Emmanuel Macron : la prévention en priorité

vendredi 24 février 2017, par Bruno Benque

À quelques semaines des élections présidentielles 2017, nous vous proposons un dossier dans lequel nous allons explorer le programme santé des candidats qui, selon les évaluations récentes, ont le plus de chances de l’emporter. Aujourd’hui, voyons ce qu’Emmanuel Macron propose, lui qui affirme n’avoir aucun programme formalisé.

L’ancien Ministre de l’Économie de Manuel Valls, Emmanuel Macron, fait une campagne énergique à travers l’hexagone alors que, chose originale, il dit n’avoir pas de programme formalisé. Mais, au détour de ses déplacements, son discours comprend toutefois des indices clairs sur la façon dont il entend gouverner, notamment dans le domaine de la Santé. Les thématiques prioritaires qu’il souhaite traiter sont le développement des maladies chroniques, l’explosion des inégalités de santé, le vieillissement de la population et les lacunes en matière de prévention.

Optique, audition et dentaires pris en charge à 100%

Sur le plan économique tout d’abord, il affirme ensuite que « la santé, c’est une humanité, pas des chiffres, pas un coût ! » Et pour contrer les propositions formulées par François Fillon, il s’est empressé d’annoncer qu’aucun déremboursement de soins ne serait décidé, « mais au contraire un remboursement à 100 % par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022 ». L’hypertension artérielle sévère entre également dans ce cadre, le candidat déplorant que cette pathologie « ne soit plus considérée comme une affection de longue durée (ALD) depuis 2011 ».

Un coup de pouce aux laboratoires innovants

Il propose ensuite, pour mettre fin au gâchis, la vente des médicaments à l’unité, une mesure qui s’autofinancerait par les économies réalisées. Comme son adversaire de droite, il veut mettre fin aux déserts médicaux « en multipliant les maisons de santé » et décloisonner les relations entre les hôpitaux publics et privés en « sortant des vieux dogmes ». Il estime que l’industrie pharmaceutique est sacrifiée par des campagnes de déremboursement maladroites. Il estime que les médicaments doivent être payés au juste prix « quand il y a derrière des innovations, quand il y a des investissements » et qu’il faut donner aux laboratoires une visibilité sur plusieurs années.

La prévention, thème majeur pour Emmanuel Macron

Mais le thème phare de son programme, c’est la prévention. « Il faut une révolution de la prévention », affirme-t-il. Pour amorcer cette révolution, il convie les étudiants se préparant à un métier de Santé un « service sanitaire ». Ces derniers passeraient, pendant leur cursus, environ trois mois dans des écoles et des entreprises pour appuyer les infirmières scolaires et les médecins du travail, avec « une priorité donnée aux zones rurales et aux quartiers difficiles », ainsi que dans les écoles défavorisées, les EHPAD ou les maisons de retraite. Il souhaite que ce service sanitaire soit « intégré dans les maquettes pédagogiques » et, à terme, qu’il concerne plus de 40.000 étudiants chaque année. « C’est une force de frappe formidable, affirme-t-il. Ça ne coûte pas un euro de plus. Cela responsabilisera tous les étudiants en santé, les ouvrira hors du champ médical ».

Autre levier de développement de la prévention, la rémunération des professionnels de santé. À l’instar de François Fillon, plus que la cotation des actes, il souhaite qu’une partie de leur rémunération prenne en compte des objectifs de santé publique, « qu’ils soient mieux payés, non pas parce qu’ils feront le maximum de consultations, d’actes, mais parce qu’ils feront le maximum de prévention ».

Enfin, dans le cadre plus général des cotisations sociales, il compte supprimer les cotisations maladie et chômage payées par les salariés et les financer par de la CSG, à la base beaucoup plus large.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus