La silver économie est prête à jouer son rôle...

mercredi 18 juin 2014, par Bruno Benque

Les professionnels de la prise en charge de l’autonomie des personnes âgée et handicapées sont en souffrance, selon un rapport récent rendu au Sénat. Leurs difficultés financières, ainsi que celles des familles, font courir un grave danger à ce secteur dont les salariés travaillent dans des conditions précaires. Il semble désormais que la silver économie peut jouer un rôle important dans le redressement de cette filière, au moins autant que le récent projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement.

JPEG - 12.7 ko

La loi d’adaptation de la société au vieillissement a donc été présenté au gouvernement, lors du Conseil des Ministres du 3 juin 2014. Porté principalement par Michèle Delaunay, ce texte avait failli partir dans les valises de celle-ci lors de sa non reconduction au poste de Secrétaire d’État aux personnes âgées.

Anticipation, adaptation et accompagnement

Selon une étude du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), les personnes de 60 ans et plus occuperont une frange de 31% de la population française en 2035, contre 21% en 2007, avec des inégalités d’espérance de vie entre catégories socioprofessionnelles, la dépendance ne concernant que moins de 20 % des plus de 85 ans. Ce chiffre paraît peu important, mais ce phénomène est à prendre en compte dès à présent, ce qui a nécessité l’élaboration de la loi suscitée. Celle-ci est articulée autour de trois thèmes : anticipation, adaptation et accompagnement. L’anticipation par la prévention, l’adaptation par la modification de l’environnement des seniors, notamment le logement, et l’accompagnement par l’élaboration d’un modèle économique. Cette nouvelle mouture a fait l’objet d’un léger lifting, puisque 15 articles de la version initiale ont été retirés, notamment concernant la gouvernance, en prévision d’une éventuelle suppression des conseils généraux. Elle est pavée de bonnes intentions, mais sa mise en œuvre ne sera pas des plus simples.

L’éternel problème du financement

Car le problème du financement de la perte d’autonomie, même si elle ne concernera qu’une minorité des seniors, sera des plus pénalisants, notamment si la conjoncture économique reste ce qu’elle est actuellement. Les dispositifs sont nombreux pour accroître les ressources. Depuis 2004, la journée de solidarité des salariés est y est en partie consacrée sous la forme de la Contribution Solidarité pour l’Autonomie (CSA). On trouve également dans le registre l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), destinée à couvrir en partie les dépenses concourant à l’autonomie des personnes âgées ayant besoin d’aides. Mais les finances de l’État, qui multiplie les mesures pour réduire son déficit de fonctionnement, ne pourront pas aller beaucoup plus loin dans les dispositifs d’assistance financière. Et déjà, selon un rapport récent des sénateurs Jean-Marie Vanlerenberghe et Dominique Watrin, le secteur de l’aide à domicile présente des signes de graves difficultés. D’un côté, les ménages dont les ressources sont en baisse peinent à rémunérer les services à domiciles, et de l’autre, les professionnels du secteur évoluent dans des conditions de travail éprouvantes et leur niveau de rémunération stagne depuis plusieurs années.

Jouer la carte de la silver économie

Dans ce contexte, la silver économie a une carte essentielle à jouer. Les industriels de cette nouvelle filière, grands groupes ou start-ups, proposent des matériels et services qui seront à même de soulager significativement les personnels aidant au domicile des personnes âgées ou handicapées. Lors des derniers Salons de la Santé et de l’Autonomie, ils étaient nombreux à se désoler de ne pas pouvoir se développer en France, alors que leur développement se concrétise à l’étranger, notamment dans les pays anglo-saxons. Les décideurs locaux hésitent encore à passer le pas, arguant de ne pas avoir la possibilité de réaliser les investissements nécessaires à l’acquisition d’outils de télésurveillance, télémonitoring, entre autres solutions d’éducation thérapeutique ou de diététique, tels que la silver économie peut en produire. Or, il s’avère que ces matériels et services permettent de réaliser de réelles économies à long terme partout où ils sont mis en pratique.

Depuis la signature, en grande pompe, du contrat de filière Silver Économie le 12 décembre 2013, par Arnaud Montebourg et Michèle Delaunay, il semble que le soufflet soit retombé, laissant tout un secteur dans l’attente de faits concrets. Il est temps de redonner de l’élan à cette initiative afin que les familles et les professionnels de la prise en charge de l’autonomie puisse monter en charge et assurer les besoins qui s’annoncent conséquents.

Bruno BENQUE
Rédacteur en chef adjoint cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus