L’iconographie comme critère de Qualité de Vie au Travail

lundi 4 mars 2019, par Bruno Benque

L’environnement des patients fait l’objet d’initiatives dont l’objectif est de réduire leur anxiété et de leur apporter un certain confort lors de leur hospitalisation ou de l’attente d’un examen. Mais les locaux dédiés aux personnels soignants ne bénéficient pas d’une telle attention. Dans un contexte où beaucoup de médecins et paramédicaux sont en souffrance, l’affichage d’une iconographie ludique ou motivante pourrait devenir un critère supplémentaire de qualité de vie au travail.

Et si l’environnement professionnel devenait un critère essentiel du bien être au travail ? On parle souvent de la qualité du management, du niveau de rémunération ou de l’intérêt du professionnel pour la tâche qu’il a à accomplir comme vecteurs majeurs des conditions d’exercice.

L’environnement des patients se ré-humanise

On sait déjà que la topographie des locaux, les couleurs ou les décorations qu’ils affichent, voire la lumière qui les éclaire, agissent favorablement dans le confort des patients lors de leur parcours de soins. Une salle d’attente dont le plafond est orné d’une image éclairée de branches fleuries sur fond de ciel bleu participe significativement de la sérénité des patients qui l’occupent. Dans le même ordre d’idées, certains appareils mobiles de radiologie, qui servent à explorer les malades à même leur lit d’hospitalisation, sont décorés d’une girafe. Ce détail permet d’apaiser les jeunes patients qui pourraient être effrayés par l’arrivée d’une telle machine sur roulettes dans leur chambre.

Des initiatives pour réduire l’anxiété des malades

Ce thème a récemment fait l’objet d’une étude de la part de Marie-Pierre Loiseau, cadre de santé en imagerie au CHU de Bordeaux. Elle a sollicité la participation des patients en les faisant patienter dans des locaux aux murs recouverts d’images de mer, de verdure ou de représentations zen. Elle a ainsi pu mesurer l’impact de cet environnement sur leur appréhension avant un examen.

Ce phénomène a été étudié, de façon philosophique, par Laurent Bouffiès, qui en a fait la base de sa production d’images accompagnées de verbes à l’infinitif et de messages dédiés à l’humanisation, au bien-être et à la qualité de vie dans un environnement hospitalier. Le contenu des visuels qu’il produit est différent selon le type de local dans lequel ils sont affichés. Mais son initiative souhaite toucher un public plus large puisque, outre les patients, les soignants sont ainsi visés. Sa réflexion lui a permis d’identifier des combinaisons d’images et de slogans qui pourraient relaxer, égayer, voire motiver les médecins et paramédicaux dans leur pratique.

Un critère supplémentaire de qualité de vie au travail

Les salles de réunion, vestiaires, bureaux ou locaux de restauration affichent souvent sur leurs murs des paysages paradisiaques, des troupeaux d’animaux, voire des caricatures humoristiques. Mais les infirmeries restent, dans la majorité des cas, austères et peu propices au bien-être. Alors que beaucoup de personnels soignants sont encore en souffrance, il serait pertinent d’agrémenter leur quotidien de portraits, d’allégories et d’illustrations pour ré-humaniser leur environnement et leur donner plus de cœur à l’ouvrage.

Cela pourrait devenir un critère supplémentaire de qualité de vie au travail et accompagner l’optimisme naissant engendré par les dernières annonces ministérielles en faveur d’une revalorisation des tarifs hospitaliers…

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

FIL D'ACTU DES CHU avec reseau-chu.org

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus