Marisol Touraine se veut rassurante pour les Directeurs de soins

lundi 3 octobre 2016, par Bruno Benque

Dans un discours fortement orienté « hôpital public », la Ministre des Affaires sociales et de la Santé a prononcé un discours très attendu par l’assistance lors des 14èmes Journées d’étude des DIrecteurs de soins. Ces derniers ont semble-t-il été rassurés par la teneur de ce discours, qui devra néanmoins être suivi d’effets concrets, alors que la gouvernance des GHT est en train de se mettre en place au niveau territorial.

La première journée du congrès de l’Association Française des Directeurs de Soins (AFDS) a quelque peu été modifiée dans son agenda, suite à l’annonce de la venue d’un visiteur de marque en fin de programme : la Ministre Marisol Touraine en personne.

« Engagement et maturité dans la compréhension du système hospitalier »

En situation quelque peu instable depuis quelque temps, sous l’effet conjugué d’une faible attractivité du métier au regard des nombreux postes à pourvoir, et de la perspective de mutualisations de postes susceptibles de se faire jour avec la constitution des Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT), les Directeurs de Soins (DS) attendaient avec impatience des mots rassurants de la Ministre. « Vous êtes tout à la fois, les porteurs d’une tradition soignante dans son aspect le plus noble, et les vecteurs de la modernité, par l’accompagnement des mutations techniques et organisationnelles, leur a-t-elle affirmé en préambule. Votre parcours est l’expression d’un engagement, d’une maturité dans la compréhension du système hospitalier. »

Promouvoir des projets médico-soignants intégrés dans les GHT

Les qualifiant d’« acteurs essentiels de la restructuration de l’offre de soins pour réduire les inégalités territoriales de santé », elle assuré vouloir conforter leur place dans la gouvernance des établissements hospitaliers. Et de rappeler qu’elle est déjà intervenue pour que les DS participent aux conventions constitutives de GHT ainsi qu’à l’élaboration de leur projet médical partagé, ou pour leur confier la rédaction des projets de soins partagés. « Je sais que nombre d’entre vous ont d’ores et déjà avancé sur la voie d’un projet médico-soignant totalement intégré au sein de conventions constitutives des GHT », a-t-elle commenté.

Quel rôle pour les DS dans les organigrammes des GHT ?

Elle s’est donc voulue rassurante et attentionnée quant à l’évolution et à l’attractivité du métier de DS. "Je suis persuadée que votre action et votre place au cœur des réformes en cours, notamment les GHT, renforceront immanquablement votre rôle et votre visibilité, a-t-elle poursuivi. Ces bonnes paroles seront-elles mises en pratique lors de l’élaboration des organigrammes de gouvernance des GHT ?L’avenir nous le dira. Annonçant d’autre part la mise en place prochaine d’un séminaire sur le métier de directeur, elle a argumenté en annonçant une large réflexion de fonds de ses services afin d’adapter leur grille statutaire, eux qui souhaitent voir leur statut s’aligner sur celui des Directeurs Généraux.

Un plan pour l’amélioration de la qualité de vie au travail bientôt mis en place

La Ministre a, enfin, abordé la souffrance des soignants en évoquant leur « responsabilité dans l’accompagnement... des équipes soignantes tant je sais que la situation est difficile. Je voudrais m’adresser, à travers vous, à toute la communauté soignante et leur dire combien j’ai été attristée d’apprendre le décès par suicide de plusieurs infirmiers au cours des dernières semaines. » Les intéressés apprécieront, eux qui lui reprochaient, à juste titre, d’avoir mis trop de temps à réagir à ces événements. Elle en a profité pour annoncer la mise en place, à court terme, d’un plan pour l’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé auxquels les DS seraient associés. Un plan de plus, diront certains, pour un effet d’annonce en bonne et due forme.

Les oubliés du discours de la Ministre

Si son initiative de déplacement en région (en Touraine, ça ne s’invente pas...) à la rencontre de professionnels de santé et sa prise en compte des problématiques globales des DS sont à louer, la Ministre ne s’est toutefois pas adressée à l’ensemble des congressistes présents ce jour là. Les Directeurs d’Instituts de formation ont en effet été quelque peu laissés pour compte, de même que les DS du secteur privé. Certes, les GHT apparaissaient tout au long du programme de ces Journées d’étude comme un fil rouge, mettant ainsi en première ligne les organisations sanitaires publiques. Mais une nouvelle fois, la Ministre a mis sur la touche les adhérents AFDS du privé. Et pour enfoncer le clou, elle a, en quelques minutes de discours, prononcé huit fois les mots « hôpital public » ou « fonction publique hospitalière ».

Les acteurs FHP et FEHAP, entre autres, apprécieront. Mais ce discours avait une teneur forcément politique. Vous avez dit période pré-électorale ?...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus