Recherches sur le burnout : diffusez largement ce questionnaire auprès de vos équipes !

lundi 19 avril 2021, par Bruno Benque

Un sujet touché par le burn-out se compare, dans la littérature scientifique, à un imeuble détruit par le feu. Dans les recherches modernes, le stress est omniprésent. Il est au centre d’un travail de recherche lancé par l’ANCIM en collaboration avec deux chercheuses au sein du département de médecine générale de l’Université de Liège. Nous vous proposons de diffuser largement le questionnaire lié à cette étude auprès de vos équipes afin que nous puissions, tous ensemble, traiter le mal par la racine.

On ne le sait que trop aujourd’hui, les professions soignantes sont génératrices de stress et les cadences de travail souvent très soutenues auxquelles les professionnels paramédicaux sont soumis désormais aboutissent souvent à un épuisement au travail.

Comme un immeuble détruit par le feu

Ce phénomène n’est toutefois pas nouveau puisque c’est en 1974 que le psychanalyste Herbert J. Frudenberger publie pour la première fois des travaux sur ce syndrome. Il compare alors la personne atteinte à un immeuble détruit par le feu - d’où le nom de « burn-out » - chez des sujets ni névrotiques, ni psychotiques. Ces travaux sont complétés en 1976 par la psychologue Christina Malasch qui propose un modèle de recherche tri-dimensionnel à partir des sentiments d’épuisement émotionnel et/ou physique, du désinvestissement ou de la déshumanisation de la relation à l’autre d’une diminution de l’accomplissement professionnel. Elle alors crée le Test d’inventaire - Malasch Burnout Inventory (MBI) - qui permet d’évaluer l’atteinte psychologique au travail en étudiant les conséquences du stress chronique.

Un syndrome favorisé par la « terridéalité »

Dans les recherches modernes, on trouve le concept de « terridéalité » – la terreur (terri-) et l’idéalisation (-idéal-) créant une pseudo-réalité (-ité) –, qui trouve son origine dans un nouveau contexte de travail - nouveau poste ou changement dans l’organisation de travail -. La dynamique terridéale se met ainsi en place, un affect de terreur intense et inconscient entrainant l’idéalisation de la manière d’accomplir sa tâche, dans un groupe soudé autour de l’idéologie commune. Mais il faut se conformer à ce qui est attendu par l’institution, ce qui modifie les affects, les perceptions et les sensations jusqu’à la dépersonnalisation. Les relations interpersonnelles se perdent alors dans rdes « bulles spéculatives narcissiques » aboutissant in fine à des décompensations somatiques plus ou moins graves.

Le stress au travail, sujet d’une étude à grande échelle lancée par l’ANCIM

Aujourd’hui, le concept de burn-out est intégré au champ théorique du stress et la proximité du burn-out vis à vis du stress a été vérifiée. L’approche transactionnelle, dans laquelle la capacité de l’individu à mettre en place des stratégies individuelles ou collectives sont à prendre en compte, est une des approches du stress. C’est dans ce cadre que l’Association nationale des cadres de Santé (ANCIM) lance une étude, approuvée par le Comité d’Ethique Hospitalo-Facultaire, en collaboration avec les Dr Marie Bayot et Dr Anne-Laure Lenoire, chercheuses au sein du département de médecine générale de l’Université de Liège, et l’entreprise MoodWork. Cette étude vise principalement à mieux comprendre les facteurs de stress et les ressources en jeu dans l’épuisement au travail et la prévalence de ce trouble chez le personnel soignant. La participation à cette étude comprend la complétion d’un questionnaire anonyme d’une durée approximative de 18 minutes.

Les résultats recueillis seront utilisés à des fins scientifiques uniquement. Toutes les réponses récoltées seront totalement anonymes. La participation du plus grand nombre permettra à l’ANCIM de mieux comprendre les déterminants du bien-être au travail du personnel de santé et ainsi d’agir à la racine du mal. Merci donc de diffuser largement ce questionnaire à vos équipes pour participer à cette grande étude.

Le lien vers le questionnaire ICI.
Pour tout renseignement : clement@moodwork.com).

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus