Cette lutte porte désormais un nom : « anti-aging ».
- France2 / 20h55-23h00
- Rediffusion : Samedi 22 Mars à 01h55 et à 23h55

Le travail au féminin singulier : la santé au féminin
Documentaire de Jean-Pierre Franey.
Médecin de famillle, agent hospitalier, laborantines, infirmières, l’image que l’on a des professions de santé est de plus ne plus féminine. Pourtant, l’égalité n’existe pas dans la majorité de ces métiers. Bien souvent les femmes réalisent les tâches les plus ingrates, en contact intime avec les patients, confrontés aux détresses de fin de vie. Les femmes rencontrées sont engagées avec passion dasn leur métier : Véronique nous conduit dans les cités et au Mali. C’est là que des jeunes l’ont persuadé de construire un centre de santé dans le village de l’un d’entre eux. C’est aussi dans ce village que Véronique va rencontrer Assita. Cette belle jeune femme est totalement impliquée dans sa communauté et dirige les réunions d’information pour les femmes de son village...
- Odyssée / 21h50-22h15

Le travail au féminin singulier : médecin de campagne
Documentaire de Jean-Pierre Franey.
Depuis les années soixante, les femmes ont massivement investi le marché du travail. Ce phénomène ne s’est pas accompagné d’une diversification professionnelle proportionnelle. Les emplois féminins sont majoritairement regroupés dans le secteur tertiaire : garde d’enfants, soins des personnes âgées, institutrice, profession intermédiaires de la santé, secrétariat... Cependant, à l’inverse de cette tendance, des emplois jadis réservés aux hommes s’ouvrent aux femmes : les métiers des transports, rail, route, mer, de l’industrie lourde, sidérurgie, construction navale, aéronautique, automobile, médecine, bâtiment, tous ces métiers peuvent se décliner aujourd’hui, au féminin. Mais malgré toutes les évolutions, le mythe de la femme objet n’a pas disparu et l’image de la femme est au coeur de bien des passions. Partant de ce constat, la série documentaire « Travail au féminin » s’est efforcée de mettre en lumière ces métiers qui se conjuguent désormais au féminin et surtout ces femmes qui ont décidé de vivre leur passion jusqu’au bout. Corinne et Chantal sont deux médecins de campagne. Vieillissement et isolement des populations, difficultés d’accès, concentration de plus en plus grande des moyens médicaux dans les grandes agglomérations... Sont les difficultés auxquelles elles doivent faire face au quotidien. Ce nouvel épisode de la série documentaire « Travail au féminin » met en lumière le rôle essentiel des femmes médecins de campagne, particulièrement dans les milieux défavorisés...
- Odyssée / 22h15-22h45

Infrarouge : La révolte des victimes
Documentaire réalisé par Jacques Cotta et Pascal Martin.
Alors qu’il était garde des Sceaux, Robert Badinter abolissait la peine de mort et prenait de nombreuses initiatives pour améliorer la condition des détenus. Au même moment, il faisait voter des lois en faveur des victimes dans un hémicycle déserté par des députés totalement indifférents. Aujourd’hui, les temps ont changé : les victimes sont sur le devant de la scène, en particulier suite à l’action de Nicolas Sarkozy en tant que ministre de l’Intérieur. Celui-ci, visitant les familles des victimes du drame de Pau, au cours duquel deux infirmières ont été assassinées par un malade mental, s’est ému qu’un « non-lieu psychiatrique » ait été prononcé à l’égard du coupable en vertu de l’irresponsabilité pénale des malades mentaux et a demandé l’ouverture d’un procès. Peut-on et doit-on juger un dément ? Telle est la question posée.
- Avis : Alors que la polémique sur la loi de « rétention de sureté », qui crée des centres d’enfermement à vie pour les criminels dangereux, fait rage, Robert Badinter, l’ancien président du Conseil constitutionnel et ancien garde des Seaux, revient sur les principes mêmes de la justice et dénonce ce qu’il considère comme un tournant très grave dans le droit français.
- France2 / 23h10-00h05
- Rediffusion : Samedi 22 Mars à 04h40

Vendredi 21 mars 2008

Les chirurgiens de l’espoir
Série documentaire de Gilles de Maistre.
Plongée dans le quotidien de praticiens en chirurgie réparatrice et plastique, qui exercent dans de grands hôpitaux publics, mais interviennent aussi dans des établissements privés de chirurgie esthétique...
Episode 13
Plusieurs patients se tournent vers des chirurgiens reconnus pour leur capacité à résoudre les plus délicats problèmes. Quatre ans après avoir subi une opération à la suite d’un cancer du sein, Marie-Josèphe consulte Isabelle Sarfati. Elle souhaite maintenant bénéficier d’une reconstruction mammaire. De son côté, Tristan a commencé sa longue rééducation au centre des grands brûlés de l’hôpital Courbet. Mais il apprend qu’il lui faut subir une nouvelle intervention.
- M6 / 00h05-01h05

Sinesipho, pourquoi dois-je mourir ?
Documentaire.
Sinesipho était, en 2001, en couverture du premier rapport annuel du Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria. Cette jeune fille de 15 ans symbolisait l’espoir et la promesse que des financements arriveraient enfin vers les pays pauvres afin de les approvisionner en médicaments et leur permettre de lutter contre le sida. Busi Maqungo est séropositive et mère de deux enfants, elle vit dans un bidonville en-dehors du Cap, en Afrique du Sud. Rien n’a vraiment changé depuis que la photo de Sinesipho a été prise, il y a plusieurs années. Elle aimerait savoir pourquoi.
- France2 / 00h15-01h15
- Rediffusion : Dimanche 23 Mars à 05h05

Au coeur des urgences : Seconde chance
Documentaire.
Le docteur Juan Carlos Pereda accueille Geoffrey Byrne, sept mois. L’enfant doit subir une transplantation du foie. Mais au sein du service pédiatrique de transplantation, tout le monde craint que le docteur Pereda ne s’épuise. Il effectue en effet près de cent heures de travail par semaine. Quant à Ali Strocker, elle tente de conserver son calme lorsqu’elle se blesse avec un scalpel contaminé par le sang d’un jeune patient. De son côté, l’interne de première année George Kazanjian prend en charge Tong Tong Hao. Trois ans après une transplantation du coeur, cette enfant à peine âgée de 5 ans présente de graves problèmes aux intestins.
- Téva / 00h40-01h25

Au coeur des urgences : La dure réalité des urgences
Documentaire.
Le docteur Yi-Meng « Beng » Yen, interne aux urgences du centre médical de UCLA, débute une garde de 36 heures. Beng est confronté à des patients de toutes conditions sociales, parmi lesquels de nombreux sans-abri, alcooliques et drogués. Travaillant en collaboration avec Beng, les autres docteurs et les infirmières, Anne Sherwood, infirmière aux urgences, commence elle aussi une garde éprouvante.
- Téva / 01h25-02h15

Les infirmières : Petit Glasgow deviendra grand
Documentaire de François Chilowicz.
Lorsqu’un malade quitte les soins intensifs pour intégrer un autre service, c’est toute l’équipe qui se réjouit de cette victoire sur la maladie. Pourtant, chacun sait bien que le patient a encore des étapes à franchir avant la guérison.
- Arte / 07h00-07h30

Sexe ?
Documentaire.
Marie-Pierre, née garçon, prénommée Jean-Pierre par ses parents, a été éduquée comme un garçon. Pourtant, au fond de son être, l’enfant qu’elle était s’est toujours senti en inadéquation avec le genre qui lui avait été biologiquement et socialement attribué. Damien a vécu la même aventure, mais en sens inverse, puisqu’il s’appelait Céline et qu’il avait tous les attributs d’une fille. Tous deux parlent de leur métamorphose comme d’un miracle. Leurs témoignages mettent en lumière combien la notion de genre est complexe, floue, combien les frontières entre le masculin et le féminin se brouillent parfois. Des interviews des proches de Damien et Marie-Pierre, des vidéos de leurs archives personnelles et des photos de leur enfance étayent ce questionnement de la transidentité.
- Avis : Deux parcours hors normes qui témoignent de la souffrance endurée avec une grande pudeur.
- Planète / 22h35-23h25

Tous les jours, du lundi au vendredi

Le magazine de la santé au quotidien
Présenté par Michel Cymes, Marina Carrère d’Encausse et Benoît Thévenet.
Le magazine, qui s’est enrichi de nouvelles rubriques, continue d’aborder, chaque jour, une thématique différente : « environnement », « économie de la santé », « découverte et culture », « le geste qui sauve » et « comment ça marche ? ».
- France5 / 13h35-14h30 et 19h00-19h50

Allô docteurs
Magazine présenté par Michel Cymes, Marina Carrère d’Encausse et Benoît Thévenet.
Forte de son succès, la chronique « Questions des téléspectateurs » du « Magazine de la santé » prend ses aises et devient « Allô docteurs » un rendez-vous interactif à part entière.
- France5 / 14h30-15h00 et 19h50-20h20

[Pascal]


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité