La DGOS et la FHF surfent sur le Ségur au Salon SANTEXPO

vendredi 19 novembre 2021, par Bruno Benque

L’un des rares agoras consacrés aux managers sur SANTEXPo 2021 a traité des suites du Ségur de la Santé pour les soignants. Celui-ci a été représenté par une fusée à 5 étages traitant tour à tour du complément indiciaire, de la revalorisation es grilles, du régime indemnitaire, de l’organisation sur le terrain et de la formation. Mais très peu de considération pour les managers eux-mêmes. Reste que la FHF prévoit de mieux accompagner les soignants dans leur évolution professionnelle.

Parmi les diverses conférences qui ont été données lors du Salon SANTEXPO 2021, les Agoras sont des plateformes très prisées des participants car ils ont pour vocation de cibler des thématiques spécialisées rattachées au plus près du terrain.

Un agora Manager peau de chagrin sur SANTEXPO

Alors que les Agoras e-santé, numérique, architecture ou IT notamment ont été occupé des pages horaires conséquentes, l’Agora manager n’a fait l’objet que de trois présentations en tout, ce qui marque un recul significatif de ce domaine au sein de cet événement de référence. Est-ce le fait que le slogan « Résilience et engagement », qui a constitué son fil rouge, n’a pas trouvé d’écho auprès des acteurs du management hospitalier ? Est-ce que les partenaires, qui animent habituellement ces forums, sont si peu nombreux qu’ils ne se bousculent pas au portillon de l’agora management ? Est-ce que les sujets intéressant les managers ont été plus souvent intégrés au programme du Salon infirmier attenant ? La réponse doit se trouver dans ces trois questions.

La fusée à 5 étages du Ségur de la Santé pour les soignants

Toujours est-il que nous avons assisté à l’agora du 8 novembre 2021 qui proposait aux intervenants d’aborder le sujet de la transformation des métiers et de la valorisation des soignants à travers les avancées relatives au Ségur de la Santé, qui a été présenté comme une fusée à 5 étages par Éva Jallabert de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS). Le premier est caractérisé par le complément de traitement indiciaire de 183€ pour tous les personnels, du sanitaire, puis étendu au médico-social, qualifié de symbolique par les intervenants. Le deuxième étage est constitué par la revalorisation de la grille des personnels soignants entrée en vigueur le 1er octobre 2021. Quant au troisième étage, il est représenté par le régime indemnitaire qui est répercuté sur la fiche de paie des agents du Service Public Hospitalier, mais dont tout le monde s’accorde à dire qu’il n’y comprend rien - des actions de simplification sont à l’étude -, mis à part les initiés, notamment au sein des syndicats représentatifs du personnel.

Nouvelles organisations, formations et compétences

Les quatrième et cinquième étages concernent plus précisément les métiers eux-mêmes. L’un est illustré par les créations de postes - encore faut-il avoir un vivier d’agent compétents pour ces postes, ce qui est de moins en moins assuré en pratique ces derniers temps - ainsi que par l’assouplissement des organisations et des temps de travail, avec notamment la possibilité de réaliser des heures supplémentaires ou l’établissement de projets d’équipes. Le dernier étage est dédié à la formation des personnels soignants et au développement de leurs compétences. Il prend en compte la réingénierie de formation pour ces métiers, l’extension des pratiques avancées ou l’augmentation significative des places d’étudiants dans les IFSI et les IFAS - on par le de 10 000 places supplémentaires -.

La FHF s’engage auprès des soignants pour leur évolution professionnelle

L’encadrement soignant n’a que très peu été cité, seulement pour annoncer une revalorisation de ce dernier, alors que les mesures portant réforme structurelle pour les personnels médicaux, le refonte des concours, la revalorisation de leur prime managériale ou les prochaines rénovations de carrières hospitalo-universitaires ont été largement commentés. Rendons grâce tout de même à Amélie Roux, Responsable du Pôle RH de la Fédération Hospitalière de France (FHF), qui a terminé la session en reconnaissant la forte mobilisation des soignants lors de la pandémie de COVID-19 et en mettant en exergue la nécessaire reconnaissance de ces derniers, par des revalorisations à moyen terme. Elle a rappelé en outre que la FHF changeait de paradigme par un accompagnement des soignants pour leur évolution professionnelle.

Souhaitons que ces annonces soient suivies par des faits concrets.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus