Intelligence artificielle : et l’humain dans tout ça ?

mardi 3 avril 2018, par Bruno Benque

L’Intelligence Artificielle (IA) va révolutionner l’ensemble du système sanitaire. C’est ce que le député Cédric Villani prévoit dans le rapport qu’il a élaboré sur ce thème et qu’il a rendu public le 28 mars 2018. De nouvelles organisations, des coopération pluri-professionnelles à créer, mais aussi des spécialités médicales en voie d’extinction et des patients suivis par des machines plutôt que par des médecins. Et l’humain dans tout ça ?

Le Rapport sur l’intelligence artificielle (IA), rédigé par le mathématicien et député Cédric Villani, a été rendu public mercredi 28 mars 2018. Dans la foulée, le Président de la République Emmanuel Macron a présenté, au Collège de France, la stratégie qu’il souhaite initier pour donner les moyens à la France de figurer parmi les leaders dans ce domaine.

Vers la disparition de spécialités médicales ?

La Santé est l’un des 5 focus sectoriels pris en exemple dans ce rapport. L’IA y est présentée comme un moyen de 
mieux détecter les symptômes des pathologies voire de les prédire, ou d’exploiter plus rapidement et précisément les résultats des examens d’imagerie médicale ou de biologie, entre autres, et de favoriser les prises en charge thérapeutiques personnalisées. Les outils d’aide à la décision médicale, qui existent déjà et qui vont se développer dans les années à venir, sont de nature à modifier certains métiers de la Santé, comme la radiologie et la dermatologie, selon ce rapport. Et déjà, certains commentateurs prédisent la fin du métier de radiologue ou celui de biologiste. C’est aller bien vite en besogne.

Un vrai coup d’accélérateur pour la recherche

Cédric Villani prévoit aussi des réorganisations dans la prise en charge des patients, sous l’effet de l’IA, avec des processus utilisant les compétences d’orientation, de coordination, et d’accompagnement, avec une nouvelle répartition des rôles et des collaborations pluri-professionnelles à créer. L’IA figure également, dans ce rapport, comme un accélérateur de la recherche médicale pour l’exploration des publications scientifiques et l’analyse des données cumulées dans la littérature scientifique. Elle pourrait, à terme, « renforcer l’efficience de notre système de santé à travers une analyse prédictive de la demande de soin, la construction d’outils de pilotage économique et médical plus fins et plus réactifs ».

Le Deep Patient mieux que le coloque singulier

Afin d’accompagner tous ces acteurs dans le changement, il propose ainsi de diversifier les profils et intégrer davantage d’étudiants en médecine dans le domaine de l’informatique et de l’IA ou de former les professionnels de santé aux usages de l’intelligence artificielle, de l’IOT et du big data en santé. Après le médecin manager, voici venu le temps de la formation du cyber-praticien ! Du côté du patient, les dispositions prises dans ce document ne semblent pas toutes très sympahiques. Certes, l’IA permettra un suivi plus précis et actualisé de ses déterminants de Santé. Mais M. Villani affirme que « le recueil des symptômes ne se fera plus seulement lors de la consultation du patient avec son médecin », mais à travers un ensemble d’objets connectés ou de capteurs de son environnement, ainsi que de de son hygiène de vie. Le Deep Patient mieux que le colloque singulier !

C’est une vraie révolution qu’annonce le rapport Villani dans le domaine sanitaire. Des spécialités médicales qui disparaissent, des pathologies identifiées par des robots à la place des médecins, des patients tracés et surveillés dans leurs habitudes de vie et des soignants totalement absents des débats. Mais où se trouve l’humain dans tout ça ?

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus