Les français ont une bonne image de l’hôpital public

lundi 8 juin 2015, par Bruno Benque

L’hôpital public profite d’une bonne image auprès du public, si l’on en croit le sondage sur l’observatoire de l’égalité d’accès aux soins, commandé en mai par la FHF. S’ils louent son efficacité et ses performances, ils ont des avis bien tranchés sur les inégalités territoriales de prise en charge, la réforme nécessaire des urgences, ou les remboursements des frais de santé.

JPEG - 25.3 ko

Pour la deuxième année consécutive, la Fédération Hospitalière de France (FHF) a publié, en mai, les résultats du sondage commandé à l’IFOP pour réaliser son observatoire de l’égalité d’accès aux soins.

Une bonne image de l’hôpital public

Du 10 au 16 avril 2015, 1 001 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ont été interrogés on-line sur ce sujet. Les résultats ont été ensuite ventilés selon la méthode des quotas de sexe, d’âge, de profession, de région et de catégorie d’agglomération. Le ressenti est plutôt positif par rapport à l’hôpital public, puisque 84% d’entre eux en ont une bonne image et que son efficacité, ses performances ou son adaptation aux évolutions sont loués par la majorité d’entre eux.

Le récurrent problème des zones rurales

Mais les inégalités géographiques se font toujours sentir, puisque 69% des personnes interrogées affirment avoir déjà eu des difficultés à trouver un professionnel de santé dans leur zone dans un délai acceptable, dont 71% dans les communes rurales qui estiment qu’il n’y a pas assez d’hôpitaux. Le critère « délai acceptable » semble sur ce point assez subjectif, le curseur ne pouvant pas être mis au même niveau en France où en Grande-Bretagne par exemple, où les listes d’attente s’allongent depuis des années, obligeant ceux qui le peuvent à avoir recours au tourisme médical en Inde ou dans d’autres contrées exotiques.

51% des français souhaitent supprimer les 35h à l’hôpital public !

Si le système de santé français est considéré comme le meilleur du monde à 77% - encore une vision subjective, puisqu’il semble exclu que ce taux de population ait pu un jour ou l’autre expérimenter plusieurs systèmes de santé à l’étranger -, les sondés s’inquiètent de l’avenir de l’hôpital public. Ils sont 70% à penser qu’il y manque du personnel et 50% à affirmer que les plans d’économie sont susceptibles de réduire la qualité de la prise en charge des patients. Quelles réformes préconisent-ils ? La suppression des 35h à l’hôpital à 51% ! Cela semble tout à fait incongru, quand on sait que les personnels sont très atttachés à cette amplitude horaire hebdomadaire. Une telle réforme risquerait de réduire encore l’attractivité de l’hôpital public et par conséquent d’entamer la qualité des soins.

Des idées pour réformer les urgences

Du côté des réformes souhaitées encore, on note un désir de voir l’offre de soins mieux répartie sur les territoires (71%) et l’hospitalisation à domicile (84%) ou la chirurgie ambulatoire (75%) se développer. Sur le problème des urgences également, les avis sont très tranchés. 79% des sondés souhaitent que la consultation d’un généraliste remplace le passage aux urgences en cas de léger problème de santé et suggèrent l’instauration d’un paiement générique pour un passage aux urgences qui pouvait être pris en charge par un médecin généraliste.

Un coût de la santé trop élevé

Reste un point sur lequel les français semblent intransigeants, le coût de la santé qu’ils trouvent trop élevé. Il ne veulent pas entendre parler d’une quelconque baisse des remboursements, pour 60% des sondés. D’autre part, 48% d’entre eux affirment avoir déjà renoncé à consulter ou réaliser des soins pour raison financière. Si l’on prend en compte le taux de malades imaginaires et le taux de personnes préférant acheter le dernier smartphone ou le dernier sca Vuitton - même les faux Vuitton sont chers ! -, il semble dès lors que la part personnes ayant réellement besoin de soins et ne pouvant les financer soit tout de même faible. Mais ça aussi, c’est subjectif...

Bruno Benque
Rédacteur en chaf cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com

Portfolio


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus