Bilan annuel du SIDIIEF : combats menés et à venir

vendredi 4 juin 2021, par Audrey Parvais

C’est ce lundi 31 mai que s’est tenue l’assemblée annuelle du Secrétariat International des Infirmières et Infirmiers de l’Espace Francophone (SIDIIEF), en présence des membres de son Conseil d’administration. L’occasion de revenir sur les activités et les initiatives mises en place en 2020 par l’organisme, nécessairement marquées par la pandémie de Covid et son cortège de restrictions.

Présenter les actions et les initiatives mises en œuvre par le SIDIIEF, qui réunit au niveau international institutions et associations francophones travaillant à mettre en valeur le rôle et l’implication des infirmiers dans les grands enjeux de la santé, au cours de l’année 2020 : c’était, en essence, l’objectif de l’assemblée annuelle qui s’est tenue par visioconférence lundi 31 mai. Cette séance, qui a réuni les principaux membres de son Conseil d’administration, s’est teintée d’une coloration particulière. L’année écoulée, si elle a été nécessairement bouleversée par la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, a surtout été marquée par la mise en lumière de l’importance du rôle des soins infirmiers dans le fonctionnement des systèmes de santé. Une dimension que le SIDIIEF estime avoir contribué à défendre tout au long de la pandémie au travers de ses différentes initiatives et prises de position.

Les infirmiers au coeur des systèmes de soin

L’apparition d’un nouveau virus pour lequel il n’existait aucun traitement a mis en relief l’importance de la compétence infirmière, a déclaré Gyslaine Desrosiers, la présidente du SIDIIEF en ouverture de la séance. La profession s’est en effet retrouvée au premier rang de la lutte contre la pandémie, s’exposant aux risques de contagion. Ces 18 derniers mois revêtent une importance cruciale pour la profession, a confirmé Jacques Chapuis, le vice-président de l’organisme et directeur de l’Institut et de la Haute École de la Santé La Source, à Lausanne (Suisse). Les établissements de soins à domicile ou accueillant des personnes âgées, entre autres, ont pu poursuivre leurs activités grâce à la mobilisation des infirmiers, s’est-il ému, se disant fier de ses collègues et des étudiants qui se sont également impliqués pour soutenir les institutions des systèmes de santé ou les services en soins intensifs. Et Claude Guillemette, le trésorier du SIDIIEF et par ailleurs directeur des soins infirmiers du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, d’affirmer que la période a bien permis de prouver que les soins infirmiers constituent la pièce maîtresse des systèmes de santé. Mais la pandémie a également démontré, selon Isabelle Lehn, vice-présidente du SIDIIEF et directrice des soins du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (Suisse), qu’il est urgent d’imaginer des solutions pour ne plus exposer les professionnels de santé à d’autres crises. Les effectifs et les niveaux de formation sont apparus comme les variables essentielles de la qualité et de la sécurité des systèmes de santé, a-t-elle de plus soulevé.

Audrey Parvais
Journaliste
audrey.parvais@gpsante.fr


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus