Un manifeste qui cible aussi les soignants...

lundi 7 septembre 2015, par Bruno Benque

Le manifeste des trentes, destiné à sensibiliser le public sur les agissements du laboratoire Servier quant à sa gestion du scandale du Mediator, a récolté à ce jour plus de 2 600 signatures. Cette initiative indiscutable sur le fond met tout de même en cause l’ensemble des intervenants de l’entreprise ainsi que les médecins et soignants bénéficiant de ses aides à la formation. Un exemple d’amalgame qui participe une nouvelle fois à la déconsidération des soignants...

JPEG - 28.2 ko

Le scandale sanitaire impliquant le laboratoire Servier, qui a secoué la France entière il y a plus de cinq ans, fait encore parler de lui ces derniers temps.

Des personnalités lancent un manifeste contre Servier

En effet, un parterre de médecins, philosophes et personnalités de haut rang ont pris l’initiative de rédiger le Manifeste des trente, afin de rappeler la gravité de la situation engendrée par les manquements éthiques de cette entreprise. « Nous, signataires de ce manifeste, exhortons les professionnels de santé à reconsidérer leurs liens avec le groupe pharmaceutique SERVIER, laboratoire mis en examen pour des comportements d’une extrême gravité à l’origine de milliers de maladies cardiaques graves et de décès. » C’est par ces mots que ce collectif de trente leaders d’opinions amorce son texte, prémices d’un matraquage en règle du groupe Servier et de ses pratiques.

Un scandale sanitaire qui fait toujours de nouvelles victimes

Il faut rappeler que le Mediator, médicament à l’origine du scandale, qui était destiné initialement à compléter le régime des diabétiques en surcharge pondérale, a été massivement utilisé comme coupe-faim par des bien-portants. La plupart des consommateurs ont fait l’objet d’effets secondaires plus ou moins graves, parmi lesquels des affections cardiovasculaires sévères. Et, selon les sources, le nombre de morts directement provoquées par cette substance oscillerait entre 800 et 1300, des chiffres qui ne sont - hélas ! - pas définitifs. Pour les auteurs du manifeste, « alors que l’état de santé de nombreuses victimes ne cesse de se dégrader, le laboratoire pousse nombre d’entre elles au désespoir et à la conviction qu’en fait, SERVIER attend leur mort ».

Ne pas mettre tout le monde dans le même bateau

Le groupe pharmaceutique fait en effet traîner la bataille judiciaire initiée par les tutelles sanitaires en 2011, si bien que le procès n’est pas prévu avant 2018 ! Dans ce contexte, son attitude est jugée, à juste titre, comme contraire à l’éthique médicale, et, pour extrapoler, à la morale. Mais voilà que les professionnels de santé qui bénéficient de conventions de formation provenant de ce laboratoire sont montrés du doigt pour avoir osé les accepter. Cela semble ne semble pas très pertinent, et ce pour plusieurs raisons. La première, c’est que Servier ne fabrique pas que le Mediator et participe tout de même à l’amélioration de la santé de vrais malades. La seconde, et tous les professionnels le savent, les établissements de santé et institutions ne peuvent pas subvenir aux besoins de formation des personnels et la contribution des laboratoires dans ce domaine n’est pas superflue.

Les signataires ne doivent pas se tromper de cible

Il convient donc de raison garder et d’éviter les amalgames, du type « tous pourris », et donner en pâture au public les chercheurs de ce laboratoire qui œuvrent pour affiner les traitements susceptibles de mieux soigner les patients d’une part, et les médecins et soignants qui n’ont d’autre objectif que d’améliorer leurs pratiques au travers de formations et congrès qu’il aide à financer. Le succès - si on peut l’appeler ainsi - du manifeste des trente, qui a recueilli plus de 2 600 signatures, même s’il part d’un constat indiscutable, participe malheureusement de la déconsidération des intervenants employés par Servier et des personnels médicaux et soignants.
Il nous paraissait important de le rappeler...

Bruno Benque
Rédacteur en chef cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus