Cadres de santé

Édito - Une réforme enfin pertinente ?

lundi 3 septembre 2018, par Bruno Benque

Le Président Macron devrait présenter dans les jours prochains la nouvelle réforme du système de Santé que concocte le gouvernement. Celle-ci devrait s’inspirer, espérons-le, des préconisations faites par le Haut Comité pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM), dans lequel un scénario de rupture avec le modèle historique est élaboré. Un système plus souple et différencié où toutes les compétences sont exploitées à bon escient...

La réforme du système de Santé promise par le Président Macron devrait constituer un des sujets phares de cette rentrée 2018.

Le système de Santé attend sa énième réforme

Attendue au printemps dernier, son annonce a été différée de manière à, comme l’a affirmé la Ministre Agnès Buzyn dans une interview donnée à Libération en juin 2018, établir un diagnostic complet de la situation et pouvoir mener une politique ambitieuse touchant toutes les composantes du système de Santé. Un discours convenu pour une énième réforme engendrée par le changement de gouvernement de 2017 ? Peut-être pas.

Des dispositions insuffisantes prises lors de l’exercice précédent

Car la dernière réforme de ce type, concoctée par Marisol Touraine et qui avait institué une organisation à forte connotation hospitalo-centrée, a eu pour effet de mécontenter une grande majorité de professionnels, pas uniquement les libéraux d’ailleurs, sans pour autant prendre la mesure des besoins des populations ni gommer les dysfonctionnements. Le concept de GHT a sans doute été LA bonne idée de cette réforme, les maisons de Santé ont constitué une avancée certaine pour les patients, notamment en zones sous-médicalisées, mais les décisions de la Ministre n’ont eu qu’un impact minime sur la globalité des problèmes à traiter.

Suivre les préconisations du Haut COnseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie

Et c’est cette approche globale qui animera les dispositions que prendra le nouveau gouvernement cet automne. Elles devraient d’ailleurs s’appuyer largement sur le Rapport publié en juin 2018 par le Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (CAAM). Dans ce document, trois scénarios sont envisagés, le premier favorisant l’immobilisme, le second poussant à l’extrème l’hopitalocentrisme, le troisième faisant apparaître une différenciation des organisations afin de répondre aux besoins divers de la population. Il n’est pas surprenant que ce dernier scénario soit privilégié dans le Rapport, qui décrit une rupture avec le modèle historique. Il y est question de coopérations pluri-professionnelles territoriales où l’on tire un parti maximum de la diversité des compétences médicales, du rôle propre des paramédicaux et des compétences en pratiques avancées.

Un système plus souple faisant appel à toutes les compétences

La coordination de ces professionnels fait poindre de nouveaux services complémentaires et mutualisés très souples à mettre en œuvre laissant la porte ouverte à de nouvelles combinaisons d’activités en ville et à l’hôpital. Ce dernier n’est d’ailleurs pas délaissé, puisqu’il garde, bien entendu, son influence dans les prises en charge spécialisées à fortes compétences et haute technologie. Ce document donne une vision résolument prospective sur ce que pourrait devenir le système sanitaire française, avec des pistes quant aux processus de formation ou aux modes d’organisation et de financement nécessaires à sa mise en œuvre.

Souhaitons que le gouvernement s’en inspire pour élaborer sa réforme et proposer aux français des solutions adaptées à leur état de Santé, tout au long de leur parcours de soins.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

AS-espace-retraite_CGOS_300x250_MAI.gif

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus