La coopération DRH - manager est en marche

mardi 2 avril 2024, par Bruno Benque

Les pratiques RH évoluent et semblent se tourner vers le terrain. Ainsi, des flux d’informations plus fluides et plus denses se forment avec les managers et des axes de progrès de cette collaboration sont recherchés. Il s’agit notamment de coordonner les décisions en fonction du « Why » de l’organisation, poster les bonnes personnes aux bons endroits et maximiser les temps forts des collaborateurs pour optimiser les activités des effectifs.

Il est un acteur que nous n’évoquons qu’avec parcimonie dans nos colonnes mais qui est primordial dans la qualité des moyens humains qui sont mis à disposition de nos organisations. C’est acteur est le Directeur des Ressources Humaines (DRH).

Les pratiques RH évoluent et se tournent vers le terrain

Nous avons souhaité en savoir plus sur ses activités, sur ses prérogatives dans l’entreprise et sur ses relations avec les managers. Nous avons assisté ainsi au dernier Salon « Solutions RH et Innovative learning » qui s’est tenu du 19 au 21 mars 2024 au Palais des congrès de la Porte de Versailles, Paris XVème. Nous avons pu, à cette occasion, nous plonger dans cet univers particulier et nous apercevoir que les pratiques RH étaient en train d’évoluer, notamment au travers de méthodes collaboratives avec les managers de terrain.

Des flux d’informations plus fluides et plus denses

Les DRH que nous avons rencontrés ont mis en effet l’accent sur l’implication plus fréquente des managers dans les décisions RH des entreprises, avec un rôle essentiel dans le développement des parcours professionnels des collaborateurs et dans certaines prises de position RH qui impliquent un salarié ou une équipe. Les flux d’informations entre DRH et manager doivent être fluides et denses, notamment en termes de relations de travail, de besoins en formation ou de demandes d’évolution.

Les axes de progrès de la collaboration DRH - Manager

Nous avons pu vérifier ces évolutions à l’occasion d’une conférence donnée par Alexandre Imbeaux, Head Of Talent Management products chez Lucca, qui a, en préambule, parlé de médiocrité managériale, ce qui nous a interpelé. Il a alors étayé son propos en précisant que, dans les entreprises, le manager était la personne sur laquelle on investissait le moins, par manque de moyens. Nous considèrerons donc cette affirmation comme obsolète dans le champ sanitaire et médicosocial qui est généralement bien pourvu en nombre de managers de terrain.

Coordonner les décisions en fonction du « Why » de l’organisation


Mais nous avons toutefois suivi avec attention les grandes lignes de la collaboration entre les DRH et les managers qu’il a énumérées, en attribuant à ces derniers différents axes de progrès. Il a tout d’abord évoqué l’obligation qui leur est faite de suivre le cap fixé par la gouvernance, qui poursuivi par le DRH et correspond au « Why » du cercle d’or conçu par Simon Sinek. DRH et manager doivent, sur ce plan œuvrer dans le même sens afin d’obtenir un résultat optimal.

Les bonnes personnes aux bons endroits et des temps forts à maximiser

Le second axe de réflexion du manager concerne l’opérationnel, pour lequel il doit disposer les bonnes personnes au bon endroit, selon leurs compétences et ne pas hésiter à faire évoluer son modèle en cas de changements dans l’environnement de travail. Le DRH sera alors appelé à redéfinir, également, les besoins humains de l’organisation et ajuster les objectifs de recrutement en fonction de leurs évolutions.

DRH et managers doivent s’entendre également pour canaliser les énergies des collaborateurs en maximisant les temps forts, en pensant sur le long terme et en homogénéisant les pratiques. Ils doivent enfin aider chaque acteur dans son développement, s’accordant sur les formations à lui proposer, sur les plans d’évolution hiérarchique ou sur les possibilités de mobilité interne.

Le DRH parait parfois un peu éloigné du champ de l’opérationnel, au même titre que les personnels de direction. Ses prérogatives sont pourtant intrinsèquement liées aux activités des managers et la collaboration entre eux devrait être promue et encouragée. Les moyens humains sont une denrée rare de nos jours et il est essentiel d’ajuster au plus près les effectifs selon les niveaux d’activité des organisations.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@gpsante.fr
@bbenk34.


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus