Construire l’éthique du système de Santé du monde d’après

mardi 9 novembre 2021, par Bruno Benque

À l’occasion d’une conférence FHF donnée lors de SANTEXPO 2021, le PR Régis Aubry et Pascal Forcioli ont tenté de définir ce qui pourrait constituer les fondements éthiques d’un système de Santé. Ils ont tour à tour proposé, à la lumière de la crise sanitaire, de mieux assurer l’équité d’accès aux soins, d’e définir un nouveau modèle de suivi du Grand Âge et de s’appuyer sur ce qui a bien fonctionné au plus fort de la crise. Ils ont toutefois rappelé que le système de Santé du monde d’après devra entretenir les valeurs fondatrices d’universalité, de solidarité ou de globalité et inviter les citoyens à participer à la prise de décisions.

Les conférences proposées par la Fédération Hospitalière de France (FHF) lors du salon annuel SANTEXPO nous permettent, pour la plupart, de prendre du recul sur les événements et de mieux appréhender notre environnement professionnel.

Comment définir les fondements éthiques d’un nouveau système de Santé ?

Ce fut le cas le 8 novembre 2021, avec la session sur l’éthique d’un système de Santé que nous ont dispensée le Pr Régis Aubry, Chef de Pôle Autonomie-Handicap au CHU de Besançon, Membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et Président du Comité Éthique de la FHF ainsi que Pascal Forcioli, Directeur du Centre Hospitalier de La Roche-sur-Yon et membre du Comité éthique de la FHF. Il s’agissait pour eux de faire un rapide bilan de la période des crise écoulée, d’en tirer des leçons en termes d’organisation et d’accompagnement des patients et de proposer quelques pistes d’amélioration afin de tenter de définir les fondements éthiques d’un système de Santé.

Préserver l’équité des prises en charge durant les crises sanitaires

Le Pr Aubry a rapidement placé le débat sur la crise morale qui a accompagné la crise sanitaire et qui a accentué le déficit d’attractivité des métiers du soin. Sans vouloir plomber l’ambiance au sein de l’assistance, il a averti, d’une part, que cette crise sanitaire était susceptible d’en entrainer d’autres à moyen terme de façon régulière, ce qui aura tendance à fragiliser d’autant le socle éthique du système de Santé. Il est vrai que le concept d’éthique, même s’il est toujours présent dans l’esprit des professionnels de Santé, passe quelque peu au second plan dans les situations d’urgence que nous avons connues dernièrement. Dans le même ordre d’idées, il a rappelé que l’équité avait été, durant cette période, mise à mal, une sélection des patients ayant été instituée de fait par la déprogrammation de nombreux actes thérapeutiques.

Une nécessaire réflexion à initier pour un nouveau modèle d’EHPAD

Ces problèmes se sont ajoutés à d’autres installés depuis quelque temps comme la perte de confiance des populations envers les institutions, dont l’institution sanitaire, ou la perte de sens que ressentent nombre de soignants dans l’exercice de leurs missions. Phénomène aggravant, les populations vulnérables ainsi que les résidents d’EHPAD notamment ont fait l’objet de de déficits affectifs, de sévères troubles moraux, voire dépressifs, dus aux confinements successifs. Le Pr Aubry a, à cet égard, engagé une réflexion sur la nécessité de définir un nouveau modèle pour les EHPAD afin de prendre mieux en compte l’immunodépression provoquée par le Grand Âge.

S’appuyer sur ce qui a bien marché durant la crise sanitaire

Alors, une fois ce constat posé, que pourrait-on proposer pour construire les fondements éthiques de ce que l’on pourrait considérer comme un nouveau système de Santé, celui du monde d’après. Le Pr Aubry nous engage à faire preuve de créativité afin de rétablir l’équité et la justice dans la prise en charge des patients, à faire renaître une éthique de la solidarité entre soignants et patients, ce qui conduit tout naturellement vers un renforcement de la démocratie sanitaire où le patient participerait aux décisions prises par les scientifiques ou les tutelles. Pour les soignants, cette éthique passe par la performance en soins, à laquelle il attache obligatoirement le temps du soin, le temps de la réflexion, le respect des personnes les plus vulnérables et le débat avec le patient.

Entretenir les valeurs fondatrices d’universalité, de solidarité ou de globalité

Pascal Forcioli a, quant à lui, enchaîné sur les vulnérabilités, qui ont été exacerbées lors de la crise sanitaire, laquelle a montré de manière irréfutable le niveau de résistance de de performance des professionnels de Santé, ainsi que leur bagage éthique dans ces conditions. Il a d’ailleurs rappelé que ces observations ont fait l’objet d’un Avis du Comité éthique de la FHF de septembre 2021. Pour l’avenir de l’éthique d’un système de Santé, il a souligné l’importance des valeurs d’universalité - l’ensemble de la population doit avoir les mêmes chances -, de solidarité - socialisation des dépenses de Santé en France, un modèle au niveau international -, de dialogue entre les patients et les soignants, et de globalité - traitement identique du sanitaire, du médico-social, de l’autonomie, de la dépendance notamment -.

Inviter les citoyens à participer à la prise de décisions

Il a également fait l’apologie, dans le cadre d’un système de Santé éthique, du respect de l’humanité de chacun, mais également de l’estime et de la reconnaissance des professionnels, en termes de formation, de rémunération, mais également de reconnaissance intellectuelle et d’humilité dans les savoirs académiques, ce qui implique une écoute des savoirs expérienciels des patients. Il appelle enfin à retenir ce qui a été positif durant cette crise et à l’exploiter, énumérant pèle-mêle l’agilité et l’adaptabilité des organisations sanitaires ainsi que la solidarité public-privé, surtout lors de la première vague épidémique. Il souhaite par contre que, dans un souci de démocratie sanitaire, et à l’instar de ce qu’a annoncé le Pr Aubry plus haut, la démocratie sanitaire puisse être améliorée en invitant les citoyens dans les prises de décisions, y compris au sein des Comités scientifiques.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus