Violences faites aux soignants : une problématique toujours plus prégnante

vendredi 2 avril 2021, par Audrey Parvais

L’Observatoire National des Violences en milieu de Santé, chargé de recueillir les signalements de faits de violence par les établissements de santé, a publié le 16 mars 2021 son rapport annuel recensant les atteintes aux personnes et aux biens qui frappent les personnels soignants. Derrière les chiffres en augmentation, c’est tout un secteur qui oscille entre démotivation et découragement face à des phénomènes contre lesquels il est très peu armé.

26 060. C’est le nombre de signalements qu’a comptabilisé l’Observatoire National des Violences en milieu de Santé (ONVS) dans son rapport 2020, sur la base des données de 2019. Un chiffre en augmentation par rapport à l’année précédente, où il s’élevait à 23 360. Nourri de témoignages qui illustrent la violence à laquelle les personnels des établissements de santé – soignants, mais également administratifs et relevant des services de sécurité – sont régulièrement confrontés, il fait état d’une situation qui tend à s’aggraver avec les années. L’ONVS recense ainsi 21 334 atteintes à la personne (81 % des signalements), que celles-ci soient verbales (6 613 insultes et 3 784 menaces, soit 31 % et 18 % des cas respectivement), ou physiques (10 379, soit 49 % des signalements). Les atteintes aux biens, elles, ne sont « que » de 4 826, en diminution de 5 % par rapport à l’année 2018. Des chiffres qui ne reflètent toutefois qu’une partie du problème puisque le recueil des données s’effectue sur la base du volontariat et que seuls 451 établissements de santé, soit 7,8 % des établissements totaux en France, y ont participé, les établissements médico-sociaux ne remontant, quant à eux, que très peu de signalements.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Audrey Parvais
Journaliste
audrey.parvais@gpsante.fr


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus