Pour que 2016 ne soit qu’un mauvais souvenir...

lundi 2 janvier 2017, par Bruno Benque

Cette nouvelle année commence par la mise en pratique de nombreuses dispositions législatives validées en 2016 et dont les décrets d’application prennent effet le 1er janvier 2017. L’ensemble de la rédaction de www.cadredesante.com se joint à moi pour souhaiter que cette année, pour les soignants, soit meilleure que 2016...

Chaque nouvelle année qui commence apporte son lot de changements influençant plus ou moins le quotidien de chacun d’entre nous. Et 2017 devrait faire partie des « plus », voici pourquoi.

Nous sommes tous donneurs d’organes de fait

Tout d’abord parce que deux textes législatifs de premier plan ont été élaborés et validés par la représentation parlementaire au cours de l’année précédente, la Loi de modernisation de notre système de santé et la Loi travail, dite « El Khomri », dont d’importants décrets d’application prennent effet au 1er janvier 2017. C’est le cas notamment des dispositions relatives au don d’organe, qui placent désormais tout un chacun comme donneur de fait, une démarche auprès du registre national des refus devant être formulée pour pouvoir s’y absoudre.

11 millions de personnes éligibles au tiers payant

Sur le champ sanitaire également, le tiers payant est obligatoirement proposé aux patient pris en charge à 100% ou en ALD, soit près de 11 millions de personnes, avant sa généralisation prévue en novembre. Cette disposition, on le sait, a fait grincer quelques dents au sein de la communauté médicale libérale, qui la juge notamment chronophage au quotidien. Parmi les mesures qui concernent également les personnels soignants, citons le remplacement de l’Observatoire national des emplois et des métiers de la fonction publique hospitalière par le Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière, ce qui ne devrait pas changer fondamentalement les pratiques des soignants.

Un coup de pouce financier pour nos étudiants

Ce début d’année est par contre très apprécié de nos étudiants paramédicaux. Ces derniers se verront en effet attribuer des bourses d’études, provenant des Conseils régionaux, alignées sur celles de tous les cursus de l’enseignement supérieur. Cette disposition a été officialisée par décret au Journal Officiel du 29 décembre 2016, de même que, sur le champ du code du travail, les nouvelles modalités du suivi individuel de l’état de santé du travailleur, les visites initiales et leur renouvellement périodique en fonction du type de poste, des risques professionnels auxquels celui-ci expose les travailleurs, de l’âge et de l’état de santé du travailleur. Le temps légal de travail fait l’objet également de modifications issues de la loi El Khomri, les 35 heures pouvant être discutées à partir de maintenant au niveau de l’entreprise.

2017, année de l’alternance politique ?

Mais l’année 2017 est évidemment l’année où tout ce que nous venons d’évoquer est susceptible d’être remis en question, à la faveur d’un changement prévisible de personnes à la tête de l’exécutif ainsi qu’au sein de l’assemblée nationale. Les élections présidentielles se profilent avec, dans leur sillage, les élections législatives qui pourraient remettre en question certaines décisions adoptées en 2016. Nous serons, tout au long de cette nouvelle année à l’écoute des tendances et des opinions afin de vous les faire partager au plus près.

D’ici là, je me joins à l’ensemble de la rédaction de cadredesante.com pour vous souhaiter le meilleur pour 2017, avec en point de mire le rétablissement d’un état d’esprit empathique vis à vis des patients, bien entendu, mais surtout des soignants que nous côtoyons ou que nous manageons et qui, pour certains, ont beaucoup souffert l’année dernière. Pour que 2016 ne soit qu’un mauvais souvenir...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus