L’engagement collectif fait recette au CH Alpes Léman

mardi 19 avril 2022, par Bruno Benque

La Responsable des Affaires générales de de la Politique sociale du Centre Hospitalier Alpes Léman, Gaëlle Cochet-Grasset, a présenté, à l’occasion des RAC de la FHF 2022, le succès rencontré par le dispositif d’Engagement collectif dans cet établissement. Imaginé par le Ministère, ce type d’initiative est ouvert à tous les métiers de tous les secteurs et fait l’objet d’une prime pour les agents qui participent aux projets. Pour tenter de fidéliser ses agents, le CH Alpes Léman a investi dans ce dispositif quelques 100 000 euros. Explications.

L’attractivité est aujourd’hui un maître mot pour les gouvernants hospitaliers, de même que la fidélisation des agents. La crise démographique que connaissent certains métiers sanitaires au sein des établissements de Santé crée entre ces derniers une concurrence jamais encore observée dans ce cadre.

Le législateur crée un outil d’engagement collectif à l’hôpital

Il résulte de cette situation une course à la meilleure initiative pour garder ses meilleurs éléments ou en attirer de nouveaux, une sorte de Concours l’Épine de l’attractivité hospitalière. Primes à la signature, logements de fonction mis à disposition, gratuité des transports sont parmi les solutions proposées par les directions d’établissements pour tenter d’inverser la tendance à l’exode. Mais il en est une qui émane directement du législateur qui, à travers le Décret n° 2020-255 du 13 mars 2020, modifié par l’Arrêté du 20 juillet 2021, crée une prime dite « d’engagement collectif » dans les établissements de Santé pour récompenser les projets initiés par leurs agents.

Une prime pour récompenser la cohésion et la mobilisation des personnels

Cette prime d’engagement collectif est attribuée aux fonctionnaires ou agents contractuels qui prennent part à la mise en place d’un dispositif sensé, selon ce texte, « contribuer à renforcer la qualité du service rendu et la pertinence des activités au sein des établissements, en faveur des usagers du service public mais également des personnels de ces mêmes établissements ainsi, le cas échéant, que des partenaires professionnels dans le cadre de l’organisation des filières de prise en charge et des parcours de soins à l’échelle des territoires. » Ces projets sont sensés favoriser la cohésion interprofessionnelle, la mobilisation des personnels autour de projets collectifs décidés au niveau des équipes et de valoriser l’engagement collectif dans ces démarches.

Leur mise en œuvre se fait à partir d’orientations-cadre qui en définissent les modalités, les objectifs prioritaires et les indicateurs de résultats poursuivis par la démarche au sein de l’établissement, les critères d’éligibilité de la démarche, les conditions dans lesquelles la prime peut être modulée, les conditions d’évaluation et de validation des projets mis en œuvre, ainsi que les dispositions permettant de garantir l’équité et la transparence de l’ensemble du processus. Le montant de référence de cette prime est de 300€ bruts, une somme qui peut être indexée sur le degré de complexité dudit projet, chaque agent pouvant obtenir un maximum de 1 800€ annuels dans ce cadre.

Un dispositif qui rencontre un franc succès au CH Alpes Léman

Ce dispositif ne semble pas, selon les retours de terrain que nous avons pu enregistrer, faire l’objet d’un accueil des plus chaleureux au sein des établissements de Santé. Pourtant, à l’occasion des Rencontres Annuelles des Cadres (RAC) 2022 de la FHF, Gaëlle Cochet-Grasset, Responsable des Affaires générales de de la Politique sociale au Centre Hospitalier Alpes Léman (CHAL), nous en a dressé un tableau des plus sympathiques, puisque l’Engagement collectif au sein de cet établissement a reçu le Prix de l’innovation lors des Rencontres RH de la Santé 2021. Gaëlle Cochet-Grasset a tout d’abord rappelé la caractéristique collective ce type d’initiative, accessible à tous les agents de tous les services couvrant toutes les compétences possibles.

Un investissement significatif du CHAL pour ce type d’initiative

Elle a décrit la méthodologie utilisée pour cibler les objectifs prioritaires, comme la fluidification des parcours, la Santé des soignants, la sécurité des soins, etc., que les projets présentés devaient poursuivre ainsi que les indicateurs pouvant servir à les évaluer. Des indicateurs élaborés par le Comité Innovation créé au CHAL pour l’occasion et dont elle a pris la présidence et retranscrits au sein d’une fiche projet simple et facile à faire vivre, en évitant toute forme de technocratie, et que les professionnels présentent à ce Comité pour en valider la pertinence. Elle a ainsi annoncé que le CHAL avait, à ce jour, attribué la prime d’engagement collectif à quelques 200 salariés, pour un budget de 100 000€.

Elle a conclu son propos en précisant que ce type d’initiative permettait de s’émanciper de la hiérarchie et de la bureaucratie. Ce qui ne dervait pas bénéficier aux agents de tous les établissements de Santé, la prime d’engagement collectif étant attribuée sur décision du chef d’établissement. Et il semble que ces derniers ne soient pas nombreux à y être sensibles.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus