Quelles revalorisations salariales pour les soignants après le Ségur de la Santé ?

lundi 6 juillet 2020, par Bruno Benque

Alors que le remaniement ministériel ne devrait pas apporter de changement sur le champ de la Santé, le Ségur de la Santé devrait se terminer avec un peu d’avance. Déjà, quelques informations fuitent quant à une probable revalorisation socle pour tous les personnels hospitaliers, à laquelle s’ajouterait une hausse de salaire significative pour les soignants. Seulement pour les soignants ? Les syndicats ne l’entendent pas de cette oreille...

Nous avons donc, depuis vendredi dernier, un nouveau Premier Ministre, en la personne de Jean Castex, qui replace Édouard Philippe reparti vers Le Havre s’occuper de la mairie.

Le Ségur de la Santé en avance de quelques jours ?

Quels sont les changements à attendre de ce remaniement ministériel pour le communauté soignante ? Aucun, semble-t-il, puisque le poste de Ministre des Solidarités et de la Santé est toujours dévolu à Olivier Véran - il n’est en poste que depuis quelques semaines, il eut été incohérent de le débarquer -, ce qui laisse présager d’une continuité de la politique poursuivie jusque là. Peut-être les choses se concrétiseront-elles plus rapidement, Monsieur Castex annonçant notamment, durant le weekend, que le Ségur de la Santé serait bouclé en fin de semaine. Ce qui ne fait que quelques jours d’avance sur l’agenda prévu.

Une revalorisation salariale socle pour tous

Le Ségur de la Santé est le sujet sur lequel se concentrent les commentaires de la communauté soignante en ce début d’été. Peu d’informations ont filtré depuis le début des négociations, quant aux évolutions des rémunérations et carrières des professionnels de Santé. Nous avons appris, ça et là, qu’une revalorisation salariale de base, dite socle, serait versée à tous les personnels hospitaliers à hauteur de 52 euros nets par mois, à laquelle viendrait s’ajouter une augmentation mensuelle d’environs 300 euros pour les personnels soignants, comme cela avait été promis par le Président de la République au plus fort de la crise sanitaire.

Les soignants devront-ils partager les hausses de salaires avec les non-soignants ?

Reste que les syndicats, qui sont à la manœuvre pour mener les négociations, ne sont pas satisfaits de cette tendance. Ils souhaiteraient, au contraire, que tous les personnels hospitaliers, soignants ou non, fassent l’objet d’une revalorisation de 250 euros nets par mois. De quoi faire hurler les représentants des métiers paramédicaux, qui se verraient partager les hausses de salaires, eux qui réclament depuis des années une amélioration de leurs conditions de travail, et plus spécialement de leur rémunération bien en deçà des compétences acquises et des responsabilités qui sont les leurs. Mais une telle décision, si elle devait être prise lors de ce Ségur de la Santé, serait tout à fait contraire à l’esprit qui avait animé le Président lorsqu’il avait fait cette annonce.

Les associations professionnelles paramédicales craignaient, au début de cette concertation, que leur représentation par les syndicats généralistes ne soit contre-productive car trop consensuelle. L’Histoire est en train de leur donner raison. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Nous aurons des réponses dans quelques jours.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus