« La création de nouveaux diplômes d’infirmière puéricultrice serait intolérable »

mercredi 8 juillet 2020, par Bernadette Fabregas

Dans le cadre du Ségur de la Santé lancé par le gouvernement, la Société Française de Néonatalogie (SFN) vient de publier ses « 14 propositions pour améliorer la santé des nouveaux-nés ». Les réprésentants des infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs - l’ANPDE, le CEEPAME et le Conseil National Professionnel des Infirmiers puériculteurs - réagissent en dénonçant d’une seule voix des propositions visant à la création de nouveaux diplômes niant les compétences et l’expertise des puéricultrices.

14 propositions destinées à améliorer la santé des nouveaux-nés face à la situation jugée dégradée de la mortalité néonatale par la Société française de Néonatalogie (SFN) qui rappelle ainsi la place de la France en queue de peloton européen en la matière. Les représentants des infirmier(e)s puériculteurs(trices) (IPDE) soulignent que la majorité de ces propositions sont des mesures de bon sens que nous soutenons et qui avaient déjà pu être soumises au Ministère de la Santé durant les travaux de réforme du « décret périnatalité » - travaux en cours avant la crise sanitaire liée à la COVID-19. C’est notamment le cas d’une augmentation des ratios infirmiers dans les services, ou encore la surveillance épidémiologique des données de mortalité néonatale, aujourd’hui très en retard vis-à-vis des standards européens.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Bernadette Fabregas
Rédactrice en chef Infirmiers.com
bernadette.fabregas@infirmiers.com
@FabregasBern


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus