Covid-19 : redoubler de vigilance alors que l’hiver approche

vendredi 29 octobre 2021, par Bruno Benque

Les statistiques relatives à un regain de l’épidémie de Covid-19 en Europe alors que l’hiver est proche nous imposent de redoubler de vigilance et de prudence. Les récentes mesures gouvernementales envisagées pour les plus de 65 ans, les personnes vulnérables, ainsi que les collégiens et les lycéens vont dans ce sens. Mais l’Académie de Médecine souhaite, dans un communiqué récent, apporter sa vision pour rendre ces mesures plus efficaces.


La crise sanitaire semble, dans le ressenti collectif, moins prégnant et moins sujet à des contraintes souvent pesantes ou stressantes. Les médias grand public font actuellement un focus sur une éventuelle baisse des lits disponibles à l’hôpital pour cause de pénurie de soignants.

Une dose de rappel pour les + de 65 ans les les personnes vulnérables

Mais la crise sanitaire n’est pas terminée et le Gouvernement envisage de prendre deux mesures et de les insérer dans un projet de Loi afin d’actualiser les moyens de protection contre le Sars-COVID-2. Il a modifié, tout d’abord, les conditions de validité du Passe Sanitaire pour les personnes âgées de plus de 65 ans et/ou porteuses de comorbidités, qui doivent désormais faire l’objet d’une dose de rappel du cavait anti Covid. L’Académie de Médecine vient de se prononcer sur cette mesure nouvelle. Elle considère que les deux premières doses de vaccin pourraient faire l’objet de doutes quant à leur efficacité dans l’esprit des populations, de même qu’un sentiment de discrimination injustifiée à l’égard des personnes les plus vulnérables.

Coupler les vaccins anti-Covid et anti-grippe

Elle rappelle, à cet égard, le bien-fondé d’un rappel vaccinal après un intervalle de 6 mois « par la diminution progressive de l’immunité post-vaccinale des personnes risquant de faire une forme de Covid-19 nécessitant l’hospitalisation ». Mais elle regrette le caractère obligatoire de ce rappel, alors que 20% de la population adulte n’est toujours pas vaccinée, ce qui n’est pas en faveur d’une immunité collective assurée. Elle désapprouve donc, dans un communiqué du 29 octobre 2021, la suspension du passe sanitaire chez les retardataires de cette population vulnérable et leur conseille d’associer le rappel anti-Covid et la vaccination contre la grippe saisonnière le même jour (une injection dans chaque bras) dans les meilleurs délais.

Des conditions à la consultation du passe sanitaire des enfants par les directeurs de collèges et lycées

La seconde mesure gouvernementale engage les chefs d’établissements scolaires de connaître le statut vaccinal anti-Covid des élèves afin de faciliter la lutte contre la propagation du coronavirus dans les écoles, les collèges et les lycées. L’Académie de Médecine considère dans ce cas qu’il s’agit d’une « nouvelle dérogation au secret médical en autorisant les directeurs d’établissements à prendre connaissance du statut vaccinal des enfants ». Elle y voit, de plus, une contradiction avec l’annonce du 30 septembre 2021 qui, dans le cadre d’une obligation de satisfaire au passe sanitaire pour les adolescents âgés de 12 ans et 2 mois à 17 ans, ne rendait pas nécessaire sa présentation, par les élèves, de ce pass sanitaire pour accéder au sein des écoles, collèges ou lycées.

La prudence est de mise alors que l’hiver arrive

Elle se prononce donc, pour cette population, pour contrôle du statut vaccinal par la direction des établissements scolaires lorsque la vaccination contre la Covid-19 sera obligatoire, le passe vaccinal pouvant alors remplacer l’actuel passe sanitaire. Elle recommande enfin, pour toute la population, vaccinée ou non, "le maintien des gestes barrière et le port du masque dans l’espace public pendant toute la saison hivernale.Car en effet, avec l’arrivée de la saison froide, la situation épidémiologique risque d’évoluer dans le mauvais sens en Europe dans les semaines à venir. Les données officielles en France font état de plus de 5000 nouveaux cas quotidiens, en hausse de 15% en 7 jours, et un taux d’incidence de 56 pour 100 000 habitants, en hausse de 14% en 7 jours.

Même si les médias n’en font pas trop état pour l’instant, la prudence est de mise alors que l’hiver va bientôt arriver.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus