C’est la rentrée et, à l’ouest, rien de nouveau...

lundi 8 septembre 2014, par Bruno Benque

La rentrée 2014-2015 ne semble pas annonciatrice de changements radicaux... Les soignants sont toujours aussi mécontents de leur sort, ils évoluent dans un environnement peu sécure, et même, nous l’avons constaté cet été, très dangereux. Par ailleurs, la réforme de formation des cadres de santé tourne au ralenti… Quant à Marisol Touraine, elle est toujours au gouvernement...

JPEG - 16.1 ko

Pour ceux d’entre vous qui avez passé une partie du mois d’août au travail, et qui avez pu goûter la quiétude de la cité pendant cette courte période, vous avez remarqué de brusques changements cette semaine : le rythme de la ville s’est soudain accéléré, les rues ont reformé leurs bouchons habituels, les cartables ont fait leur réapparition au dos des bambins. Pas de doute, c’est la rentrée !

Rentrée politique et culturelle

C’est la rentrée politique, avec un remaniement ministériel avant même la fin du mois d’août. Certains, dans le landerneau médical et paramédical, on souhaitait que Marisol Touraine fasse partie du débarquement, mécontent de son action en faveur – en défaveur ? – de l’ensemble des personnels soignants, mais il n’en a rien été. La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes s’est bien gardée, dans la période récente, de faire partie des quelques frondeurs qui ont été évincés, étant considérée comme une bonne élève.

C’est également la rentrée culturelle, avec, évidemment, le buzz suscité par l’ouvrage dédié aux affres de l’ancien couple présidentiel, mais aussi la sortie du film « Hippocrate », qui traite d’un sujet plus en rapport avec notre environnement professionnel. Il retrace en effet la surprise et la déception d’un jeune interne lorsqu’il découvre la réalité de ce à quoi il sera confronté au cours de sa carrière, avec en toile de fond les inégalités de traitement des médecins à l’hôpital, suivant leur cursus de formation initiale.

Un silence assourdissant

Cette rentrée 2014-2015 arrive après un été meurtrier pour des infirmières qui, dans l’exercice de leur fonction, ont été agressées, l’une d’entre elles, en Alsace, ayant perdu la vie au cours de sa tournée d’exercice libéral. Suite à ce fait divers, la première manifestation soignante de la saison - ce ne sera certainement pas la dernière - a été organisée à Strasbourg, où une marche blanche a parcouru la ville pour protester contre l’insécurité dont sont victimes les personnels en charge du soin à autrui, en ville mais aussi à l’hôpital. Nous avons également constaté, à cette occasion, le silence assourdissant de la ministre des Affaires Sociales et de la Santé, qui a une nouvelle fois été aux abonnés absents dans ce contexte de crise grave. Pour paraphraser ma camarade d’infirmiers.com, Bernadette Fabregas, je voudrais dire à Marisol Touraine : « Merci pour ce moment…de silence ! » , à un moment où les infirmiers auraient eu besoin d’un minimum de soutien.

Dans les IFCS... idem...

Cette rentrée, enfin, ne sera certainement pas la dernière, pour les IFCS, à proposer un référentiel de formation selon l’ancienne formule. La réforme de ce cursus s’est en effet enlisée dans des discussions et des négociations autour de questions pratiques, ainsi que sur le niveau du diplôme qui le sanctionnera. De plus, les groupes de travail en charge de faire évoluer le référentiel ont suspendu leurs travaux au printemps, attendant un signe du ministère, ce qui n’est pas en faveur d’un épilogue prochain. Décidément, Marisol Touraine est très attendue en cette rentrée 2014. Espérons qu’elle répondra enfin aux sollicitations d’une communauté soignante qui commence à s’impatienter devant ce qu’elle considère comme du mépris.

Bruno BENQUE
Rédacteur en chef adjoint cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus