Sondage : les soignants manquent de temps pour pouvoir travailler mieux

lundi 18 juin 2018, par Bruno Benque

La dernière enquête « Carnets de Santé » réalisée par Odoxa et la MNH confirme que le manque de temps des soignants est un des facteurs de risques psychosociaux pour ces personnels. Il est en effet source d’angoisse et de stress, des sentiments dus à l’impression de mal prendre en charge les patients. C’est l’un des enseignements que l’on peut retirer de cette étude qui a interrogé près de 3 000 personnels soignants.

Pour leur dernière enquête « Carnets de Santé », Odoxa et la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH) ont souhaité focaliser leur attention sur le thème du « temps » et de son importance dans la qualité des soins.

La maîtrise du temps comme facteur de satisfaction des soignants

Ce type d’étude, généralement consacré au retour des patients, a été élargi pour l’occasion aux personnels et aux médecins hospitaliers. L’enquête concerne donc un échantillon de 176 médecins hospitaliers et 1 223 personnels hospitaliers soignants (infirmiers et aides-soignants), interrogés par Internet respectivement du 26 avril au 15 mai 2018 et du 23 avril au 14 mai 2018. L’axe principal des questions posées aux sondés était « le temps dans la Santé et la relation soignants-patients ». Les résultats apportent la confirmation que le temps est un sujet essentiel pour les soignants.
Bien maîtriser son temps est ainsi l’un des tous premiers facteurs de satisfaction et d’insatisfaction des soignants dans leur contexte de travail.

Trop rarement le loisir de parler au patient ou de faire de la prévention

Ainsi, 9 soignants sur 10 estiment leur charge de travail, déjà lourde, plus importante et rapportent, pour 75% d’entre eux, que ce phénomène n’est pas pris en compte par leur direction. Cette « suractivité » a un corollaire : le manque de temps. C’est ainsi que 51% des personnels interrogés et 62% des médecins hospitaliers déclarent manquer de temps pour réaliser toutes leurs tâches., ce qui réduit les temps de pause et les épisodes consacrés aux patients. 70% des personnels hospitaliers et un médecin sur deux (49%) estiment ainsi qu’ils n’ont « jamais », « rarement », ou « parfois » de temps pour parler au patient. À l’heure où la prévention est promue par le Ministère comme un facteur d’amélioration de la prise en charge des patients, près de la moitié des soignants interrogés déclarent ne jamais en faire, ou rarement.

L’angoisse de mal soigner les patients

Mais avant de faire de la prévention, ils souhaiteraient juste passer plus que la moitié de leur temps auprès de leurs patients. Cela développe en eux, disent-ils, une angoisse et une source de stress majeure de mal les soigner. De même que les périodes insuffisantes, pour 60% à 70% d’entre eux, d’échanges entre professionnels et de relèves entre deux équipes, au détriment des tâches administratives. Pour Philippe Denormandie, Directeur des relations Santé de MNH GROUP, « il faudra davantage creuser cela afin d’objectiver les choses et d’identifier les leviers qui permettront réellement de trouver ce si précieux temps. C’est sans doute là le cahier des charges pour nos prochains travaux... » Sans compter qu’un tiers des personnels hospitaliers a été atteint par un problème de santé cet hiver, soit 13 points de plus que la population générale, selon la même étude.

Nous n’en avons pas fini avec l’augmentation des risques psychosociaux à l’hôpital. Les tâches administratives, les contraintes organisationnelles ou la bureaucratie hospitalière sont parmi les causes principales de cette situation. Et les nouvelles technologies d’information et de communication, ainsi que l’intelligence artificielle, ne sont, pas encore entrées dans la culture soignante ou ne sont pas encore opérationnelles pour alléger les activités chronophages.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus