Quand trop de lettres tuent la lettre

lundi 1er mars 2021, par Bruno Benque

Pour mettre sur la place publique leurs attentes et leurs revendications, les acteurs du système de Santé choisissent de plus en plus souvent le courrier au Ministre ou la lettre ouverte dans les médias. Cela ajoute de la pression à Olivier Véran qui est déjà très sollicité dans ce contexte de crise sanitaire. Mais ce mode de communication est-il pertinent s’il est utilisé abondamment ? Rien n’est moins sûr...

S’il est un métier qu’il est difficile de pratiquer ces derniers temps c’est bien celui de Ministre des Solidarités et de la Santé.

Un Ministre des Solidarités et de la Santé très sollicité

Marisol Touraine a eu le nez creux lorsqu’elle a répondu favorablement aux sirènes électorales à la fin de l’hiver 2020. Car même si les résultats des élections municipales dans la capitale n’ont pas répondu à ses attentes ni à celles des responsables de La République en Marche d’ailleurs, elle ne doit pas regretter d’avoir laissé son poste. Olivier Véran se retrouve en effet quasi-quotidiennement en première ligne pour faire un point sur l’état de la France en lien avec la pandémie de COVID-19, à rassurer les populations sur le déploiement des doses de vaccin ou pour expliquer la stratégie gouvernementale quant à un probable prochain confinement. Et comme si cela ne suffisait pas, il doit faire face, en parallèle au mécontentement de nombreux acteurs du système de Santé.

Et pour se faire entendre, ces derniers choisissent de plus en plus souvent le courrier au ministère ou la lettre ouverte dans les médias...ou les deux. Nous évoquons quelquefois dans ces colonnes la nécessité, pour les professionnels de Santé, d’être capable d’écrire pour rendre compte de son activité pour mieux en saisir le sens et ainsi la faire évoluer, à travers notamment le concept de littératie. Il faut croire qu’ils ont compris le message tant la production est foisonnante et les sujets traités divers et variés ces dernières semaines.

Des acteurs du système de Santé adeptes du courrier au ministère ou de la lettre ouverte

Citons tout d’abord le cas de cette aide-soignante de Paimpol (Côtes-d’Armor) qui écrit régulièrement au Président de la République - donc, CQFD, au Ministre des Solidarités et de la Santé - pour l’alerter sur les difficultés de son métier dans un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Évoquons ensuite ce collectif de défense de l’offre de soins dans les Deux-Sèvres qui a adressé une lettre ouverte au Ministre de la Santé pour lui faire part des dysfonctionnements du centre hospitalier local.

Nous avons identifié également la lettre adressée au Premier ministre Jean Castex - donc, CQFD, au Ministre des Solidarités et de la Santé -, de la maire d’une ville de La Réunion pour qu’il prenne de nouvelles mesures pour lutter contre le virus à La Réunion et Mayotte. Last but not least, mettons enfin en lumière la lettre au Ministre adressée par les instances représentatives de la psychiatrie au sujet des « hospitalisations sans consentement » et des « mesures d’isolement et de contention », considérées par la profession comme des « mesures privatrices de liberté » pour leurs patients.

Une stratégie vraiment efficace ?

Les acteurs du système de Santé sont semble-t-il très à l’aise désormais avec la revendication écrite et avec les canaux de communication. Mais, puisque, selon la formule consacrée, trop de lettres tuent la lettre, cela est-il vraiment efficace ? Rien n’est moins sûr. Peut-être serait-il plus pertinent d’agir de la même manière que l’Ordre National des Infirmiers qui a récemment organisé une visioconférence commune avec Olivier Véran pour écouter les infirmiers et répondre à leurs questions au sujet de leur profession. Mais nous doutons que le Ministre puisse prendre le temps de le faire pour l’ensemble des personnes ayant des revendications à formuler sur son champ de compétences. CQFD...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus