L’ambition de Marseille Provence pour le don d’organes

mardi 2 décembre 2014, par Bruno Benque

La région PACA étant l’une des régions les moins dotées en termes de don d’organes, Aix-Marseille Université, l’AP-HM, l’EFS et le journal La Provence, entre autres, ont lancé l’opération « Marseille Provence, Capitale du don ». L’objectif déclaré et ambitieux est d’obtenir 100 000 donneurs de plus fin 2015.

JPEG - 23 ko

Le 6ème Colloque Médias et Santé, qui s’est déroulé ce jeudi 27 novembre 2014 à Marseille, est peut-être le départ d’un formidable élan collectif en faveur des patients en attente de greffons.

Donner au public une information pertinente et académique

Comme chaque fin d’année depuis cinq ans, le Colloque Médias et Santé 2014 a fait salle comble au sein de l’amphithéâtre Toga de la Faculté de Médecine de la Timone à Marseille. Initié et organisé, depuis son origine, par Aix-Marseille Université (AMU), l’AP-HM et le journal La Provence, avec le soutien logistique de l’agence Atout Organisation Science et de l’École de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille, cet événement grand public s’attache à donner une information pertinente et académique à la population provençale sur des sujets de santé. Le thème du don d’organes a été retenu cette année par le Comité Scientifique présidé par le Président de l’AMU Yvon Berland, avec un titre évocateur : « Du don de sang au don d’organes, tous concernés ».

Seulement 4% des français donnent leur sang

Car les donneurs sont souvent aux abonnés absents et il est nécessaire aujourd’hui de sensibiliser le public à cette pratique pour sauver des vies. De nombreux patients sont en effet en attente de dons d’organes, de sang, de moelle ou de tissus, plus particulièrement en région PACA, qui est la moins bien lotie en France avec l’Île de France. Le colloque a donné la parole à de nombreuses associations œuvrant pour que la population soit plus solidaire sur ce thème, ainsi qu’à des greffés dont le témoignage a plus d’une fois ému l’assistance au cours de cette journée. Les statistiques sont implacables : 4% des français donnent leur sang et ce taux est encore plus faible en PACA et près de 400 personnes sont en attente d’un greffon selon l’agence de biomédecine, un chiffre que l’on peut multiplier par deux si l’on comptabilise les patients en fin de vie qui n’ont attendu que trop longtemps et qui ne sont plus comptabilisés.

Marseille Provence, Capitale du don

Du coup, les organisateurs du colloque ont décidé de lancer une campagne d’information et de mobilisation. le top départ de « Marseille Provence, Capitale du don » a donc été donné en conclusion du Colloque Médias et Santé ce jeudi 27 novembre 2014. Autour de l’AMU, La Provence, l’AP-HM et l"Établissement Français du Sang (EFS), c’est tout un tissus régional qui va, tout au long de l’année 2015, organiser des informations, des événements, des actions de sensibilisation afin d’atteindre l’objectif annoncé de 100 000 donneurs à la fin de l’année. Des personnalités du monde politique, médical, associatif, mais aussi le marathonien Benoît Z, le champion de full contact Nef, l’actrice Aurélie Va neck et le footballeur André Ayew étaient présentes pour donner le coup d’envoi de l’opération. La première action d’envergure a d’ailleurs eu lieu le lendemain même, lors du match entre Marseille et Nantes, où plus de 30 000 cartes de donneurs ont été proposées au public du stade.

Cette initiative fait naître beaucoup d’espoir au sein des associations et des malades, et pourrait avoir des répercussions sur l’ensemble du territoire français. C’est en tout cas la volonté et l’ambition des organisateurs. Aussi, vous êtes tous, mes chers collègues, invités à relayer l’information afin de pérenniser ce magnifique élan collectif.

Bruno Benque
Rédacteur en chef adjoint cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus